Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
lutte écologique

Mr MondialisationLes luttes écologistes visées par le ministère de l’intérieur

Mr Mondialisation - 17 jan 2023

Cette étrange habitude des « services de sécurité » français de communiquer, sans en avoir l’air, sur leurs intentions, sonne une fois encore comme un test en vue d’une nouvelle salve répressive.

   

Mardi 20 décembre dernier, au début des vacances de Noël les plus chaudes jamais enregistrées, le journal Le Parisien publiait les bonnes feuilles d’un mystérieux rapport des Renseignements Territoriaux, « fuité » à dessein, sous le titre tapageur L’inquiétant virage radical des activistes écologistes. Face à cette annonce ouverte de criminalisation de l’activisme écologiste, le seul à même de stopper les bulldozers du capitalisme mortifère, Les Soulèvements de la Terre ont rédigé une tribune et un appel à la solidarité que Mr Mondialisation soutient, et relaie.

Ce « virage radical » des écolos serait donc le fait des manœuvres cachées d’un regroupement d’« ultra-gauche » récemment converti à la cause écologiste, sournoisement dissimulé sous l’enseigne « Les Soulèvements de la Terre », et non le signe de la radicalité de la situation dans laquelle nous sommes toutes et tous prises jusqu’au cou.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
France retraite - Borne out

InsolentiaeFrance - Retraite - Borne Out généralisé

Insolentiae - 14 jan 2023

Faire travailler plus ceux qui travaillent déjà et laisser ceux qui n’ont jamais travaillé continuer à ne rien faire.

   

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Lorsque je parle autour de moi, je n’entends pas grand monde se réjouir de cette réforme des retraites poussant l’âge à 65 ans.

Pour quoi?

Tout simplement parce que l’écrasante majorité des gens sait très bien qu’au delà même des capacités physiques, il y a une évidente lassitude qui s’installe avec le temps, l’âge et les années.

Evidemment quand on gagne 50 000 euros par mois, la lassitude est souvent moindre.

Vous avez en effet, comme pour la météo, la température réelle et la température ressentie.

A 50 K€ par mois, le ressenti est nettement plus favorable, mais comme cela concerne 0.01 % de la population excluons ces cas-là et parlons des vrais gens.

Le prof qui va jeter ses élèves par la fenêtre bien avant l’âge de 65 ans d’ailleurs ou partir en dépression .
Reprenons quelques chiffres avant d’aller faire travailler ceux qui travaillent déjà.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
réforme des retraites

BastamagRéforme des retraites : 8 arguments fallacieux pour reculer l’âge de départ

Bastamag - 07 jan 2023

Ministres et membres de la majorité multiplient les déclarations chocs pour tenter de convaincre de la nécessité d’une nouvelle réforme des retraites. Basta! fait le tri entre arguments sérieux et ceux qui sont de mauvaise foi.

   

Elisabeth Borne doit présenter ce 10 janvier le projet de réforme des retraites. Ardemment souhaitée par Emmanuel Macron, la réforme vise à reculer l’âge légal de départ à taux plein à 65 ans. Cela fait des semaines que les membres du gouvernement et de la majorité avancent des arguments parfois fallacieux pour tenter de justifier cet allongement de la durée de travail.

Basta! est allé regarder de plus près.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Pénuries de médicaments

InsolentiaePénuries de médicaments. Le gouvernement interdit les ventes en ligne !

Insolentiae - 06 jan 2023

Lorsqu’un gouvernement est incapable d’organiser ou d’assurer les conditions d’un bon approvisionnement, il rationne et organise la pénurie.

   

Lorsqu’un gouvernement est incapable d’organiser ou d’assurer les conditions d’un bon approvisionnement, il rationne et organise la pénurie.

Comme pour tout bon gouvernement socialisto-communiste, en France nous ne faisons pas exception à la règle et tout se termine toujours dans la pénurie, le manque, et l’absence.

Cette pénurie actuelle de médicament ne doit strictement rien au hasard et tout à l’action publique, et les médias cachent l’essentiel de la vérité.

Oui.

C’est le gouvernement qui est responsable des pénuries.

Pourquoi ?

Parce que dans un monde globalisé, mondialisé, où l’on a délocalisé volontairement nos usines, et où l’on a abandonné volontairement tous les droits de douane, on a décidé (en réalité on nous l’a imposé) de laisser jouer la concurrence internationale.

Le marché français du médicament n’est plus qu’un petit marché de 67 millions d’habitants dans un océan de 8 milliards de gens à soigner. Dans un tel monde et quand la demande est forte, l’ajustement se fait toujours par le prix… et la pénurie.

