Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
vaxx et cécité

Le Media en 4-4-2AstraZeneca retire son vaccin contre le covid-19 dans le monde entier

Le Media en 4-4-2 - 09 mai 2024

Un procès est en cours au Royaume-Uni.

   

Le fabricant britannique de médicaments AstraZeneca a annoncé le retrait de son vaccin contre le Covid-19 dans le monde entier, suite à l'admission de la société que le vaccin "peut provoquer le thrombose-thrombocytopénie (TTS)".

Le fabricant britannique de médicaments AstraZeneca a annoncé le retrait de son vaccin contre le Covid-19 dans le monde entier, suite à l’admission de la société que le vaccin « peut provoquer le TTS ». Le TTS, ou thrombose avec syndrome de thrombocytopénie, peut entraîner des caillots sanguins et un nombre de plaquettes trop faible.

Le vaccin, connu sous le nom de Vaxzevria, ne peut plus être utilisé dans l’Union européenne maintenant qu’AstraZeneca l’a retiré, selon le journal The Telegraph. Au Royaume-Uni, un procès collectif est en cours contre AstraZeneca, le géant pharmaceutique étant poursuivi pour des allégations selon lesquelles son vaccin, développé avec l’Université d’Oxford, aurait causé la mort et des blessures graves dans des dizaines de cas.

Les avocats des victimes et de leurs proches affirment que le vaccin a produit un effet secondaire qui a eu un effet dévastateur sur un bon nombre de familles. Le premier cas a été déposé l’année dernière par Jamie Scott, père de deux enfants, qui a subi une lésion cérébrale permanente après avoir développé un caillot de sang et une hémorragie cérébrale qui l’a empêché de travailler après avoir reçu le vaccin en avril 2021.

Cinquante et une affaires ont été déposées devant la Haute Cour, les victimes et leurs proches réclamant des dommages-intérêts estimés à 100 millions de livres sterling. Les scientifiques ont identifié pour la première fois un lien entre le vaccin et une nouvelle maladie appelée thrombocytopénie et thrombose immunitaires induites par le vaccin (VITT) dès mars 2021, peu de temps après le début du déploiement du vaccin Covid-19, mais ont été considérés comme « complotistes » sur tous les plateaux de télévision du monde entier.

L’aveu d’AstraZeneca fait suite à d’intenses querelles juridiques et pourrait donner lieu à des paiements si la société pharmaceutique admet que le vaccin a été la cause de maladies graves et de décès dans des affaires juridiques spécifiques. Le gouvernement britannique s’est engagé à prendre en charge les frais juridiques d’AstraZeneca.

« AstraZeneca est un vaccin qui est très efficace, très efficace ! »

Olivier Véran

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
Michael Nehls, The Indoctrinated Brain

Nouveau MondeLes vaccins anticovid ont transformé les gens en zombies décérébrés

Nouveau Monde - 16 avr 2024

Michael Nehls est un médecin allemand titulaire d’un doctorat en génétique moléculaire. Il a publié deux articles avec des lauréats du prix Nobel.

   

Partout dans le monde, les performances mentales diminuent, en particulier chez les jeunes, tandis que les taux de dépression augmentent de façon spectaculaire. Une personne sur quarante souffre aujourd’hui de la maladie d’Alzheimer, et l’âge d’apparition de la maladie recule rapidement. Mais les causes ne sont pas éliminées. S’agit-il d’une coïncidence ? « The Indoctrinated Brain » présente un mécanisme neurobiologique puissant et largement méconnu, dont les multiples perturbations, passées le plus souvent inaperçues, sont à l’origine de ces évolutions catastrophiques. Dans ce livre, le Dr Michael Nehls, médecin et généticien moléculaire de renommée internationale, expose une chaîne de preuves stupéfiante qui suggère que derrière ces nombreuses influences négatives se cache une attaque ciblée et magistralement exécutée contre notre individualité, dans le but de priver les gens de leur capacité à penser par eux-mêmes. Mais il n’est pas trop tard. En révélant ces processus qui endommagent le cerveau et en décrivant des contre-mesures applicables individuellement, Nehls apporte de la lumière et de l’espoir à ce chapitre funeste de l’histoire de l’humanité. La question de savoir si notre espèce sera capable de préserver son humanité et son pouvoir créatif, ou si elle les perdra irrémédiablement, ne sera rien de moins que décidée à notre époque.

