Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Annalena Baerbock

Le Media en 4-4-2La ministre allemande déclare l’OTAN en guerre contre la Russie

Le Media en 4-4-2 - 28 jan 2023

Alerte info – Annalena Baerbock, ministre des Affaires étrangères allemande, déclare l’OTAN en guerre contre la Russie.

   

La ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, a déclaré ouvertement que les États-Unis et l'OTAN "mènent une guerre contre la Russie", suscitant de vives réactions.

La ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, n’hésite pas à mettre les pieds dans le plat lors de son discours d’ouverture mardi à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe à Strasbourg, en France, concernant le conflit qui oppose la Russie et l’Ukraine. « Nous menons une guerre contre la Russie et non les uns contre les autres.« , a-t-elle déclaré.

Incompétence, folie pure, déclaration de guerre ? Ces déclarations interviennent dans un contexte où l’Allemagne et les États-Unis fournissent des armements lourds à l’Ukraine, ce qui pourrait être considéré comme une provocation pour la Russie et entraîner une escalade de la situation. Quand la plus haute diplomate allemande, Annalena Baerbock, déclare que l’Union européenne « mène une guerre contre la Russie », il est probable que le Kremlin prenne cela très au sérieux et réagisse en mettant en alerte son pays et son armée.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Stratpol : bulletin n°118

StratpolBulletin n° 118 : Offensive russe, Tank pour tous, Russie vs OTAN

Stratpol - 28 jan 2023

STRATPOL : bulletin n° 118 de Xavier Moreau

   

00:30 Legrand quitte la Russie
03:30 Wagner = Washington
04:40 Mobilisation forcée en Ukraine
07:45 Corruption généralisée en Ukraine
11:22 Nouvelles armes et rideau de fer
14:19 SOS déroute ukrainienne
19:42 Armée russe vs OTAN
23:39 Des armes magiques pour Zelenski
28:02 Cartes des opérations militaires

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
char leopard

InsolentiaeL’escalade. De la guerre en Ukraine à la guerre contre la Russie

Insolentiae - 27 jan 2023

Quand on regarde l’histoire de notre vieux continent, c’est celle d’une terre meurtrie par les guerres. Il n’y a pas de petite guerre en Europe et celle-ci ne fait pas exception.

   

Ce qui est frappant lorsque l’on regarde l’histoire et les enchaînements qui ont mené à la boucherie de 14/18, c’est que finalement personne ne voulait véritablement la guerre. Mais la guerre eut lieu.

Aujourd’hui, aucun peuple d’Europe ne veut la guerre, et si l’on met de côté le vacarme de la propagande, rares sont les citoyens européens qui vont déclarer spontanément qu’ils ont très envie d’aller mourir pour l’Ukraine, de Kiev… à Tchernobyl.

En réalité personne ne veut la guerre parmi les peuples ce qui est très différent chez les dirigeants qui, eux, font tout objectivement pour alimenter l’escalade.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
L'Europe un gigantesque champ de bataille

VoltairenetL’Europe entière est un champ de bataille

Voltairenet - 27 jan 2023

L’ensemble du continent européen abrite désormais des stocks d’armes conçus pour un affrontement global, pour une Guerre Mondiale.

   

La Fédération des Scientifiques Américains (FAS) confirme en janvier l’information donnée par Grandangolo en décembre 2022 sur la base d’un document de l’US Air Force : l’avion C-17A Globemaster a été autorisé à transporter en Italie et d’autres pays européens la bombe nucléaire USA B61-12. Des fonctionnaires de l’Administration Biden ayant annoncé que l’envoi des B61-12 aurait été anticipé en décembre, nous estimons que les nouvelles bombes nucléaires USA sont déjà en train d’arriver en Europe pour être déployées contre la Russie.

Les USA et l’Otan sont en train de déverser en Ukraine d’énormes quantités de munitions pour l’artillerie lourde fournie aux forces armées de Kiev. Les États-Unis —selon les données officielles— ont jusqu’à présent envoyé en Ukraine plus d’un million de munitions pour obusiers de 115 mm, plus des dizaines de milliers de missiles. Environ 300 000 projectiles proviennent de dépôts militaires US en Israël. L’envoi d’armes est géré par un réseau international dans lequel Camp Derby joue un rôle central. C’est le plus grand arsenal des USA hors de la mère-patrie, relié au port de Livourne et à l’aéroport militaire de Pise. Le Royaume-Uni, la France, la Pologne et la Finlande sont en train de fournir des chars d’assaut à Kiev, et la Pologne acquiert aux USA des chars Abrams dont une partie peut être destinée à l’Ukraine.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
l'Europe sous tutelle

VoltairenetLa guerre en Ukraine pour maintenir l’Union européenne sous tutelle

Voltairenet - 26 jan 2023

C’est difficile à admettre, mais les Anglo-Saxons ne s’en cachent pas. Pour paraphraser une citation célèbre du premier secrétaire général de l’Alliance, l’Otan a été conçue pour « garder la Russie à l’extérieur, les Américains à l’intérieur et l’Union européenne sous tutelle ».

