Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
data center Marseille

ReporterreÀ Marseille, la démesure des data centers

Reporterre - 30 nov 2022

Les data centers se multiplient à Marseille, centre du transit de données numériques en France. Très gourmands en électricités, ils sont vivement critiqués.

   

« Quoi ?! Il y a des milliers de données stockées dans ce vieux bâtiment ?! » Ce chauffeur de bus marseillais n’en revient pas mais tous les jours, et ce depuis des années, il passe à côté d’une ancienne base allemande de sous-marins reconvertie en data center [1].

De l’extérieur, cet édifice de la Seconde guerre mondiale niché dans le port de Marseille ressemble à un immense hangar en béton marron. Nommé MRS3, il est le troisième centre de données implanté par la société Digital Realty France, à Marseille. La société en compte désormais quatre. Peu connue du grand public, cette activité ancrée dans la ville phocéenne la positionne pourtant à la septième place sur l’échelle mondiale des hubs numériques. Elle devrait même se hisser dans le top cinq d’ici l’an prochain.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Data centers Microsoft - pompe l'eau

France SoirLes data centers de Microsoft pompent l'eau des Pays-Bas

France Soir - 23 août 2022

Alors que toute l’Europe fait face à une sécheresse inédite, les Pays-Bas découvrent que les centres de stockage de données de la firme Microsoft, sont de véritables pompes insoupçonnées.

   

En 2021, ils ont consommé quatre à sept fois plus d’eau que ce qui avait été consigné dans les engagements, soit 84 millions de litres d’eau potable.

Les centres de stockage de données, plus communément appelés "data centers", sont les lieux où sont regroupés tous les équipements et constituants d’un système d’information. Occupé par Microsoft, le site de Middenmeer s’était engagé à ne consommer qu’entre 12 et 20 millions de litres d’eau potable par an, en accord avec la municipalité de Hollands-Kroon.

Or, bien que l’information ait été classifiée, le média local Noordhollands Dagblab a eu accès aux chiffres réels, et a révélé que 84 millions de litres d’eau ont été dépensés pour l’année 2021. Dans le détail, l’enquête indique que Microsoft a consommé 75 millions de litres d’eau pour refroidir ses centres de données, et neuf millions de litres pour d’autres usages.

accéder à l'article