« Le livre de Michael Nehls, The Indoctrinated Brain (Le cerveau endoctriné), a suscité une vive controverse en raison de ses affirmations audacieuses concernant les effets des vaccins à ARNm COVID-19 sur la cognition et l’autonomie humaines. Nehls suggère que ces vaccins, parmi d’autres pressions modernes, font partie d’un assaut global de manipulation de l’esprit humain, visant à faciliter un contrôle gouvernemental accru sur les individus. Ses théories s’alignent sur des récits conspirationnistes plus larges, qui ont été diffusés par le biais de diverses plateformes connues pour héberger ce type de contenu.

Les travaux de Nehls ont été présentés lors d’une discussion avec Tucker Carlson, où il a exposé son point de vue sur la manipulation de la mémoire et de la cognition humaines par la peur, suggérant un effort délibéré pour contrôler la population. En outre, les théories de Nehls ont été citées par des sites conspirationnistes tels qu’Infowars dans un article intitulé “Molecular Geneticist Explains How mRNA Vaccines Were Designed to Conquer the Human Mind” (Un généticien moléculaire explique comment les vaccins ARNm ont été conçus pour conquérir l’esprit humain), ce qui associe encore davantage ses travaux à des récits marginaux.

En outre, The Indoctrinated Brain a été publié par Skyhorse Publishing, une société qui a l’habitude de publier des ouvrages à caractère conspirationniste. Skyhorse Publishing s’est fait une réputation en acceptant des auteurs que d’autres maisons évitent, y compris des personnalités qui ont propagé des informations erronées, notamment de fausses théories sur les vaccins contre le coronavirus. Cette toile de fond place le travail de Nehls dans un contexte spécifique de littérature controversée.

Si les hypothèses de Nehls ont été soutenues par certains cercles, notamment par des personnalités telles que Naomi Wolf et Stephanie Seneff, elles n’ont pas été largement acceptées par la communauté scientifique dominante. Les principales organisations de santé, dont l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), continuent de soutenir la sécurité et l’efficacité des vaccins COVID-19, réfutant les allégations selon lesquelles ils seraient des outils de manipulation gouvernementale.

Le débat autour de The Indoctrinated Brain illustre la tension entre les théories marginales et le consensus scientifique établi, soulignant les défis de la communication en matière de santé publique et de la lutte contre la désinformation à l’ère du COVID-19. »

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
Vexille 2007 VF

Revolution 2030 : autre sourceExtrait du fillm Vexille (2007)

Revolution 2030 : autre source - 19 mar 2024

Film d'animation de science-fiction japonais réalisé par Fumihiko Sori, sorti le 18 août 2007.

   

Extrait du fillm Vexille (2007) en français.

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
bioweapon

The DefenderLa dissimulation du Covid

The Defender - 06 mar 2024

Le gouvernement a “forcé” les vaccins Covid pour protéger l’industrie des armes biologiques.

   

Harvey Risch, médecin et Ph.D., chercheur principal en épidémiologie spécialisé dans les maladies chroniques à l'école de santé publique de l'université de Yale, a présenté lundi un témoignage convaincant sur ce qui, selon lui, explique la "pression obsessionnelle écrasante pour vacciner chaque personne vivante sur la planète pour le Covid".

Les autorités gouvernementales ont dissimulé les origines du Covid-19 et “forcé” la vaccination de millions de personnes dans le monde pour “protéger l’intégrité de l’industrie des armes biologiques”, selon un chercheur principal en épidémiologie spécialisé dans les maladies chroniques à l’école de santé publique de l’université de Yale.

Le docteur Harvey Risch, qui est également professeur émérite à Yale, a présenté lundi un témoignage convaincant sur ce qui, selon lui, explique la “poussée obsessionnelle et écrasante en faveur de la vaccination de tous les êtres vivants de la planète”.

