Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
3e guerre mondiale possible

VoltairenetCapables du pire, l’union de certains gouvernants rend la Guerre mondiale possible

Voltairenet - 08 déc 2022

La Seconde Guerre mondiale peut nous servir de leçon. Elle n’est pas apparue dans un ciel serein. Il ne s’agissait pas d’un combat des Bons contre les Méchants. Elle a juste été déclenchée par un regroupement imprévu de forces capable de tout détruire.

   

Après la crise économique de 1929, le monde entier était convaincu, à juste titre, que le capitalisme d’alors était fini. L’Union soviétique, seule, proposait une alternative, le bolchévisme. Bientôt les États-Unis en imaginèrent une seconde, les réformes structurelles du New Deal, puis l’Italie promut une troisième solution, le fascisme. Les grands capitalistes anglo-saxons choisirent de soutenir un nouveau régime, proche du fascisme, le nazisme. Ils pensaient que l’Allemagne attaquerait l’URSS, préservant ainsi leurs intérêts aussi bien menacés par les collectivisations bolchéviques que par les réformes économiques US. Cependant rien ne fonctionna comme prévu puisque l’Italie, l’Allemagne et le Japon formèrent l’Axe avec leur propre logique et que la guerre ne fut pas enclenchée contre les Soviétiques, mais contre les grandes fortunes qui la préparèrent.

Dans l’imaginaire collectif, nous ne tenons pas pour responsables les grands capitalistes anglo-saxons qui soutinrent le nazisme à ses début. Au contraire, nous nous souvenons des peuples britannique et états-unien comme ayant participé à la victoire.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
coupe du monde au Qatar

VoltairenetLes poisons dans la Coupe du monde

Voltairenet - 01 déc 2022

La Coupe du Monde de Football a été attribuée au Qatar, désormais financier de la Confrérie des Frères musulmans et donc du terrorisme.

   

C’est pour cela, et non pas pour ses capacités en hydrocarbures, que le président Biden l’a proclamé « Plus grand Allié Non-Otan des États-Unis »

La Coupe du Monde FIFA 2022 au Qatar cache une tragique réalité sur laquelle le courant dominant politico-médiatique a fait tomber une chape de silence. Avant tout le fait que ce soit cet émirat du Golfe qui ait été choisi par la FIFA pour organiser la World Cup 2022. La FIFA, la Fédération internationale de football, est profondément corrompue, au point que ses hauts administrateurs ont été arrêtés pour fraudes, racket et recyclage d’argent. Il n’y a donc pas à s’étonner que la FIFA, alors qu’elle a choisi le Qatar, a expulsé la Russie du Mondial. La Coupe du Monde 2022 est la plus couteuse de l’histoire : le Qatar y a dépensé 220 milliards de dollars (par rapport aux 4 milliards dépensés par l’Allemagne pour organiser les Mondiaux de 2006).

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Qatar 2022 : la Coupe du monde en onze absurdités

ReporterreQatar 2022 : la Coupe du monde en onze absurdités

Reporterre - 10 nov 2022

Stades à usage unique, avions toutes les dix minutes, ouvriers morts... De nombreux scandales entachent la Coupe du monde de football au Qatar. Zoom sur les onze plus importants.

   

Du 20 novembre au 18 décembre, le Qatar accueillera l’un des plus grands événements sportifs de la planète : la Coupe du monde de football masculin. Lors de sa dernière édition, en 2018, plus de 1 milliard de téléspectateurs ont suivi la finale France-Croatie. Le sélectionneur français, Didier Deschamps, dévoilera sa liste de joueurs au JT de 20 heures de TF1 le 9 novembre. Une autre liste s’impose : celle des absurdités liées à ce « Mondial de la honte », qui concentre une myriade de dérives climaticides, d’atteintes aux droits humains, le tout sur fond de corruption. Reporterre en a sélectionné onze, comme le nombre de footballeurs dans une équipe.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
La pandémie Covid-19 est terminée

Nouveau MondeEn France et dans de nombreux pays aussi, la pandémie est terminée

Nouveau Monde - 23 sep 2022

Les données de l’OMS traduites en graphique par l’université John Hopkins confirment en effet que la pandémie est terminée dans le monde, aux USA ; en Europe et en France.

   

18 septembre 2022, le président américain, Joe Biden, a déclaré sur CBS : « la pandémie est terminée » au grand dam des commentateurs des médias complices de la propagande terrorisante du gouvernement depuis plus de 30 mois. Les fabricants de vaccins ont immédiatement perdu 9 milliards de dollars avec la chute de 9% de la valeur marchande de leurs actions.

Il n’y avait aucune raison médicale objective de se faire injecter ces médicaments préventifs abusivement présentés fallacieusement comme « vaccin » et mis sur le marché trop rapidement alors que leurs essais n’étaient pas terminés (ils le seront peut-être en 2023).

Maintenant que ces pseudo vaccins se sont révélés inefficaces tant pour la protection individuelle (vacciné, vous n’êtes pas protégé !) que pour la prévention de la transmission (vacciné, vous pouvez quand même contaminer vos proches) et potentiellement dangereux et que l’épidémie est terminée, il est scandaleux de continuer à promouvoir ces injections expérimentales inutiles dont la balance avantages/risques penche indiscutablement du côté des risques.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Qatar - foot baigné de sang

Mr MondialisationDe l’importance de boycotter la Coupe du Monde au Qatar

Mr Mondialisation - 18 sep 2022

Le mondial 2022 au Qatar : travail forcé, des milliers de morts sur les chantiers, corruption, opacité financière…

   

Si la mort de 6550 ouvriers esclavagisés est traitée comme un fait anodin, si les souffrances des millions de travailleuses et travailleurs au Qatar sont invisibilisées : que reste-t-il de notre dignité ?

Si on autorise, si on participe, si on collabore à une compétition aussi mortifère, aussi corrompue, aussi privatisée : que reste-t-il des valeurs du sport ?

« Le Mondial 2022 au Qatar, c’est un petit peu de sport, énormément d’argent, et des violations massives des droits humains »

Cécile Coudriou - présidente d’Amnesty International France

accéder à l'article