   

Il n’y a aucune autre interprétation possible de la poursuite des inutiles « sanctions » contre Moscou et des vains combats meurtriers en Ukraine.

Cela fait presque un an que l’armée russe est entrée en Ukraine pour appliquer la résolution 2202 du Conseil de sécurité. L’Otan, rejetant ce motif, considère au contraire que la Russie a envahi l’Ukraine pour l’annexer. Dans quatre oblasts, les référendums d’adhésion à la Fédération de Russie semblent confirmer l’interprétation de l’Otan, sauf que l’Histoire de la Novorossia confirme l’explication de la Russie. Les deux narrations se poursuivent en parallèle, sans jamais se recouper.

Pour ma part, ayant édité un bulletin quotidien durant la guerre du Kosovo [1], je me souviens que la narration de l’Otan à l’époque était contestée par toutes les agences de presse des Balkans, sans que j’aie le moyen de savoir qui avait raison. Deux jours après la fin du conflit, des journalistes des pays membres de l’Alliance atlantique purent se rendre sur place et constater qu’ils avaient été bernés. Les agences de presse régionales avaient raison. L’Otan n’avait cessé de mentir. Par la suite, alors que j’étais membre du gouvernement libyen, l’Otan, qui avait un mandat du Conseil de Sécurité pour protéger la population, l’a détourné pour renverser la Jamahiriya arabe libyenne, tuant 120 000 des personnes qu’elle devait protéger. Ces expériences nous montrent que l’Occident ment sans honte pour couvrir ses actes.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Tucker Carlson

Aube DigitalePaul Craig Roberts : La façon dont on se débarrasse des présidents gênants

Aube Digitale - 25 jan 2023

Tucker Carlson présente un excellent reportage de 12 minutes sur l’élimination par la CIA du président Kennedy et du président Nixon.

   

Je vous recommande de le regarder 2 ou 3 fois jusqu’à ce qu’il soit bien assimilé et de le transmettre à tous vos amis et parents. Il n’y a aucun autre endroit où vous pouvez obtenir autant d’informations solides et importantes en 12 minutes.

Carlson pense que Biden, qui n’est plus utile à l’establishment, est actuellement en passe d’être destitué.

J’ai rapporté la vérité sur la destitution des présidents Kennedy et Nixon pendant des décennies. J’ai trouvé passionnant de voir, après un demi-siècle, Tucker Carlson donner les mêmes explications à un public aussi large. Si les Américains pouvaient seulement se réveiller et s’impliquer, il serait peut-être possible de sauver notre pays et la liberté des Américains.

Le président John F. Kennedy a été assassiné par la CIA et les chefs d’état-major américains lorsqu’il a compris que le gouvernement qu’il dirigeait n’était pas le vrai gouvernement. Son prédécesseur, le président Eisenhower, un général 5 étoiles, avait mis en garde contre la menace que représentait le complexe militaro-industriel pour un gouvernement démocratique. Le président Kennedy avait l’intention de faire quelque chose à ce sujet alors qu’il avait encore un certain pouvoir, mais il a été terrassé avant d’avoir pu faire plus que congédier le directeur de la CIA, Allen Dulles, et le président des chefs d’état-major interarmées, le général Lyman Lemnitzer. Le président Kennedy n’a pas réussi à se débarrasser du général Lemnitzer, qui est devenu commandant suprême des forces alliées de l’OTAN. Dulles et Lemnitzer sont tous deux soupçonnés d’avoir dirigé le complot visant à assassiner Kennedy.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Stratpol : bulletin n°117

StratpolBulletin N°117. Dédollarisation, Blast vs Wagner, nouveau Gamelin

Stratpol - 21 jan 2023

STRATPOL : Bulletin n°117 de Xavier Moreau

   

00:47 Interview avec les volontaires de la DNR
02:00 Nouvelles économiques
- Fin du pétrodollar
- Cryptomonnaies en Russie
- Pétrole russe pour Washington
07:19 Ukrobolchévisme vs christianisme
08:15 Général Bertrand Toujouse Gamelin
13:57 Blast vs Sergeï Munier
17:17 Le corps franc Wagner
21:16 Guerassimov au commande de l'Opération spéciale
23:29 Carte des opérations militaires

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
victoire en Ukraine

Géopolitique profondePoutine : La victoire en Ukraine est « inévitable » !