M. Risch faisait partie des experts médicaux, scientifiques, avocats, élus, journalistes, défenseurs pour la sécurité dans les vaccins et dénonciateurs qui ont participé à la table ronde sénatoriale de lundi sur “Lesagences fédérales de santé et le cartel Covid: Que cachent-elles ?”

La table ronde, organisée par le sénateur Ron Johnson, s’est concentrée sur la sécurité des vaccins, la corruption des agences de santé publique et des gouvernements mondiaux, et la censure des médias et des grandes entreprises technologiques.

M. Risch a indiqué qu’une grande partie de ces recherches ont été interdites en 1975, avec l’adoption de la convention des Nations unies sur les armes biologiques, qui interdit la mise au point d’armes biologiques offensives. Toutefois, une clause du traité permet de “développer de petites quantités d’armes biologiques offensives […] afin d’effectuer des recherches sur les contre-mesures vaccinales”.

“C’était la prémisse et la motivation des diverses demandes de subventions en virologie telles que [Project] DEFUSE” qui ont soutenu la recherche controversée sur le gain de fonction dans des laboratoires tels que le WIV, financé par le ministère américain de la défense, les Instituts nationaux de la santé (NIH) et l’Agence américaine pour le développement international (USAID), a déclaré M. Risch.

Cette “faille”, comme l’a qualifiée Risch, a créé “une justification autorisée pour le développement d’armes biologiques offensives, en ce sens qu’il conduirait à des travaux sur des contre-mesures vaccinales”.

M. Risch s’est interrogé sur la valeur de ces recherches en termes de réalisation de l’objectif fixé.

“Avance rapide jusqu’en 2019 : plusieurs milliards de dollars ont été dépensés dans l’industrie des armes biologiques au cours des dernières décennies pour tous ces travaux sur les armes biologiques offensives. Où sont les vaccins commerciaux qui ont réussi à s’imposer ?”

Pour Risch, l’absence de vaccins commerciaux réussis issus de la recherche sur les armes biologiques a été à l’origine de la mise au point des vaccins Covid-19, des obligations vaccinales qui en ont découlé et de la “dissimulation de l’origine du virus” qui s’en est suivie.

[...]

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
les moustiques de Gates

Aube DigitaleMoustiques génétiquement modifiés à la demande de Bill Gates

Aube Digitale - 01 mar 2024

La dengue fait un bond de 400 % au Brésil après la libération de moustiques génétiquement modifiés à la demande de Bill Gates.

   

Les cas de dengue ont été multipliés par quatre au Brésil en 2024 à la suite de la mise en circulation de millions de moustiques génétiquement modifiés par le Programme mondial des moustiques des Nations unies.

Au cours des cinq premières semaines de 2024, plus de 364 000 cas d’infection par la dengue ont été signalés, selon le ministère de la santé du pays, soit quatre fois plus que les cas précédents au cours de la même période en 2023.

L’augmentation spectaculaire du nombre de cas de dengue a incité le Brésil à acheter des millions de doses de vaccin contre la dengue.

« La propagation rapide de la dengue a causé 40 décès confirmés, a déclaré le ministère, et 265 autres cas font l’objet d’une enquête.

Le Brésil a acheté 5,2 millions de doses du vaccin contre la dengue Qdenga, mis au point par le fabricant japonais de médicaments Takeda, et 1,32 million de doses supplémentaires ont été fournies gratuitement au gouvernement, selon un communiqué du ministère.

Trois États brésiliens ont déclaré des situations d’urgence, dont le deuxième État le plus peuplé, Minas Gerais, et le district fédéral, où se trouve la capitale, Brasília, qui est confrontée à une augmentation sans précédent des infections.

Brasilia commencera à vacciner les enfants âgés de 10 à 14 ans vendredi avec le Qdenga, a déclaré le gouvernement local mercredi.

