Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
mégapoles

Aube DigitaleVoici les prochaines mégapoles du monde

Aube Digitale - 23 jan 2023

D’ici 2050, 70 % de la population mondiale vivra dans des villes, contre 54 % en 2020, selon un nouveau rapport de l’Institute for Economics & Peace.

   

Cette augmentation est due à la fois à la croissance démographique et à une tendance continue à l’urbanisation, en particulier dans les « mégapoles », c’est-à-dire les métropoles qui comptent 10 millions d’habitants ou plus.

Comme l’explique Anna Fleck, de Statista, l’urbanisation est le résultat de facteurs d’attraction et de répulsion. L’AIE décrit comment, dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, les facteurs qui poussent les gens à quitter les zones rurales comprennent les problèmes de violence et le manque général de sécurité, la présence de groupes criminels, le manque de maintien de l’ordre, la dégradation de l’environnement et le fait qu’il y a trop de gens pour les terres agricoles disponibles. En revanche, l’attrait d’une augmentation du niveau de vie pourrait constituer un facteur d’attraction.

On compte actuellement 33 mégapoles dans le monde. Tokyo (37,3 millions), Delhi (32,3 millions), Shanghai (28,7 millions), Dhaka (22,6 millions), São Paulo (22,5 millions) et Mexico (22,1 millions) sont les plus peuplées d’entre elles. D’ici 2050, 14 autres villes devraient rejoindre leurs rangs, avec une augmentation totale de la population de quelque 213 millions de personnes. Le nouvel ordre deviendra alors Delhi (49,6 millions), Dhaka (34,6 millions), Tokyo (32,6 millions), Le Caire (32,6 millions) et Mumbai (32,4 millions).

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Certificats d’économie d’énergie

L'âge de faireCertificats d’économie d’énergie: comment ça marche ?

L'âge de faire - 06 jan 2023

Quel est donc ce bidule financé par les particuliers, mais géré par les entreprises ? On essaie de vous expliquer les certificats d’économies d’énergie, qui transforment les économies d’énergie en une marchandise cotée en bourse.

   

Avec les certificats d’économie d’énergie (CEE, ou C2E), l’État impose aux vendeurs d’énergie (EDF, Engie, Total, stations essence, etc.) d’inciter financièrement les consommateurs à investir dans l’efficacité énergétique. Pour ce faire, ces vendeurs ont la possibilité de financer des fonds, comme celui du « coup de pouce vélo », ou de financer directement les travaux des particuliers, ou encore de payer des intermédiaires pour le faire à leur place. Mais, c’est là le cœur du bidule : l’État n’impose pas aux entreprises de consacrer tant d’euros à ces « incitations ». Cela serait beaucoup trop simple ! Il leur demande par contre de justifier des économies d’énergie que les particuliers réaliseront grâce à ces financements, en présentant à l’Etat un nombre donné de CEE… Mais comment comptabiliser des économies d’énergies qui n’ont pas encore été réalisées !?

Vous pensez que c’est impossible ? Et bien il faut croire que non : des technocrates – conseillés par les industriels – l’ont fait ! Ainsi, une chaudière dernier cri va permettre d’économiser tant de kWh pendant 20 ans même si on ne sait pas ce qu’elle remplace. Tu achètes 30 m² d’isolant ? On ne sait pas si l’isolant a été bien posé, ni même s’il a été effectivement posé, mais on évalue l’économie d’énergie engendrée par ces 30 m² d’isolant achetés. Ainsi, tous les produits et services concernés par les certificats d’économie d’énergie ont été comptabilisés en kWh économisés. Pour ce qui est du coup de pouce vélo, l’économie d’énergie « créée » grâce à une réparation à 50 euros équivaut à 10 MWh, car nous allons moins prendre notre voiture…

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
rénovation la réalité

BastamagUn million de logements rénovés ? La réalité est bien moins reluisante

Bastamag - 18 déc 2022

Depuis le lancement du dispositif MaPrimeRénov’, le gouvernement se vante d’avoir massifié la rénovation énergétique. Mais, en finançant des améliorations partielles sans vérifier leur efficacité, la France reste bien loin de ses objectifs.