Ceux qui peuvent payer ou veulent payer sont servis. Les autres, se voient imposer la pénurie.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
crèche de Noël

OuilladeLa crèche de Noël maintenue en dépit de la condamnation républicaine

Ouillade - 25 déc 2022

C’est tard dans la soirée d’hier mardi 20 décembre 2022 que le tribunal administratif (TA) de Montpellier a condamné la municipalité à démonter la crèche de Noël installée dans le patio de l’Hôtel-de-Ville, sous peine d’une astreinte de 100€ par jour

   

La décision était très attendue, même si l’issue du verdict ne faisait aucun doute, aux lendemains justement des condamnations d’autres municipalités – celle de Béziers (Hérault) notamment -, qui se trouvaient dans le même cas de figure. Le verdict est donc tombé tard, dans la nuit d’hier mardi à ce mercredi 21 décembre 2023 : la Municipalité de Perpignan devra donc démonter la crèche installée dans le patio de l’Hôtel-de-Ville, place de la Loge.

Louis Aliot (RN), maire de Perpignan, par ailleurs conseiller départemental des P-O et vice-président de la communauté Urbaine Perpignan-Méditerranée Métropole (PMM), n’a pas tardé à réagir, annonçant le maintien en l’état et in situ de la crèche de Noël, qui est actuellement faut-il le préciser le site municipal le plus visité ! La tradition du Pessebre (crèche de Noël) est un héritage propre à la Catalogne qui comporte des figurines semblables aux santons de Provence, dont un personnage appeler le caganer. En France cette tradition catalane incontournable en période de fêtes de d’année se retrouve par exemple à Perpignan avec le Pessebre de Sant Vicens.

« Beaucoup de Perpignanais nous ont sollicité au nom de la tradition catalane, certains d’entre eux se sont d’ailleurs déjà manifesté pour nous aider à régler les amendes s’il le faut (…) ».

Louis Aliot - maire de Perpignan

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
comment trouver un train

ReporterreComment trouver un train malgré la grève

Reporterre - 23 déc 2022

Seulement 2 TGV sur 5 circuleront pendant les fêtes, pour cause de grève des contrôleurs SNCF. Mais il est possible d’opter pour le réseau Intercités et les TER.

   

Vous aviez prévu de prendre le train pour les fêtes de Noël, mais votre trajet vient d’être annulé ? Il peut y avoir un moyen de tout de même vous déplacer. Le mouvement social des contrôleurs de la SNCF, qui réclament une meilleure reconnaissance de la spécificité de ce métier, touche essentiellement les lignes à grande vitesse : deux TGV sur cinq sont supprimés. Cela signifie qu’il est encore possible de voyager en train, avec le réseau Intercités – qui est, au passage, le plus vaste réseau ferroviaire de France — ou bien via le réseau TER.

Comment voyager par Intercités : le guide

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
rénovation la réalité

BastamagUn million de logements rénovés ? La réalité est bien moins reluisante

Bastamag - 18 déc 2022

Depuis le lancement du dispositif MaPrimeRénov’, le gouvernement se vante d’avoir massifié la rénovation énergétique. Mais, en finançant des améliorations partielles sans vérifier leur efficacité, la France reste bien loin de ses objectifs.

   

« Pouvez-vous citer une action réelle, forte, déterminante, qui ne soit pas juste de la com’, que vous menez pour l’écologie ? » À cette question posée par un internaute, Emmanuel Macron répond fièrement, dans une vidéo postée sur YouTube : « On a rénové plus d’un million de logements d’un point de vue thermique grâce à MaPrimeRénov’. » Le chiffre n’est pas faux. Mais cette affirmation présidentielle résonne pourtant comme de la com’. La suite des propos tenus par le président de la République est autrement plus intéressante : « Il y a des rénovations complètes et intégrales, elles sont beaucoup moins nombreuses. » Le diable se cache dans les détails. Parce que le million de rénovations annoncé se réduit comme peau de chagrin quand on s’intéresse aux rénovations dites « complètes et performantes ». « MaPrimeRénov’ soutient essentiellement des rénovations “mono-gestes” », souligne un rapport de France Stratégie. Ces « mono-gestes » consistent juste à, par exemple, changer de chaudière, ce qui demeure peu opérant si le logement est mal isolé. Or, « de janvier 2020 à juin 2021, 86 % des demandes de primes accordées sont constituées de mono-gestes, seulement 12 % correspondent à deux types de travaux simultanés, et 3 % à trois types de travaux simultanés ou plus », pointe France Stratégie.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Laine française

ReporterreLa laine française termine au fumier

Reporterre - 18 déc 2022

Les éleveurs ne savent plus que faire de la laine, devenue quasi invendable. La filière de valorisation a été déstructurée et relancer une activité rentable à grande échelle s’avère complexe.

   

Le bélier de la mythologie grecque était paré d’une toison d’or. Aujourd’hui, la laine des moutons de nos campagnes ne vaut pas plus de quelques centimes le kilo... quand elle ne finit pas au fumier. « Cette année, les ballots de laine sont partis pour 15 centimes le kilo. Et encore, le négociant ne prend que la plus belle laine, raconte Rémi, éleveur de quelque 700 brebis à Mornand-en-Forez dans la Loire. J’avais deux gros sacs de laine rava, une race avec beaucoup de jarre [poil long et raide, peu adapté pour le textile], il n’en a pas voulu. Je l’ai utilisé comme litière pour mes bovins, et elle a donc fini au fumier. »

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Carte de France des suspendus

Réseau InternationalLa carte de France des suspendus

Réseau International - 14 déc 2022

Suspendus : beaucoup plus de monde que ce qu’on nous dit !

