Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Greta Thunberg

Égalité et RéconciliationLes réchauffistes bien emmerdés par la vague de froid polaire qui touche les USA

Égalité et Réconciliation - 30 déc 2022

Greta Thunberg a du annuler une conférence sur le réchauffement climatique à cause de températures polaires.

   

La pauvre Greta va rentrer dans sa chambre, les -55° de la tempête polaire qui frappe les USA auraient fait désordre avec ses balivernes d’ado. La Suédoise haineuse, bien emmitouflée dans son manteau en renard polaire argenté (mais bio), devra attendre le redoux pour replacer sa légende du réchauffement climatique aux jeunes bobos occidentaux. Décidément, dame Nature n’arrive pas à obéir aux injonctions du GIEC.

Chez nous, de l’autre coté de l’Atlantique, point de tempête polaire, mais des températures printanières qui contrarient un gouvernement qui s’appuie sur la guerre en Ukraine pour priver les Français d’électricité. Du coup, les coupures de courant de janvier, cette répression électrique bornsteinienne, est remise en question. Les ingénieurs sociaux du mondialisme se prennent les pieds dans leur propre tapis de mensonges, on dirait.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
aurores boréales roses

Presse CitroinUne tempête solaire vient de créer des aurores boréales roses

Presse Citron - 24 déc 2022

Une tempête solaire a frappé la Terre la semaine dernière. Elle a marqué le ciel de son empreinte avec des aurores boréales roses.

   

Les aurores boréales prennent souvent des couleurs vertes ou bleues. Mais ces derniers jours, les Norvégiens ont pu en admirer des roses. Pour bien comprendre ce changement de couleur, il faut revenir à la définition même des aurores boréales. Elles sont provoquées par le passage de vents solaires. Elles sont visibles aux pôles (Nord et Sud), l’endroit où le champ magnétique de la Terre est le plus fin.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
enneigement hémisphère nord

Aube DigitaleLa couche de neige de l’hémisphère nord atteint son plus haut niveau en 56 ans

Aube Digitale - 05 déc 2022

Le réchauffement de la planète ? La couche de neige de l’hémisphère nord atteint son plus haut niveau en 56 ans.

   

La conférence COP27 sur le changement climatique s’est achevée le mois dernier. Les dirigeants du monde entier se sont envolés en jet privé pour l’Égypte afin de discuter de la façon dont les combustibles fossiles chauffaient rapidement la planète jusqu’au point de non-retour, l’humanité étant condamnée si des politiques cruciales en matière de changement climatique n’étaient pas mises en œuvre. Mais pendant que les dirigeants alarmistes se réunissaient dans le désert, les chutes de neige de novembre dans l’hémisphère nord dépassaient la moyenne des cinquante dernières années.

La NOAA et l’université Rutgers ont publié de nouvelles données montrant que la couverture neigeuse dans l’hémisphère nord a atteint le niveau le plus élevé depuis le début des mesures en 1967 et qu’elle est actuellement supérieure à la moyenne sur 56 ans.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
L’overdose de compétitions climaticides

ReporterreMondial, JO, Tour de France… L’overdose de compétitions climaticides

Reporterre - 18 nov 2022

Ski dans le désert, stades à usage unique… La Coupe du monde au Qatar n’est pas la seule grande compétition sportive à détruire l’environnement. De nouvelles bombes climatiques se préparent.

   

Stades climatisés et à usage unique, « navettes » en avion pour se rendre aux matchs… La Coupe du monde au Qatar, qui se déroule du 20 novembre au 18 décembre, jette une lumière crue sur les dérives écologiques du sport business et de ses grandes messes : les compétitions continentales et internationales.

Dans leur sillage, les émissions de gaz à effet de serre explosent, notamment en raison des déplacements en transport aérien. La Fédération internationale de football association (Fifa) évalue celles du Mondial au Qatar à 3,6 millions de tonnes équivalent CO2, autant que les émissions de l’Islande et du Monténégro pendant un an. Les précédentes éditions en Russie, au Brésil et en Afrique du Sud étaient déjà désastreuses, avec des émissions supérieures à 2 millions de tonnes équivalent CO2.

Ces chiffres, sous-estimés et difficiles à appréhender, représentent une contribution concrète et palpable aux dérèglements du climat.

« Ces évènements rassemblent des centaines de milliers de personnes venant du monde entier qui, pendant quelques semaines, voyagent et consomment, sur des sites parfois tout juste sortis de terre »

Carole Gomez - géopolitologue

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
l'écologie brune

MondialisationQuand le Vert devient Brun – et que personne ne le remarque

Mondialisation - 27 sep 2022

Figurez-vous qu’il existe un mouvement vert, censé être respectueux de l’environnement et des personnes. Il a une histoire relativement courte, de 20 à 30 ans, peut-être ?

   

Qui n’aimerait pas ça ? Le Vert est beau. Il prétend protéger la Terre Mère et l’humanité. Au fil des ans, il devient de plus en plus populaire et se transforme en un parti politique. « Les Verts ». De plus en plus fort dans le monde occidental.

