La prophétie de
Peter Deunov

crédit photo : Svetoslav Stoyanov

Le texte de prophétie

Il circule sur internet depuis de nombreuses années un texte de prophétie attribué au maître spirituel bulgare Peter Deunov.

Celui-ci est important car il amène un autre point de vue sur la crise sans précédent que vit l’humanité. Sa ou ses prophéties nous aident à prendre du recul, de la hauteur et nous permettent de nous positionner. Le grand changement ne concerne pas seulement l’humanité, mais notre cosmos d’évolution tout entier.

Robert Powell, co-fondateur de Sophia Foundation, a demandé au Dr Harrie Salman s’il ne pouvait pas fournir une traduction fidèle à l’original et authentique de cet important texte prophétique. Celui-ci a mené des recherches approfondies pour retrouver les sources bulgares originales des prophéties de Peter Deunov. Ainsi il a découvert que le texte sur internet est une compilation de citations de différentes années. Sa recherche a donné lieu à un article de quelques dizaines de pages paru en anglais intitulé « Prophecy of Peter Deunov » téléchargeable sur la page de publication de Sophia Foundation.

Le texte beaucoup plus complet compilé par Harrie Salman présente certaines similitudes avec la version habituelle trouvée sur internet. Cependant elle est dans son ensemble différente et plus longue, due aux rajouts. Les textes suivants sont une traduction issue de cette compilation.

«La dite prophétie de Peter Deunov concernant la fin de notre civilisation et le début de l’âge d’or sur Terre, qui circule sur internet, n’a pas été donnée sous cette forme par Peter Deunov. Elle représente une compilation de paragraphes partiellement tirés des chapitres qui suivent.»

Robert Powell, PhD

À la frontière entre deux époques

Selon Peter Deunov, la première période de l’histoire de l’humanité est un processus d’involution, un détournement de Dieu. Les êtres humains sont descendus dans les ténèbres du monde matériel et ont perdu leur vie sublime primordiale, dans laquelle ils étaient avec Dieu et habitaient parmi les Anges. Ils sont descendus sur Terre dans le cadre d’un processus d’apprentissage. « Une nouvelle époque s’annonce pour l’humanité, dans laquelle le Monde de Sagesse montrera aux gens la voie qui leur permettra de retourner à leur Vie primordiale. » La deuxième période d’évolution commence. L’humanité peut retourner à Dieu et monter vers la Lumière.

À l’heure actuelle, a déclaré Peter Deunov, nous sommes dans une période transitoire entre l’involution et l’évolution. À la frontière entre ces deux époques, la plus grande résistance, la plus grande souffrance, existe. Le Christ est là, annonçant le début de l’époque de l’évolution.

« La Terre entre maintenant dans les nouvelles conditions divines. Le monde entier s’éveille. Celui qui désire rester dans les anciennes conditions peut le faire. Le monde entier, le système solaire entier, l’Univers entier, tout se déplace dans une nouvelle direction. La conscience humaine est en expansion. Vous serez les témoins de cette Grande Expansion ; vous serez les témoins de cette Grande Transformation pour laquelle Dieu prépare maintenant l’ensemble de l’humanité. Le monde en viendra à savoir que l’on ne se moquera pas de Dieu.[1]

Depuis des milliers d’années, la Terre traverse une région de l’espace qui est pleine de poison. Le système solaire tout entier a traversé cette région. Il y avait un autre système à cet endroit qui est mort il y a longtemps, mais sa poussière est restée et elle empoisonne tous les êtres du système solaire à l’exception de quelques uns sur le soleil lui-même”. “C’est une sphère de grandes contradictions. Nous approchons maintenant de la fin de la sphère – bientôt nous sortirons de cette sphère de l’Univers [la 13e sphère]. Tant de sang, tant de larmes.[2]

Notre système solaire s’éloignera de la matière lourde pour entrer dans un milieu moins dense. De ce fait, il existera des conditions pour la manifestation d’une conscience supérieure pour l’humanité. Le système solaire s’écarte de ce qu’on appelle la “13e sphère”. En même temps, le Soleil entrera dans l’ère du Verseau. C’est maintenant la fin de l’époque sombre, le Kali Yuga.» [3]

Selon Peter Deunov, le Kali Yuga a commencé en 4481 avant JC et s’est terminé en 1999.[4] Pour Rudolf Steiner, il a commencé en 3101 avant J.-C. et s’est terminé en 1899, pour une durée totale de 5000 ans. Après le Kali Yuga, nous vivons maintenant dans le Satya Yuga, l’âge de la lumière, qui durera 2500 ans. Cela correspond plus ou moins à la durée du Second Avènement, qui a commencé pour Steiner vers 1933. Une autre différence est que Peter Deunov a pris l’année 1914, qu’il a célébrée comme le début de la Seconde Venue, comme le début de l’Âge du Verseau, qu’il a considéré comme l’Âge du retour du Christ.

En raison du mouvement de l’équinoxe vernal à travers les constellations du Zodiaque (le phénomène astronomique de précession), le soleil vernal se lève tous les 2160 ans d’une autre constellation. Ce calcul est basé sur une division du Zodiaque en 12 parties égales. De ce point de vue, le soleil se lèvera de la constellation du Verseau en 2375. Pour Steiner, ce début de l’ère du Verseau n’est pas encore le début de la culture du Verseau, la 6e culture slave. Les inspirations ont besoin de temps pour fonctionner dans la culture humaine, selon lui 1199 ans, ce qui placerait le début de la prochaine culture en l’an 3574. Peter Deunov n’a pas fixé l’année du début de cette culture, mais il a annoncé les inspirations venant du Verseau en 1914, les reliant à la seconde venue du Christ. Il est évident que Rudolf Steiner et Peter Deunov ont parlé des mêmes événements, mais les ont placés dans des cadres différents.

De 1914 à sa mort en 1944, Peter Deunov a donné de nombreuses prophéties concernant le Second Avènement, la culture slave, le nouveau cycle des cultures (appelé en théosophie la “Sixième Racine” et par Peter Deunov aussi la “Race de l’Amour” qui émergera de toutes les nations et sera préparée par la culture slave) et le Royaume de Dieu qui sera établi dans ce nouveau cycle des cultures. Ces prophéties se trouvent dans ses conférences et dans les compilations faites par ses disciples.

Dans les sections suivantes, nous publions des chapitres du livre Wellspring of Good, dans lequel ses paroles ont été recueillies au cours de la dernière année de sa vie. Ils ont été transcrits en sténo par Boyan Boev et Boris Nikolov pendant le séjour de neuf mois de Peter Deunov et d’un groupe de ses disciples dans la maison de Temelko, dans le village de Murchaevo, près de Sofia, en 1944.

Les six chapitres des dernières discussions (1944) sont accessibles par simple clic sur l’intitulé :

 

[1]  Beinsa Douno (compilé par Antoaneta Krushevska et Ernestina Staleva), The Wellspring of Good – The Last Words of the Master Beinsa Douno, Sofia 2013, p. 212.
[2]  Beinsa Douno, Paroles sacrées du Maître, Sofia 2004, p. 215-216.
[3]  Beinsa Douno, The Wellspring of Good, p. 292.
[4]  Peter Deunov – Prorokut, Stara Zagora 2009, p. 239.
FrançaisDeutschEnglishEspañolItalianoPortuguêsРусский