Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
la Nattokinase détruit la protéine Spike

Michel DognaInfo dernière : destruction de la protéine Spike !

Michel Dogna - 27 jan 2023

Une bonne nouvelle à retenir nous est parvenue directement du Japon, nous apprenant que la Nattokinase détruit la protéine Spike contenue dans les vaxx Cov,

   

Je rappelle que la Spike se réplique dans toutes les cellules du corps, et détruit les défenses immunitaires face aux invasions épidémiques.

Je rappelle que la nattokinase est une enzyme naturellement présente dans le natto, un fromage traditionnel japonais consommé depuis plus de 1000 ans. Ce natto est produit par la fermentation de graines de soja sous l’action d’une souche particulière de bactérie, le Bacillus subtilis var. natto.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
médecine totalitaire

Réseau InternationalLes diagnostics de santé informatisés et contrôlés par des acteurs mondiaux

Réseau International - 22 jan 2023

Les médecins posent de plus en plus de diagnostics à l’aide d’informations provenant d’ordinateurs contrôlés par des acteurs mondiaux

   

Vous avez sûrement observé une tendance inquiétante au cours des dernières décennies. Lorsque vous consultez un médecin, il semble passer plus de temps à regarder son ordinateur qu’à vous interroger ou à vous regarder. C’est parce que le ministère de la Santé les a reliés à des bases de données où ils peuvent entrer des symptômes et demander à l’ordinateur quels tests effectuer et quelles pilules prescrire. Une sorte de « paresseux » en médecine, largement contrôlé par les compagnies pharmaceutiques.

Les autorités, les politiciens et les médecins ont de plus en plus entre les mains des informations délivrées directement sur leurs ordinateurs par des opérateurs aux intentions commerciales et politiques. Beaucoup de ces opérateurs opèrent dans un espace mondial en dehors des limites de la réglementation nationale, et ils contrôlent directement les agendas médicaux via des bases de données sophistiquées qui relaient les informations suspectes.

Vous savez sans doute que Big Pharma est pleinement impliqué.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Albert Bourla à Davos

Quantum LeapAlbert Bourla, PDG de Pfizer, "face" à de vrais journalistes

Quantum Leap - 22 jan 2023

Dans l’entre-soi feutré du Forum économique mondial, à Davos, au milieu de ses semblables et des médias de grand chemin, on tombe parfois sur des gens qui posent les bonnes questions…

   

Voilà ce que fait un média honnête : Ils dénoncent la corruption, les monstres, lies confrontent ouvertement « les élites » et refusent de reculer.

Remarquez comment le PDG de Pfizer n'a rien à dire quand on lui pose de vraies questions sur ses actions criminelles et les mensonges qu'il a racontés et qui tuent des gens !

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Conférence 2020 de Thierry Casanovas

Égalité et RéconciliationConférence de Thierry Casasnovas au 1e Festival de la Réconciliation

Égalité et Réconciliation - 18 jan 2023

Thierry Casasnovas au sujet de Pasteur et la conception matérialiste de la santé et son modèle vitaliste de santé opposé à celui de Pasteur.

   

Poussé à la discrétion car persécuté par la Miviludes, Thierry Casasnovas était « l’invité mystère » du premier Festival de la Réconciliation qui s’est tenu en août 2020 en Bourgogne. En accord avec lui, ERTV diffuse aujourd’hui sa conférence !