Géopolitique profonde - 21 jan 2023

Le Président Russe, qui estime avoir été trompé par l’Occident et l’Ukraine, n’a pas fait de déclaration de guerre formelle

   

Dans un discours très attendu mercredi à l’occasion du 80e anniversaire de la rupture par l’Armée rouge du siège nazi de Saint-Pétersbourg (à l’époque soviétique : Leningrad) le 18 janvier 1943, le président Vladimir Poutine a déclaré que la victoire en Ukraine est « inévitable ».

S’adressant à des vétérans militaires, Poutine a déclaré :

« Les opérations de combat à grande échelle impliquant des armes lourdes, de l’artillerie, des chars et des avions n’ont pas cessé dans le Donbas depuis 2014. »

Il a ajouté :

« Tout ce que nous faisons aujourd’hui dans le cadre de l’opération militaire spéciale est une tentative d’arrêter cette guerre. C’est le sens de notre opération – protéger les personnes qui vivent sur ces territoires. »

Le discours était rempli des thèmes habituels sur lesquels il a mis l’accent depuis l’invasion de février, mais il manquait ce que de nombreux experts et responsables occidentaux avaient anticipé lorsque le discours a été dévoilé il y a un jour : une déclaration de guerre formelle.

Mais la mobilisation totale n’est pas encore arrivée ; au lieu de cela, il a de nouveau passé en revue le point de vue de Moscou sur les causes sous-jacentes du conflit.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
L'OMS totalitaire

The DefenderL’OMS pourrait créer un État totalitaire mondial, prévient un expert

The Defender - 20 jan 2023

Exclusif : Les propositions de l’OMS pourraient priver les nations de leur souveraineté et créer un État totalitaire mondial, prévient un expert

   

Des négociations secrètes ont eu lieu cette semaine à Genève, en Suisse, pour discuter des modifications proposées au Règlement sanitaire international (RSI) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), considéré comme un instrument ayant force de loi du droit international.

Des négociations similaires ont eu lieu le mois dernier pour la rédaction d’un nouveau traité de l’OMS sur les pandémies.

Bien que les deux soient souvent confondus, les amendements proposés au RSI et le traité proposé sur la pandémie représentent deux ensembles de propositions distincts mais liés qui modifieraient fondamentalement la capacité de l’OMS à répondre aux « urgences de santé publique » dans le monde entier, et, selon les critiques, dépouilleraient considérablement les nations de leur souveraineté.

Selon l’auteur et chercheur James Roguski, ces deux propositions feraient passer l’OMS d’une organisation consultative à un organe directeur mondial dont les politiques seraient juridiquement contraignantes (auraient force de loi).

Elles permettraient également d’étendre considérablement la portée et le champ d’application du RSI, d’instituer un système de certificats et de « passeports » sanitaires mondiaux et de permettre à l’OMS d’imposer des examens médicaux, des mises en quarantaine et des traitements.

Selon M. Roguski, les documents proposés donneraient à l’OMS le pouvoir sur les moyens de production pendant une pandémie déclarée, demanderaient le développement d’une infrastructure de RSI aux « points d’entrée » (tels que les frontières nationales), redirigeraient des milliards de dollars vers le « complexe industriel d’urgence des hôpitaux pharmaceutiques » et supprimeraient la mention du « respect de la dignité, des droits de l’homme et des libertés fondamentales des personnes ».

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Davos 2023

Réseau InternationalTout est calme (panique) sur le front occidental

Réseau International - 18 jan 2023

La foire aux monstres de Davos du Forum économique mondial (WEF) reprend lundi.

   

Lumières ! Action ! Réinitialisation !

Les grands médias de l’Occident collectif, à l’unisson, vont faire tourner sans discontinuer, pendant une semaine, toutes les « nouvelles » bonnes à imprimer pour vanter les nouvelles déclinaisons de la Grande Réinitialisation, rebaptisée Le Grand Récit, mais en réalité présentée comme une offre bénigne du « capitalisme participatif ». Telles sont les principales planches de la plateforme louche d’une ONG louche enregistrée à Cologny, une banlieue cossue de Genève.