   

« Pouvez-vous citer une action réelle, forte, déterminante, qui ne soit pas juste de la com’, que vous menez pour l’écologie ? » À cette question posée par un internaute, Emmanuel Macron répond fièrement, dans une vidéo postée sur YouTube : « On a rénové plus d’un million de logements d’un point de vue thermique grâce à MaPrimeRénov’. » Le chiffre n’est pas faux. Mais cette affirmation présidentielle résonne pourtant comme de la com’. La suite des propos tenus par le président de la République est autrement plus intéressante : « Il y a des rénovations complètes et intégrales, elles sont beaucoup moins nombreuses. » Le diable se cache dans les détails. Parce que le million de rénovations annoncé se réduit comme peau de chagrin quand on s’intéresse aux rénovations dites « complètes et performantes ». « MaPrimeRénov’ soutient essentiellement des rénovations “mono-gestes” », souligne un rapport de France Stratégie. Ces « mono-gestes » consistent juste à, par exemple, changer de chaudière, ce qui demeure peu opérant si le logement est mal isolé. Or, « de janvier 2020 à juin 2021, 86 % des demandes de primes accordées sont constituées de mono-gestes, seulement 12 % correspondent à deux types de travaux simultanés, et 3 % à trois types de travaux simultanés ou plus », pointe France Stratégie.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
arnarque - certification HVE

BastamagScandale : Les dessous de la mention « haute valeur environnementale »

Bastamag - 11 déc 2022

Produits cancérigènes autorisés, contrôles opaques : les dessous de la mention « haute valeur environnementale »

   

La certification « Haute valeur environnementale » rencontre un vif succès parmi les grosses exploitations agricoles. Logique : elle permet de percevoir de l’argent public sans quasiment rien changer à ses pratiques peu vertueuses.

Les agriculteurs peuvent-ils utiliser des pesticides classés cancérigènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction tout en bénéficiant d’une certification « Haute valeur environnementale » (HVE) ? La réponse est oui. Le nouveau cahier des charges de cette certification – publié le 22 novembre – le permet, comme le permettait le précédent. La certification HVE inclut bien d’autres contradictions, dénoncées par les associations environnementales et certains syndicats agricoles, mais aussi par la Cour des comptes ou la Commission européenne. Elle est pourtant de plus en plus mise en avant dans les rayons des supermarchés, en particulier le vin, avec son logo rouge sur fond blanc, et sa ferme ensoleillée ornée d’un papillon.

« La HVE n’interdit ni l’utilisation des pesticides ni des OGM. Il ne faut pas laisser duper les consommateurs français. La HVE n’est rien d’autre qu’une haute volonté d’enfumage. »

Didier Perréol, président du syndicat des transformateurs bio

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Sensibilité de l'eau morphogénique aux ondes électromagnétiques

VivovojoSensibilité de l'eau morphogénique aux ondes électromagnétiques

Vivovojo - 14 nov 2022

Professeur Marc Henry.

De multiples études scientifiques le prouvent, les champs électromagnétiques artificiels (WiFi, bluetooth, téléphone portable, ordinateur, compteur Linky, etc) perturbent notre biologie interne (impacts sur l’activité du cerveau, modifications neurologiques/neuropsychiatriques, augmentation de l’hypersensibilité électromagnétique apparente, etc).

Dans ce webinaire présenté par Mathilde Dufourcq, le Professeur Marc Henry nous explique de manière très concrète et très détaillée comment toutes ces belles technologies (dont nous apprécions pourtant pour beaucoup les avantages qu’elles nous procurent au quotidien) produisent des dégâts sur notre santé.

Par bonheur, le Pr Marc Henry nous livre des préconisations avisées des meilleures solutions de protection contre les ondes électromagnétiques extérieures… validées par la science !

   

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Roland Jourdain détonne

ReporterreRoute du Rhum : sur son bateau en lin, Roland Jourdain détonne

Reporterre - 09 nov 2022

Roland Jourdain s’apprête à prendre le départ de la Route du Rhum. Le navigateur fait le pari de la « performance environnementale » plutôt que sportive. Son catamaran écoconçu est composé à 50 % de fibre de lin.