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Linky

Le Media en 4-4-2Enedis condamné : un habitant de la Loire obtient gain de cause

Le Media en 4-4-2 - 17 jan 2023

Enedis condamné par la justice : un habitant de la Loire obtient gain de cause pour retirer son compteur Linky

   

Selon un article de Le Point, un habitant de Saint-André-le-Puy, dans la Loire, a obtenu gain de cause afin de retirer son compteur Linky de son domicile, après avoir ressenti des céphalées et des acouphènes dès son installation. Bien que l’opérateur ait refusé de retirer le compteur, le tribunal de Saint-Étienne a ordonné son remplacement par un compteur non communicant dans un délai de deux mois, sous astreinte de 200 euros par jour de retard.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
morgues en surcharge

Réseau InternationalL’installation de morgues provisoires à travers le pays

Réseau International - 17 jan 2023

Royaume-Uni : Morgues des hôpitaux surchargées causant l’installation de morgues provisoires à travers le pays

   

Les corps sont entreposés dans une cour de sablage du Conseil alors que les morgues des hôpitaux atteignent leur pleine capacité. Le groupe frigorifique, niché dans un coin du site, est gardé 24h/24.

Des véhicules hospitaliers ont été vus livrer et récupérer les morts à l’hôpital le plus proche, situé à 15 minutes en voiture à Salisbury, dans le Wiltshire. Deux autres unités ont été installées au Royal Liverpool Hospital.

Des morgues temporaires – généralement à l’intérieur de conteneurs d’expédition de 40 pieds et contenant chacune environ 35 corps – ont été vues pour la dernière fois au plus fort de la pandémie, alors qu’il y avait au moins 1000 décès par jour. Bien que, pas à ce rythme, des chiffres sombres ont montré que la semaine de Noël était la plus meurtrière en Angleterre et au Pays de Galles depuis près de deux ans.

Il y a eu plus de 1600 décès au-dessus de la norme, car le temps froid, la recrudescence des infections grippales, les longues attentes pour les ambulances devant gérer les accidents et les urgences, se sont combinés pour augmenter les taux de mortalité d’un cinquième.

C’était la troisième semaine consécutive qu’il y avait plus de 1000 décès supplémentaires en Angleterre et au Pays de Galles. Le Royal College of Emergency Medicine a affirmé que la flambée des décès était sans aucun doute liée à des retards record pour les soins d’urgence. Il disait : « Si vous ne pouvez pas amener une ambulance à quelqu’un qui a une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral, certains de ces patients pourraient en mourir. »

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Austin Fitts - CBDC

C19legrandreveilLa drôle de répartition des injections très aléatoires mais pas tant que ça

C19legrandreveil - 16 jan 2023

Révélations de Catherine Austin Fitss sur l’étrange répartition des lots de produits ARNm !!!

   

• Ce qu’elle révèle correspond à la présentation déjà réalisée par un scientifique anglais avec preuves et documents à
l’appui qui démontrait que : Chaque labo qui libérait un lot de produits attendait que le labo concurrent ait libéré le sien. Ils libéraient les lots avec une programmation méthodiquement organisée afin de ne pas faire doublons les uns avec les autres. Chaque lot libéré présentait des niveaux de toxicité variables. Dans un même lot, on trouvait des flacons avec de la solution saline (placébo) et des flacons de plus en plus toxiques.

• Donc tout cela ressemble à s’y méprendre à un parfait brouillage de piste intentionnel. Les fabricants peuvent ainsi assurer que certains cobayes se portent bien après l’injection.

• Cela suggère donc qu’ils ont expérimenté des injections létales à dangerosité variable et à mortalité aléatoire. D’où le fait que des gens injectés se portent bien, et d’autres sont morts plus ou moins rapidement après injection.

Mais il reste le fait que de toute évidence les injections sont des poisons lents à retardement. De 1 jour à 3 ans selon plusieurs experts scientifiques.

• POUR FAIRE COURT, EN CLAIR, CELA SIGNIFIE : TOUS VACCINÉS = TOUS CONDAMNÉS ; ce n’est juste qu’une question de temps. Et cela permet d’étirer le lien de cause à effet et d’EMBROUILLER LES PISTES !!!

• Ils gagnent ainsi un temps précieux pour dédouaner les injections qui passent de cette sorte tranquillement sous les radars.

DIABOLIQUEMENT SUBTIL… NON ???

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
pandémie de vaccinés

Réseau InternationalPandémie de vaccinés, cela ne s’annonce pas bien

Réseau International - 13 jan 2023

100% des patients hospitalisés pour Covid étaient vaccinés.

