Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
guerre stratégie - Sourovikine

Réseau InternationalSourovikine démontre à l’Occident la supériorité de l’art militaire russe

Réseau International - 03 jan 2023

Zelensky subit des pressions de Washington pour passer à l’offensive afin de justifier les énormes fonds reçus. Mais le peut-il ?

   

En un temps record, l’armée russe a comblé toutes les « lacunes » qu’elle avait. Dans la partie nord du front, elle a stabilisé la ligne de contact le long de la route Sviatove-Kremina. Au sud, dans la région de Kherson, la ligne de front repose désormais sur le Dniepr, un obstacle naturel difficile à franchir pour les Ukrainiens. Récemment, le chef d’état-major de l’armée russe, le général Valery Gerasimov, a indiqué que le front dans la région de Zaporozhye, entre Vasilivka et Vuhledar, a été stabilisé et renforcé par la mise en place d’une défense en couches basée sur 3-4 lignes défensives.

Dans le Donbass, l’armée russe passe à l’offensive dans plusieurs directions. De ce fait, quelques 27 brigades ukrainiennes sont massées derrière les fortifications de Seversk-Soledar-Bahmut pour arrêter l’avancée de l’armée russe. Le général Valery Zalujny n’a plus de troupes prêtes au combat en Ukraine occidentale et septentrionale comme réserve stratégique. Il ne peut pas non plus se permettre de déloger les troupes de la région d’Odessa par crainte d’un débarquement maritime russe. En fait, Zalujny est bloqué parce qu’il n’a aucune idée de la façon dont il peut créer la surprise et prendre l’initiative. Le général Sergueï Sourovikine a désormais toute latitude pour démontrer la supériorité de la pensée militaire russe dans le domaine de l’art militaire. Et les premiers pas, je crois, ont déjà été faits.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Stratpol : bulletin n°113

StratpolBulletin n°113. Poutine en Biélorussie, Zélenski à Washington, bombardements

Stratpol - 26 déc 2022

STRATPOL : Bulletin n°113 de Xavier Moreau

   

01.04 – Économie. Plafonnement du gaz imposé en dehors des prix du marché, ce qui ne fonctionnera pas. La Kazakhstan va livrer du pétrole à l’Allemagne en passant par un pipeline russe. La Chine abandonne la répression sanitaire, ce qui permettra un redémarrage de son économie.
05.28 – Déplacements. Poutine en Biélorussie (le rapprochement se confirme peut-être jusqu’à une entrée en guerre contre l’Ukraine par le nord ?). Zelensky à Washington pour réclamer 45 milliards de dollars, dont 1,8 milliard immédiatement.
10.18 – Zelensky a obtenu des lance-missiles Patriots, des véhicules à roues légers, des obus 155 guidés par GPS (que les Russes brouillent). Rien qui puisse égaler l’artillerie russe. La défaite de Kiev sera celle de l’Otan et des États-Unis.
17.26 – Une réunion élargie du ministère de la Défense russe s’est tenue. La reprise de la rive droite du Dniepr sera la priorité en 2023. Le nombre de soldats va augmenter, ainsi que l’utilisation de drones. La DCA dans le Donbass sera améliorée.
22.20 – Carte du conflit. La ligne de front n’a guère bougé.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Zelensky person of the year

VoltairenetVolodymyr Zelensky et l’ethnopolitique

Voltairenet - 13 déc 2022

Le président Zelensky vient d’être désigné par la revue Time « homme politique de l’année 2022 ».

   

C’est ne pas avoir réalisé son coup de force de juillet, à la faveur de la guerre. Il a fait interdire tous les partis politiques qui s’opposaient à lui ; assassiner les personnalités qui lui résistaient ; contrôler tous les médias, écrits, audiovisuels et internet ; interdire la langue russe ; détruire 100 millions de livres ; confisquer de nombreux biens des oligarques, y compris de celui qui l’a personnellement financé ; nationaliser les biens des investisseurs et sociétés russes ; et enfin interdit l’Église orthodoxe.

Ce faisant, il se conforme à l’objectif énoncé en 1996 dans la Constitution (art. 16) par les « nationalistes intégraux » : « préserver le patrimoine génétique du peuple ukrainien » (sic). C’est l’ethnopolitique, c’est-à-dire une politique reconnaissant les droits des individus, mais fondée sur l’ethnie ukrainienne.

accéder à l'article