   

Roland Jourdain n’est pas un inconnu sur les pontons de Saint-Malo. Celui que tout le monde surnomme « Bilou » va courir la Route du Rhum pour la quatrième fois. Cette course transatlantique reliant la cité malouine à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, partira le 6 novembre prochain. Elle a lieu tous les quatre ans. « C’est un peu les Jeux olympiques de la course au large », souligne le navigateur. Double vainqueur de la Route du Rhum (2006 et 2010), Roland Jourdain est un compétiteur acharné. Néanmoins, le skipper a pris peu à peu conscience des effets que pouvait représenter ce sport pas si vertueux.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
le désastre de la voiture électrique

InsolentiaeFrançois-Xavier Pietri - Voiture 100% électrique en 2035 : à quel prix ?

insolentiae - 07 nov 2022

C’est l’une des dernières émissions de C à vous qui abordait le sujet des voitures électriques.

   

La voiture électrique est un non-sens écologique, économique, social, environnemental.

Elle ne coche aucune des cases d’un avenir « soutenable » et pourtant nos brillants décideurs, ont plongé les deux pieds dedans.

Tous en électrique, fin du tout thermique et illusions techniques et technologiques d’un avenir radieux où l’on se déplacerait tous en Tesla.

Il va en falloir des batteries, des centrales nucléaires et… du charbon pour recharger toutes ces batteries !

accéder à la capsule

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
5G toxique

The DefenderDes scientifiques appellent à un moratoire sur la 5G

The Defender - 25 oct 2022

Des scientifiques appellent à un moratoire sur la 5G après une étude montrant que les régulateurs ignorent les risques sanitaires liés aux rayonnements

   

Les auteurs d'une étude évaluée par des pairs publiée mardi mettent en garde contre les risques d'exposition aux rayonnements de la technologie 5G et affirment que leurs recherches montrent que les limites d'exposition existantes pour les rayonnements sans fil sont inadéquates, dépassées et nuisibles à la santé humaine et à la faune.

Les auteurs d’une étude évaluée par des pairs publiée mardi mettent en garde contre les risques d’exposition aux rayonnements de la technologie 5G et affirment que leurs recherches montrent que les limites d’exposition existantes pour les rayonnements sans fil sont inadéquates, dépassées et nuisibles à la santé humaine et à la faune.

La Commission internationale sur les effets biologiques des champs électromagnétiques (ICBE-EMF) a mené cette étude, qui a été publiée dans Environmental Health.

« De multiples études humaines robustes sur le rayonnement des téléphones cellulaires ont révélé des risques accrus de tumeurs cérébrales, et celles-ci sont étayées par des preuves claires de la cancérogénicité des mêmes types de cellules que celles trouvées dans les études animales. »

Dr Lennart Hardell - oncologue

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Pays Bas - rachat des exploitations agricoles

Anguille sous rochePays Bas : rachat par l’État d’environ 600 exploitations agricoles

Anguille sous roche - 19 oct 2022

Malgré les protestations de dizaines de milliers d’agriculteurs, le gouvernement néerlandais envisage maintenant le rachat par l’État d’environ 600 exploitations agricoles au cours de l’année prochaine.

   

En d’autres termes, le gouvernement néerlandais oblige des centaines d’agriculteurs à vendre leurs terres à l’État.

Dans un tweet, la commentatrice politique, animatrice et ancienne membre du parti Forum pour la démocratie, Eva Vlaardingerbroek a déclaré : « Notre gouvernement criminel a annoncé (mercredi 5 octobre) qu’il allait accélérer le vol des terres de nos agriculteurs. 500 à 600 agriculteurs seront contraints de vendre leurs terres à l’État au cours de l’année prochaine. Les agriculteurs ont annoncé de nouvelles protestations, alors restez à l’écoute. »

Elle a qualifié le plan néerlandais de « vol ».

« Le gouvernement néerlandais accélère l’expropriation de nos agriculteurs, poussant certains d’entre eux à se suicider. C’est une bande de menteurs et de voleurs inhumains et avides qui ont créé une fausse crise pour voler aux gens leurs droits et leurs biens. »

Eva Vlaardingerbroek

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
crise du logement en France

Mr MondialisationCrise du logement : 5 menaces qui pèsent sur la France

Mr Mondialisation - 17 oct 2022

Avec les multiples troubles économiques subis par le pays et l’inflation galopante, la crise du logement n’a sans doute pas fini de faire parler d’elle.