Les cas de dengue à Brasilia depuis le début de l’année ont dépassé le total pour l’ensemble de l’année 2023, avec un taux d’infection de 1 625 cas pour 100 000 habitants, alors que la moyenne nationale n’est que de 170. »

The Guardian

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
pas d'ARNm dans les vaccins

Profession GendarmeLes vaccins Covid ne contiennent pas d’ARNm

Profession Gendarme - 16 fév 2024

Des études révèlent qu’il n’y a pas de matériel biologique dans le vaccin Covid.

   

Le Dr Astrid Stuckelberger donne des nouvelles révolutionnaires selon lesquelles les injections sont ▪100% synthétiques.

Les injections sont des ???? ARMES de guerre biologiques‼

Les médecins se rendent maintenant compte qu’ils ont été ▪achetés et ▪dupés par Big Pharma.

Beaucoup font des dépressions émotionnelles en réalisant qu’ils ont participé a un GÉNOCIDE de masse.

II a été prouvé par des expériences rigoureuses que les vaccins contiennent de la ????nanotechnologie et de ????l’oxyde de graphène.

Bill Gates dirigeait le plan de vaccination de l’OMS depuis 2012 et it est toujours aux commandes

La programmation bio moléculaire peut être réalisée synthétiquement.

???? L’oxyde de graphène est (‘élément du lipide bio moléculaire informatisé qui crée des ???? nano-circuits dans le corps humain.

Le récit de la technologie de l’ARNm est une opération psychologique du gouvernement pour tromper les chercheurs
et leur faire croire que les injections étaient biologiques.

???????????? ELLES ne sont PAS biologiques ‼‼‼

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
vaccins tueurs

ProFide CatholicaLe vaccin Covid est un tueur parfait sur le long terme

ProFide Catholica - 14 fév 2024

Une équipe de médecins roumains établit que le vaccin Covid est un tueur parfait sur le long terme

   

Si certains médecins parlent de la vitamine C, du zinc, du glutathion et de la suramine contenue dans les aiguilles de pins sylvestre comme le Dr Judith Mikovits, nous découvrons sans cesse les effets pervers voire mortels du vaccin Covid sur le long terme, comme l’atteste à présent une équipe de médecins roumains.

Les avertissements des médecins roumains se sont confirmés. Le vaccin Covid peut provoquer le meurtre parfait en s’attaquant à différents organes du corps à différents moments après l’injection. Des études récentes montrent un lien direct entre le vaccin Covid et la vascularite associée aux anticorps cytoplasmiques antineutrophiles (ANCA), qui peut toucher plusieurs organes. Malheureusement, il est difficile de poser le diagnostic avant qu’il ne soit trop tard et les personnes traitées doivent continuer à faire l’objet d’une surveillance médicale.

Il y a deux ans, le Dr Oana Mihaela Secară (photographie) a mis en garde contre les dangers des vaccins Covid, qui peuvent détruire les parois des vaisseaux sanguins et affecter différents organes de l’organisme. Ceci, ajouté à la différence de temps qui s’est écoulé depuis la vaccination, fait de ce vaccin un tueur parfait, car il est presque impossible d’établir un lien de cause à effet.

Les nouvelles études qui ont fait surface montrent très clairement que la théorie des médecins roumains est aussi réelle qu’elle peut l’être. Ainsi, les médecins sont arrivés à la conclusion, sur la base de plusieurs études de cas, que les vaccins Covid déclenchent le développement d’une vascularite associée à des anticorps cytoplasmiques antineutrophiles (ANCA) et pouvant affecter plusieurs organes, écrit theepochtimes.com. La vascularite associée aux ANCA peut endommager les petits vaisseaux sanguins. Comme ceux-ci sont répartis dans tout le corps, n’importe quelle partie du corps peut être touchée, le plus souvent les poumons, les reins, les articulations, les oreilles, le nez et les nerfs.

“Les neutrophiles sont un type de globules blancs qui aident le corps à lutter contre les infections et à cicatriser les plaies. Les ANCA sont des auto-anticorps nocifs qui se lient aux neutrophiles dans le sang, libèrent des toxines et endommagent les parois des petits vaisseaux sanguins. Cela peut également entraîner la migration des neutrophiles à travers les parois des vaisseaux sanguins et déclencher une inflammation dans les tissus environnants. De plus, des facteurs de signalisation sont libérés, ce qui attire encore plus de neutrophiles, entretient l’inflammation et endommage davantage les petits vaisseaux sanguins”, expliquent les chercheurs selon theepochtimes.com.