   

Vous souvenez-vous quand les dirigeants mondiaux parlaient de peur d’une « pandémie de non-vaccinés » et que l’année dernière, il y aurait eu un hiver horrible pour eux ?

Eh bien, il semble maintenant que l’OPPOSÉ se produise. Les vaccinés sont ceux qui s’infectent et meurent du covid. Et pas seulement cela, nous constatons des niveaux élevés de surmortalité qui semblent sans rapport avec le covid.

Il y a de nouvelles données en provenance d’Australie qui sont vraiment une bombe, prouvant que les vaccins sont au mieux absolument inutiles. En fait, ils semblent être négatifs.
100% des patients hospitalisés pour Covid étaient vaccinés

Notez ceci, 100% des personnes hospitalisées pour covid en NSW Australie (New South Wales, État du sud-est de l’Australie), ont été vaccinées. C’est exact. Les non vaccinés représentaient 0% des personnes hospitalisées pour covid. Pas une seule personne non vaccinée n’a été hospitalisée.

Vous vous souvenez quand ils ont dit que les injections d’ARNm empêcheraient les gens d’être hospitalisés ? Eh bien, comme pour tout ce qu’ils ont dit, il s’avère que c’était un mensonge. Pire encore, il semble que plus les gens ont eu de rappels, plus ils sont hospitalisés.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Mort subite

Réseau InternationalMort subite

Réseau International - 09 jan 2023

Dr Joseph Mercola : Première cause de décès chez les moins de 65 ans en 2021.

   

• Des preuves de plus en plus nombreuses montrent que les injections de COVID détruisent le système immunitaire des gens et déclenchent des cancers accélérés.

• Une enquête de Steve Kirsch a révélé que la mort subite est la première cause de décès chez les personnes de moins de 65 ans ayant reçu le vaccin COVID.

• La myocardite comme cause de décès est désormais enregistrée dans toutes les tranches d’âge, mais uniquement chez les personnes vaccinées. Les décès d’origine cardiaque sont également beaucoup plus nombreux chez les jeunes (moins de 65 ans) qui ont reçu le vaccin que chez ceux qui ne l’ont pas reçu.

• Des recherches récentes montrent que des vaccinations répétées déclenchent un changement dans les types d’anticorps produits par votre organisme et réduisent votre capacité à éliminer les virus. En passant des anticorps IgG neutralisants spécifiques aux pics aux anticorps IgG4, votre organisme passe du mode suppression des tumeurs au mode progression des tumeurs.

• Outre le risque d’emballement des cellules cancéreuses, la prédominance des IgG4 peut également avoir de graves conséquences sur le plan auto-immun, car la protéine spike de l’injection COVID présente des similitudes avec des protéines humaines.

Les preuves que les vaccins COVID sont un désastre pour la santé publique ne cessent de s’accumuler. Fin décembre 2022, Steve Kirsch1 et Jessica Rose2 ont tous deux publié des articles dans Substack détaillant certaines des dernières preuves montrant que les injections détruisent le système immunitaire des gens et ont déclenché une avalanche de cancers.

L’article de Kirsch3 présente les résultats d’une enquête récente qu’il a menée. Elle comportait quatre questions : l’âge, le fait que la personne décédée ait été vaccinée ou non, l’année du décès et la cause du décès. Si le nombre de réponses est faible, l’examen des tendances permet néanmoins de dégager des enseignements importants.

Tout d’abord, nous avons les données de base de 2020, qui montrent que le cancer était le tueur numéro 1 des Américains de moins de 65 ans, suivi par le traitement hospitalier pour le COVID. Les cancers turbulents représentaient un neuvième des rapports de cancer, et aucun décès dû à une myocardite n’a été signalé.