Ils parlent et prédisent contre le style de vie gaspilleur des hommes. Ils font la promotion de l’alimentation biologique et luttent contre les aliments génétiquement modifiés ou OGM.

Ils font des incursions dans les parlements des pays occidentaux et deviennent des décideurs importants.

Ils transforment le « réchauffement de la planète », vieux de deux décennies, en « changement climatique » dans leur programme.

Le changement climatique devient bientôt la force motrice des Verts. Le changement climatique d’origine humaine – c’est-à-dire les niveaux de dioxyde de carbone (CO2) causés par les combustibles fossiles – culminera en 2022 à près de 420 parties par million (PPM). C’est ce qu’indique la station météorologique de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) située à Mauna Loa, sur l’île d’Hawaï. Le budget de la NOAA pour 2022 est estimé à 6,9 milliards de dollars.

S’agit-il d’un niveau dangereux ? On nous fait croire qu’il l’est.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Fausse crise climatique

Géopolitique profondeCrise climatique sans précédent ? Faux !

Géopolitique profonde - 06 sep 2022

Le réchauffement climatique actuel est-il une première ? La science du climat a été tellement étouffée par le fanatisme idéologique qu’il devient difficile de trouver une analyse objective normale de nos jours.

   

Toute donnée qui contredit le récit du changement climatique causé par l’homme est entourée d’une machine à opinion qui soit rejette l’information, soit l’occulte dans un déluge de propagande sur le réchauffement climatique, inoculant au lecteur, bien avant qu’il n’ait la chance de digérer la nouvelle, que le changement climatique n’est peut-être pas si évident que cela.

Chaque fois que des températures élevées sont signalées aux États-Unis ou en Europe, la nouvelle est extrapolée par les médias et donne lieu à des théories délirantes d’apocalypse climatique, mais l’histoire météorologique suggère que la panique est fabriquée plutôt que justifiée.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Impunity - documentaire

Mr Mondialisation« Impunity » : un docu inédit sur notre écocide collectif

Mr Mondialisation - 23 juil 2022

3 pays, 12000 kilomètres et, surtout, 12 mois de tournage et de montage pour ce documentaire engagé !

   

La jeune réalisatrice Alizée Dubois, accompagnée de quelques ami·e·s, est l’une des premières à essayer de vulgariser le concept juridique pas si simple qu’est l’écocide, dans un voyage studieux et engagé à travers l’Europe. Nous avons vu le documentaire : retour sur un voyage au cœur de l’injustice environnementale.

« Maintenant que le film est terminé, j’ai hâte de le montrer pour connaître les réactions et les réflexions du public. J’espère que les gens vont se saisir de la colère que suscitent ces injustices pour la transformer en action collective ! »

Alizée

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Jean-Christophe Anna

Mr MondialisationUn souffle d’espoir face aux effondrements

Mr Mondialisation - 22 juin 2022

Après le livre Le climat n’est pas le bon combat, dans lequel il fustige l’inaction et les fausses solutions face aux enjeux non seulement climatiques mais aussi sociétaux, Jean-Christophe Anna revient avec sa suite : Écrivons ensemble un nouveau récit pour sauver la vie.

   

Le ton fataliste a laissé place à un souffle d’espoir. Alors que l’auteur affirmait initialement que « la transition est morte » et l’« utopie bornée », son nouvel ouvrage invite de manière « vitale » à la « révolution »à travers une « utopie éclairée ».

« Il nous faut absolument tout repenser, requestionner, tout déconstruire, déconditionner. Transition ? Non, RÉVOLUTION ! »

Jean-Christophe Anna

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
canicule hydratation

HashtableCatastrophe et panicanicule

Hashtable - 20 juin 2022

Pendant trois jours, la France a eu chaud. À quelques jours de l’été, des températures estivales ont ainsi heurté de plein fouet un pays absolument pas préparé à une hausse des températures.

   

Alors que, depuis trente ans, tous les politiciens nous serinent que le climat se réchaufferait, l’État et son gouvernement ont réussi à montrer qu’ils étaient encore une fois pris au dépourvu.

Ainsi, moyennant une modification discrète mais indéniable des échelles de couleurs des cartes météorologiques, le catastrophisme peut s’imposer sans mal.

accéder à l'article

Dernière modification par Kelib - 53 ans il y a
Manifestation climat scientifiques

La Relève et la PesteInertie des pouvoirs publics : les scientifiques lancent une rébellion mondiale

La Relève et la Peste - 5 mars 2022

Une spécialiste des sols au laboratoire national d’Oak Ridge aux USA a expliqué : « En tant que scientifiques, nous sommes enclins à avoir une aversion pour le risque : nous ne souhaitons pas risquer notre travail, nos réputations et notre temps. Mais il n’est plus suffisant de faire nos recherches, d’attendre des autres de les lire et de comprendre la gravité de l’urgence de la crise climatique. »