Epidémie de vascularite

Un nombre croissant de rapports médicaux indiquent que la vaccination largement répandue a entraîné chez certaines personnes le développement d’une vascularite avec des lésions multi-organes. Selon une analyse au cas par cas, cinq types de vaccins Covid-19 ont été associés à une vascularite associée aux ANCA. L’étude a porté sur les cas de 29 patients, dont 22 avaient reçu des vaccins ARNm (Moderna et Pfizer), quatre d’AstraZeneca, deux de Covaxin et un de Johnson & Johnson. Tous ont présenté des symptômes de vascularite associée aux ANCA après avoir reçu l’un de ces vaccins Covid-19. “En particulier, 22 patients présentaient des lésions rénales qui se manifestaient sous la forme d’une glomérulonéphrite nouvellement apparue ou récurrente. Au moins 24 patients présentaient une hématurie. Dix présentaient des lésions pulmonaires, cinq cas d’hémorragies alvéolaires, une personne a développé une névrite optique et une autre une chondrite auriculaire”, indique l’étude.

La plupart des patients recevaient un traitement immunosuppresseur, y compris des stéroïdes. En outre, cinq patients subissaient un échange plasmatique et au moins cinq patients étaient encore sous dialyse lors du dernier suivi. L’étude a montré que les vaccins à ARNm peuvent stimuler les cellules myéloïdes et dendritiques à des degrés divers, activant ainsi des voies de signalisation en aval qui déclenchent l’auto-inflammation. De plus, les vaccins ARNm produisent des anticorps antiviraux neutralisants et activent les lymphocytes T CD8+ et CD4+, ce qui déclenche une forte réponse immunitaire. La vascularite peut entraîner des lésions multi-organes.

Dysfonctionnement irréversible des organes

La vascularite associée aux ANCA peut mettre la vie en danger si elle n’est pas traitée immédiatement. Bien qu’un diagnostic précoce et un traitement adéquat entraînent une amélioration dans la plupart des cas, un traitement retardé ou une mauvaise réponse au traitement initial peuvent entraîner des dysfonctionnements irréversibles des organes, nécessitant des procédures telles que la dialyse sanguine chez les patients souffrant d’insuffisance rénale. De plus, les patients doivent se faire examiner régulièrement par des spécialistes, car les symptômes peuvent réapparaître, ajoute theepochtimes.com.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
Etat tyran

HashtableL’État s’occupe de vous, de la gonade au cercueil

Hashtable - 04 fév 2024

La guerre est lancée, et ce sera la guerre contre le dépeuplement : notre indépassable Président de la Starteup Naichione l’a clairement exprimé, le réarmement démographique est “en marche” !

   

Tout part d’un constat quelque peu inquiétant que ces colonnes posaient déjà en 2022 : une ferme baisse de la natalité touche l’Occident, et les chiffres français des naissances se sont d’ailleurs assez nettement affaissés ces deux dernières années (2022 et 2023) sans qu’on sache vraiment très bien pourquoi.

Oh, bien sûr, quelques explications sont tentées ici et là : il y a bien sûr la tendance globale des économies occidentales dont la natalité ne cesse de baisser doucement depuis la sortie de la Seconde guerre mondiale, au point d’être passées en dessous du seuil de renouvellement (placé autour de 2,1 enfants par femme en moyenne).

Cependant, pour expliquer la baisse marquée des deux dernières années, certains offrent des explications complémentaires : entre l’éco-anxiété (cette angoisse de l’avenir climatique à 30 ans qui poussent certains à – au choix – jeter de la soupe sur des tableaux ou à se coller les mains sur le bitume routier) et les confinements, le désir d’enfants aurait été nettement amoindri chez beaucoup de couples qui ont donc sagement attendu 2024 pour tenter une saine reproduction.