   

Touchant à la question environnementale et surtout sociale, elle pourrait bien devenir l’un des principaux enjeux des prochaines années. Tour d’horizon de ses composantes majeures.

L’hiver approchant, la question des passoires thermiques va inévitablement revenir sur le devant de la scène. Et pour cause, la France ne compte pas moins de 7,2 millions d’habitations peu ou pas isolées. Parmi elles, 5,2 millions constituent des résidences principales, soit 17 % du parc immobilier. Le reste représente des résidences secondaires (1,2 million) et des logements vacants (800 000).

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
voiture électrique : l'esclavage

Aube Digitale10 faits que les défenseurs des véhicules électriques ne veulent pas que vous sachiez

Aube Digitale - 01 sep 2022

Il y a une multitude de raisons pour lesquelles la gauche est absolument déterminée à forcer les Américains à abandonner leurs voitures et camions à essence privés au profit de transports publics peu fiables et de véhicules électriques (VE) coûteux, et aucune de ces raisons n’a à voir avec la « préservation de l’environnement ».

   

La raison principale pour laquelle la gauche aime les VE est que le processus visant à forcer les Américains à se convertir au transport électrique détruira à jamais l’incroyable liberté et prospérité associées aux véhicules à essence privés.

L’avenir sera au contraire contrôlé de manière centralisée par de riches élitistes et leurs politiciens corrompus, des bureaucrates avides de pouvoir et des « experts » guidés par leur idéologie.

Lorsque Ransom Olds, en 1901, et Henry Ford, en 1908, ont vendu les premières automobiles américaines produites en série (respectivement la Olds à tableau de bord incurvé et le modèle T), ils ont lancé l’Amérique sur la voie de la première société à route ouverte du monde.

Il a fallu quelques décennies, mais dans les années 1930, la possession d’une voiture était pratiquement un élément de base de la classe moyenne, ce qui signifiait, pour des millions d’Américains, la liberté d’aller où ils voulaient quand ils le voulaient, sans avoir à obtenir la permission préalable du gouvernement.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Empreinte carbone - Agenda 2030

Anguille sous rocheL'empreinte carbone dans le monde dystopique que le WEF a prévu

Anguille sous roche - 16 août 2022

Comment votre empreinte carbone et votre portefeuille de carbone vont-ils réellement fonctionner dans le monde dystopique que le FEM a prévu ?

   

Permettez-moi de vous présenter Barbara Baarsma. Barbara est la directrice générale de Rabo Carbon Bank. Oui, vous avez bien lu. Pas Rabo Bank mais Rabo Carbon Bank. Dans cette interview vidéo de 53 secondes, elle plaide en faveur d’un « portefeuille de carbone personnel ». Cela peut sembler anodin, mais lorsque vous entendez ce qu’elle a à dire, vous devriez être inquiet, très inquiet en fait.

Donc, dans sa forme la plus élémentaire, vous ne vous amuserez pas et ne serez pas autorisé à voyager. Mais ne vous inquiétez pas, les élites s’amuseront pour vous.

Ce n’est rien d’autre que du totalitarisme.

« Faisons en sorte que chaque ménage ou chaque citoyen des Pays-Bas reçoive une certaine quantité de droits d’émission de carbone. De cette façon, nous pourrons nous assurer que nous n’émettons pas plus que notre limite annuelle. Vos droits d’émission seront stockés dans un portefeuille de carbone. Ainsi, si je veux prendre l’avion, j’achète des droits d’émission de carbone à quelqu’un qui n’a pas les moyens de prendre l’avion. Par exemple, cette personne pauvre peut ainsi gagner un peu d’argent supplémentaire.

Ou si quelqu’un vit dans une petite maison, il peut vendre ses droits d’émission à quelqu’un qui vit dans une grande maison, de cette façon les personnes pauvres peuvent bénéficier de l’économie verte ».

Barbara Baarsma

accéder à l'article