Chez les personnes âgées de plus de 65 ans, les conditions préexistantes étaient la principale cause de décès en 2020. Le cancer était en deuxième position, l’infection à COVID en troisième et les événements cardiaques en quatrième. Il n’y a pas eu de décès par cancer turbulent, ni de décès par myocardite. Kirsch s’intéresse ensuite aux différences entre les vaccinés et les non-vaxés en 2021 et 2022.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
naissance en Suisse

Réseau InternationalSuisse : Plus de la moitié des participantes ont perdu leur enfant

Réseau International - 09 jan 2023

En 2022, plus de la moitié des participantes au cours de préparation à la naissance ont perdu leur enfant en Suisse.

   

Les sages-femmes, les praticiens alternatifs et les entrepreneurs de pompes funèbres s’inquiètent de l’augmentation des fausses couches et des mortinaissances ainsi que de la baisse générale des taux de natalité.

En 2022, un peu plus d’un an après le début de la campagne de vaccination, beaucoup moins d’enfants sont nés dans de nombreux pays. La Suisse a enregistré environ 15% de naissances en moins au premier semestre 2022 par rapport à 2021. Il s’agit de la plus forte baisse depuis 1871, année où les statistiques ont commencé.

Les chiffres montrent également que les avortements ont considérablement augmenté en 2022. L’Allemagne, par exemple, a enregistré un total de 16% d’avortements en plus au troisième trimestre de 2022 qu’en 2021.

La même chose a déjà été observée au cours des deux premiers trimestres. Les avortements dus à des médicaments ont augmenté d’environ cinq pour cent au troisième trimestre (voir ici et ici). Jusqu’à présent, le public n’a guère prêté attention à ces événements.

Les développements récents suscitent des discussions animées. Les raisons de la baisse du taux de natalité sont peu claires et controversées. Les opposants aux injections d’ARNm en sont certains : la raison de la baisse du taux de natalité est la « vaccination » ; Les autorités et les scientifiques affiliés à l’État, en revanche, nient cela.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Pr-Burkhardt

Echelle de JacobNous avons trouvé des changements vasculaires dans pratiquement tous les cerveaux

Echelle de Jacob - 03 jan 2023

Dommages à la santé et décès dus à la vaccination contre le Covid, le travail scientifique se poursuit.

   

Quels corps étrangers ont-ils été identifiés ? Que sont ces mystérieux "caillots" ? Y a-t-il une autre explication pour la soi-disant mort subite de l'adulte, que celle médiatisée et quelles lésions d'organes et de tissus spécifiques ont-elles été découvertes ? Le Pr. Arne Burkhardt a présenté les dernières découvertes de l'équipe lors de la conférence de pathologie d'un symposium médical.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Jacques Bauer sur AGORA TVNEWS

Agora TV NewsAGORA TVNEWS : Jacques Bauer et Anne-Marie Yim sur les injections Covid

Agora TV News - 28 déc 2022

Emission Spéciale avec Jacques Bauer et Anne-Marie Yim sur les observations des injections Covid

   

En multi-diffusion sur TV-ADP, JSF, Gutch TV sur Twitch, VK, Odysee, Rumble et Crowdbunker.

En cas de censure sur YouTube et Facebook qui interdisent encore les contenus sur les effets indésirables des injections expérimentales, vous retrouverez une copie de l'emission.

Jacques Bauer est un pharmacien installé en suisse qui a analysé les produits injectables Pfizer, Moderna, Astrazeneca et de nombreux vaccins, ainsi que le sang des injectés. A ce jour, il a collecté une base de données de 1000 échantillons.

Il a participé aux documentaires censurés Hold-On et Hold-Out, les suites de Hold-UP.

Les images sont authentiques, les produits sont authentiques et ont été manipulés avec précaution pour éviter les contaminations.

Pfizer et Moderna ont refusé de répondre à Pierre Barnerias. Il a ensuite eu des problèmes avec son entreprise de production de cinéma. Des membres d'Agora TV qui sont témoins des observation ont reçu des menaces et la police ne nous protège pas.

Lien Odysee ici