Et si l’on peut évidemment écarter toute cause pharmaceutique (une expérience un peu trop hardie qui aurait mal tourné et aurait rendu certains et certaines infertiles), on ne peut en revanche pas écarter que la tendance globale de certains à carburer au jus de navets, au soja en biodynamie et autres foutaises branlométriques les ai dépossédés de l’élan vital minimal (et des protéines de base) pour procréer efficacement.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
Next Dose 3

Observateur ContinentalNext Dose 3 : Faut-il encore des preuves ?

OHM Vidéo - 25 jan 2024

3ème film documentaire de Next dose.

   

Guillaume Bousquieres et Sébastien Iozzia vous montrent le contenu des injections Covid et leurs effets dans le sang.

accéder au documentaire

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
Next Dose 3

Revolution 2030 : autre sourceDirect avec Next Dose, Ricardo Delgado, Astrid Stuckelberger et Dominique Guillet

Revolution 2030 : autre source - 05 jan 2024

Le monde & nous : Une émission de Jacky Cassou.

   

Pour retrouver chacun des invités sur leurs canaux de diffusions:

- Next Dose a un site internet ( https://www.nextdose.fr/ ) et une page Telegram ( t.me/next_dose_officiel )

- La Quinta Columna poste régulièrement des vidéos traduites en français et dans d'autres langues sur Odysee ( https://odysee.com/@laquintacolumnainternational:7?view=content ) et Telegram ( t.me/laquintacolumnainternational )

- le Dr Astrid Stuckelberger, dont on rappellera qu'elle a fait l'expérience directe du fonctionnement de la plus haute autorité sanitaire du monde en tant qu'experte et enquêtrice auprès de l'OMS mais aussi de l'UE avant de devenir une dénonciatrice de renommée internationale. Sur Telegram ( t.me/Dr_Astrid_Stuckelberger ) et X ( https://twitter.com/Stuckelberger )

- Dominique Guillet est sur VK ( https://vk.com/xochipelli sans connexion requise), sur Telegram ( t.me/brigadesantigraphene ) et sur X ( https://twitter.com › Xochipelli1953 ). Son site internet ( https://xochipelli.fr/ ) est en cours de réorganisation tant il est rempli mais sera très vite accessible à nouveau.

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
nanobots de grahène

Echelle de JacobL'énigme des nanobots en graphène

Echelle de Jacob - 06 déc 2023

Des scientifiques de haut niveau prouvent que les nanorobots de graphène contenus dans les vaccins COVID passent des personnes vaccinées aux personnes non vaccinées, mais qu'il existerait un moyen de les éliminer.

   

Note : l'article est long.

Préparez-vous à un voyage au cœur des ténèbres, où la science-fiction devient réalité et où les véritables horreurs de la nanotechnologie sont révélées.

Dans cet exposé qui fait froid dans le dos, nous dévoilons la vérité malveillante qui se cache derrière les nanorobots de graphène dissimulés dans les vaccins COVID-19.

Préparez-vous à naviguer dans les eaux traîtresses des risques inconnus et à découvrir les dangers potentiels que recèle cette minuscule technologie. [...]

L'énigme des nanobots en graphène :

Cachée dans les profondeurs des vaccins COVID-19, une énigme attend d'être découverte : les nanobots de graphène. Ces entités microscopiques, composées d'oxyde de graphène, possèdent un sombre programme qui menace la santé et l'autonomie humaines.

Dans le vaste paysage des avancées scientifiques, une énigme se détache : les nanorobots de graphène. Ces entités microscopiques, fabriquées à partir du matériau extraordinaire qu'est le graphène, ont captivé l'imagination des chercheurs et des innovateurs du monde entier. Pourtant, derrière leur potentiel apparemment miraculeux se cache une réalité troublante et inquiétante, qui pourrait façonner l'avenir de l'humanité de manière imprévue et dangereuse.

Le graphène, une couche unique d'atomes de carbone disposés dans un réseau bidimensionnel, possède des propriétés remarquables qui ont ouvert la voie à des percées révolutionnaires dans divers domaines. Sa résistance, sa flexibilité et sa conductivité en font un matériau convoité pour des applications allant de l'électronique à la médecine. Cependant, l'intégration du graphène dans des nanorobots porte cette merveille technologique à un tout autre niveau.