   

Vous êtes suspendu ?
Contactez directement Marius Jacob :

Facebook : https://www.facebook.com/profile.php?id=100080310523108
Télégram : @mariusjacob7891
Twitter : https://twitter.com/MariusJacob67?t=XuHXanLUFMur-dz1q7QmYg&s=09

accéder à la carte

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
nouvelle règlementation RE2020

Toits AlternatifsRE2020 : nouvelle réglementation en vigueur pour construire dès 2022

Toits Alternatifs - 12 déc 2022

Chaque nouvelle construction doit répondre à des normes, notamment en matière de réglementation thermique. En 2022, la RE2020 a remplacé la RT2012.

   

Le secteur du bâtiment est aujourd’hui le plus gros consommateur d’énergie en France. En 2022, la Réglementation Thermique 2020 (RT2020), également appelée Règlementation Environnementale 2020 (RE2020), a remplacé la RT2012.

Les projets résidentiels qui nécessitent le dépôt d’un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux devront respecter ces mesures dès le 1er janvier 2022. Le but : permettre aux nouvelles constructions de répondre aux futurs enjeux climatiques. En effet, comme l’indique le GIEC, après le transport, le secteur du bâtiment est le plus grand émetteur de CO2 (10 solutions pour réduire efficacement nos gaz à effet de serre). Quels éléments changent avec la nouvelle RE2020 ?

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Ty Village - site internet

Ty VillageTy Village St Brieuc : Construire aujourd’hui pour demain

Ty Village - 12 déc 2022

Le Ty Village a pu voir le jour et évolue chaque jour grâce à tout un écosystème dans lequel chaque acteur apporte quelque chose à l'ensemble.

   

Aurélie Moy est jeune ingénieure polytechnicienne spécialisée en développement durable. Elle a eu cette idée de village de Tiny Houses en 2018 alors qu’elle concevait sa propre Tiny House SuSy (diminutif de Sustainable Systems – Systèmes Durables en anglais). Disposant d’un grand terrain familial de 3500m² près du centre-ville de Saint-Brieuc, la jeune femme a décidé de créer le premier village de Tiny Houses afin de promouvoir ce mode de vie plus respectueux de l’environnement.

En effet, vivre en Tiny House c’est faire le choix du minimalisme, vivre avec moins de possessions matérielles pour vivre heureux.

Les maisonnettes du Ty village sont construites en ossature en bois et fabriquées avec des matériaux principalement naturels, renouvelables et locaux. Elles sont bien isolées pour permettre aux habitants d’y vivre à l’année.

Ce mode de vie minimaliste s’accompagne bien trop souvent de difficultés administratives. Même si, depuis la loi ALUR, les Tiny Houses sont reconnues comme des habitats légers, les propriétaires de Tiny Houses ont toujours du mal à obtenir les autorisations pour s’installer.

En créant ce village, Aurelie a souhaité rendre ce mode de vie accessible à ceux qui souhaitent expérimenter la vie en Tiny House. Après avoir bataillé avec la mairie pour obtenir le permis d’aménager, Ty village a pu accueillir ses 5 premières Tiny Houses en 2019. Aujourd’hui, il y en a une vingtaine. Les Tiny Houses sur le terrain sont actuellement en location pendant la période scolaire pour les étudiants. En été, elles sont disponibles à la semaine ou à la nuit pour les touristes et les curieux qui souhaitent tester la vie en Tiny House. En plus de ces locations de Tiny Houses, Ty Village souhaite aussi proposer des terrains à la location pour les propriétaires qui veulent s’installer sur un terrain. Des emplacements sont ainsi disponibles pour accueillir des propriétaires et leur tiny.

 

 

accéder au site

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
des maraîchers risquent l’expulsion

ReporterreMaraîchers, ils vivent en mobile home et risquent l’expulsion

Reporterre - 10 déc 2022

Le maire de Maché (Vendée) veut expulser un couple de maraîchers du mobile home installé sur leur exploitation agricole. Ils doivent payer 50 euros par jour d’astreinte.

   

« Psychologiquement, c’est très dur. Nous sommes à bout. » Adrien et Marine devront-ils dire adieu à leurs mobile homes, installés dans leur hangar agricole ? C’est ce qui inquiète les deux maraîchers. Cet été, le maire de Maché, en Vendée, les a mis en demeure sous astreinte de quitter les lieux. Depuis le 8 novembre, le couple doit payer 50 euros par jour d’astreinte. Ils résistent, non sans difficultés.

accéder à l'article