La liste des participants à Davos a fait l’objet d’une fuite. Proverbialement, il s’agit d’une fête de l’exceptionnalisme anglo-américain, avec la présence de hauts responsables du renseignement tels que la directrice du renseignement national américain, Avril « Madame Torture » Haines, le chef du MI6 Richard Moore et le directeur du FBI Christopher Wray.

On pourrait écrire des encyclopédies remixées de Diderot et d’Alembert sur la pathologie de Davos – où une liste impressionnante de multimilliardaires, de chefs d’État et de chouchous du monde des affaires (appartenant à BlackRock, Vanguard, State Street et autres) « s’engagent » à vendre des paquets de dystopie démente aux masses sans méfiance.

Mais allons droit au but et concentrons-nous sur quelques panels de la semaine prochaine, que l’on pourrait facilement confondre avec des sessions « Droit vers l’Enfer ».

La liste du mardi 17 janvier est particulièrement intéressante. Elle comprend un panel intitulé « Dé-mondialisation ou re-mondialisation ? » avec les intervenants Ian Bremmer, Adam Tooze, Niall Ferguson, Péter Szijjártó et Ngaire Woods. Trois atlantistes/exceptionnalistes se distinguent, notamment l’ultra-toxique Ferguson.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Interview de Nikolaï Patrouchev

Réseau InternationalInterview de Nikolaï Patrouchev, successeur potentiel de Vladimir Poutine

Réseau International - 16 jan 2023

Quelles actions l’Occident prépare-t-il à Moscou et quelle politique peut-on y opposer ?

   

Nikolaï Patrouchev, ancien directeur du FSB et actuel secrétaire du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie, en a parlé à Vitaly Tseplyaev début janvier 2023.

Vitaly Tseplyaev : Nikolaï Platonovich, comment évaluez-vous la situation dans le monde qui s’est développée au début de la nouvelle année ?

Nikolaï Patrouchev : La situation dans le monde est extrêmement complexe et a un caractère turbulent. De nombreux pays de différentes régions traversent simultanément une crise militaro-politique, économique, sociale et spirituelle. Espérons qu’il y aura des changements positifs cette année.

VT : Vous avez dit un jour que les dirigeants des pays occidentaux ne faisaient rien pour améliorer la situation, non seulement dans le monde, mais même dans leur propre pays. Expliquez ce qui est en jeu.

NP : Les politiciens occidentaux n’ont pas la force et la capacité de changer la vie de leurs États pour le mieux, car ils ne sont plus des personnalités indépendantes depuis longtemps. Tout le monde a des liens avec les grandes entreprises, les lobbyistes et les fondations derrière leur dos. Ils ne cachent même pas ces faits. Il existe des exemples très récents. Il s’est avéré que des dizaines de députés européens étaient contrôlés par les structures de George Soros et que la Commission européenne, à la demande de l’une des plus grandes sociétés pharmaceutiques américaines au monde, a créé un certain nombre de stratagèmes de corruption pour l’achat de vaccins d’une valeur de dizaines de milliards d’euros. Il est clair que le vrai pouvoir en Occident est entre les mains de clans ingénieux et de sociétés multinationales.

VT : Rockefeller et Rothschild ?

NP : En fait, il existe bien d’autres corporations et clans de ce genre. Ainsi, le revenu total des 500 plus grandes entreprises du monde, selon des données non officielles, a atteint près de 38 000 milliards de dollars en 2021. La majeure partie des sociétés multinationales sont des sociétés dont le siège est aux États-Unis. Leurs revenus ont rapporté environ 16 billions de dollars avec un bénéfice net de 1,8 billion de dollars.

Le capital d’un certain nombre de sociétés multinationales dépasse le PIB de la plupart des économies mondiales, et les fonds créés par elles pour un enrichissement ultérieur prétendent être un mécanisme supranational de gestion de l’humanité. La même Fondation Soros est devenue presque le principal centre mondial de planification et de mise en œuvre des « révolutions de couleur ».

Le projet de budget américain pour 2023 est la meilleure preuve des projets de Washington de déclencher de nouvelles guerres au détriment du bien-être de ses propres citoyens.

...

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
WEF history

Jeanne TraductionL'histoire du Forum Economique Mondial

Jeanne Traduction - 16 jan 2023

De Henry Kissinger à Emmanuel Macron, en passant par Maurice Strong, Nelson Rockefeller ou encore le prince Bernhard, tous se sont mis d’accord pour contrer notre plus grande menace : l’Humanité.

Leur solution ? Le transhumanisme.

Le Dr. Jacob Nordangård nous présente une brève histoire de la lutte contre le « réchauffement climatique », la « prolifération » de l’humanité et l’autodétermination des nations et donc de leur propre peuple.