Ces robots minuscules, mus par la puissance de la nanotechnologie, ont la capacité de naviguer sur le terrain complexe de notre corps avec une précision sans précédent. Leurs applications potentielles semblent infinies : administration ciblée de médicaments, réparation de tissus, détection de maladies et même interfaces neuronales. Mais comme pour toute avancée technologique majeure, des questions se posent quant aux risques potentiels et aux conséquences involontaires qui peuvent accompagner ces créations apparemment remarquables.

L'un des aspects préoccupants des nanorobots de graphène réside dans leur potentiel d'infiltration et de manipulation. En naviguant dans notre système sanguin, ces agents microscopiques ont la capacité d'interagir avec nos cellules, nos tissus et même notre ADN. La perspective d'une manipulation intentionnelle ou d'effets secondaires involontaires suscite des inquiétudes quant à l'invasion de notre autonomie corporelle et au risque de dommages irréversibles.

En outre, les implications du déploiement et de l'utilisation à grande échelle des nanorobots en graphène dans la société sont entourées d'ambiguïté. La possibilité d'une surveillance subreptice, d'un suivi ou d'une altération de nos fonctions physiques et cognitives devient une réalité déconcertante. À mesure que ces nanorobots s'intègrent dans notre vie quotidienne, la frontière entre l'action humaine et le contrôle technologique s'estompe, donnant naissance à un monde dystopique où notre essence même est manipulée et exploitée.

L'énigme des nanorobots de graphène inquiète à mesure que l'on se demande qui détient le pouvoir de créer et de contrôler ces entités microscopiques. Sont-ils uniquement entre les mains de scientifiques et de novateurs bienveillants qui s'efforceraient d'améliorer le sort de l'humanité ?

Ou bien des intentions malsaines se cacheraient-elles derrière des portes closes, motivées par la soif de contrôle et de domination ? Pour percer ce mystère, il faut procéder à un examen critique des forces en présence et des dynamiques de pouvoir sous-jacentes qui façonnent le développement et le déploiement des nanorobots en graphène.

Dans notre quête du progrès scientifique, nous devons faire preuve de prudence et d'éthique. La transparence, la responsabilité et un dialogue ouvert deviennent essentiels pour s'assurer que les dangers potentiels des nanorobots de graphène soient reconnus, traités et atténués. Des garanties doivent être mises en œuvre pour protéger les droits individuels, la vie privée et l'autonomie corporelle dans un monde de plus en plus imbriqué dans les technologies de pointe.

Alors que nous naviguons dans l'énigme des nanorobots de graphène, nous devons rester vigilants et nous interroger sur les motifs et les conséquences de leur existence. Dans la poursuite d'un avenir meilleur, nous devons peser les avantages par rapport aux risques potentiels et avancer sur la voie du progrès avec sagesse et discernement.

[...]

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
observations sang vaxx

Kairos MédiaObservations inquiétantes dans le sang des injectés

Kairos Média - 27 nov 2023

L’avis de deux soignants bien “emmerdants”».

   

Après avoir réalisé deux films-documentaires en 2022, «Next Dose 1» et «Next Dose 2», après avoir publié un livre en juin 2023 intitulé «Covid-19 : L’avis de deux soignants bien “emmerdants”», nous avons interviewé Guillaume BOUSQUIERES et Sébastien IOZZIA, dans le cadre de la sortie de «Next Dose 3», qui fait suite aux deux précédents documentaires vidéos.

Les études sur le contenu réel des vaccins ne sont pas nouvelles, mais cette dernière interview est l’occasion de revenir sur les mystérieuses observations qui ont pu être faites dans le vaccin lui-même mais aussi dans le sang des vaccinés. Où l’on parle de nouveau de graphène, de puces électroniques, de 5G, etc. Ici on flirte avec le curieux voire, diraient les mauvaises langues, le complotisme. Mais le sujet n’est-il pas si important qu’il mérite une analyse à sa hauteur ?

Site web: www.nextdose.fr