Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
la fibre pour 2025 ?

GéopolintelLa numérisation de la France a du « plomb dans l’aile »

Géopolintel - 12 déc 2023

Atteindre le 100 % fibre à l’échéance 2025, c’est de plus en plus compliqué.

   

Jean-François Fallacher, directeur général d’Orange France, avait prédit que « plus on va vers la fin, plus ça va être compliqué ». Les difficultés concernent les malfaçons, les raccordements complexes, le ralentissement dans les zones
denses. Le remplacement du réseau cuivre ce n’est pas pour demain.

A qui la faute ?

Le ministre Jean-Noël Barrot rappelle que apporter la fibre à des millions de Français ce n’est pas de la magie, « Il n’est pas acceptable que les élus se retrouvent en première ligne pour trouver des solutions à des problèmes que les acteurs de la filière ne résolvent pas toujours suffisamment à temps ».

Jean-François Fallacher constate que quand « On arrive sur les raccordements les plus complexes et les plus coûteux », « la situation est bloquée sur le domaine privé » notamment sur les « derniers mètres ».
La filière a besoin de moyens financiers. « Les Français souffrent avec l’inflation mais nous (Orange) avons augmenté nos tarifs au début de l’année pour compenser la moitié de l’inflation. Il faudra trouver plus de marges de manœuvre pour travailler davantage la qualité à l’avenir ». Une hausse du prix des abonnements doit financer le génie civil.

Le responsable investissements de la Caisse des dépôts admet que « Soit on attend que l’État fasse quelque chose soit on prend en main le problème ». Un système de financement doit intervenir où « tout le monde met la main à la poche ».

Un tel projet dans une crise économique et un tel manque de financement ne va pas aider pour que la fibre puisse être accessible partout. Une des solution reste le satellite mais la concurrence est très importante surtout avec le service d’Elon Musk, qui propose cette alternative depuis un bon moment avec une facilité d’installation et un cout accessible.

Comme le 100 % fibre ne verra pas le jour les opérateurs envisagent le 100 % très haut débit.
L’exploitation du réseau cuivre pose problème puisque les sous traitants ont fermé boutique et que Orange peine à réparer les infrastructures. L’ARCEP indique que ceux qui sont concernés depuis le début et inclus dans la fermeture du réseau cuivre n’auront pas d’alternative ni de dérogation.
On risque d’avoir des déserts numériques, laissant les français se débrouiller dans leurs démarches administratives ou dans la prise de rendez vous avec le médecin.

Pourquoi l’Etat panique devant l’enjeu de son projet de transition écologique et de la cohésion territoriale ?

[...]

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
Controligarchs

The DefenderControligarchs : Dénonciation de la classe des milliardaires et leurs accords secrets

The Defender - 09 déc 2023

L’auteur de “Controligarchs” dénonce “la classe des milliardaires, leurs accords secrets et le complot mondialiste visant à dominer votre vie.

   

Dans son nouveau livre, “Controligarcs: Exposing the Billionaire Class, their Secret Deals, and the Globalist Plot to Dominate Your Life,” (La classe des milliardaires, leurs accords secrets et le complot mondialiste pour dominer votre vie), l’auteur Seamus Bruner explore la longue histoire des eugénistes, des technocrates et des ingénieurs sociaux, des Rockefeller et du Club de Rome à Bill Gates, Jeffrey Epstein, Mark Zuckerberg, Klaus Schwab et autres membres du Forum économique mondial, (WEF) – qui utilisent leur fortune, souvent sous l’apparence de la philanthropiepour s’enrichir tout en promouvant un avenir antidémocratique et dystopique pour le reste d’entre nous.

“Imaginez un monde où vous ne possédez rien et où vous louez tout”, prévient M. Bruner dans les notes du livre. “La plupart des protéines de votre alimentation proviennent d’insectes. Vous n’avez pas le droit d’avoir plus d’un enfant et vos données financières et médicales sont instantanément transférées à une base de données gouvernementale centralisée au moyen d’une puce sous-cutanée“.

Seamus Bruner s’est entretenu avec The Defender pour discuter de son livre, de l’état du monde et de sa vision de l’humanité.

M. Bruner, directeur de recherche à l’Institut pour la responsabilté gouvernementale Government Accountability Institute (GAI), a déclaré qu’il avait perfectionné son art du journalisme d’investigation en aidant le fondateur du GAI, Peter Schweizer, à rédiger son livre de 2011,Throw Them All Out: How Politicians and Their Friends Get Rich Off Insider Stock Tips, Land Deals, and Cronyism That Would Send the Rest of Us to Prison.” (Jetez-les tous dehors: comment les hommes politiques et leurs amis s’enrichissent grâce à des conseils d’initiés, des transactions foncières et des pratiques de copinage qui enverraient le reste d’entre nous en prison”.

Ce projet a donné lieu à deux exposés dans le cadre de l’émission “60 Minutes” et, en fin de compte, à l’adoption de la loi “Stop Trading on Congressional Knowledge Act” ( STOCK Act), votée en 2012, selon M. Bruner. “Cette expérience m’a également dissuadé de me lancer dans la politique”, a-t-il déclaré.

“Suivre l’argent est notre devise ici [at GAI]”, a déclaré M. Bruner, dont les enquêtes ultérieures sont documentées dans ses livres “Compromised: How Money and Politics Drive FBI Corruption” (2018) et “Fallout: Nuclear Bribes, Russian Spies, and the Washington Lies That Enriched the Clinton and Biden Dynasties” (2020, avec John Solomon).

M. Bruner, qui étudie pour devenir un spécialiste certifié de la lutte contre le blanchiment d’argent, a déclaré : “Nous ne sommes pas contre les milliardaires sur le plan conceptuel, mais contre ceux qui veulent utiliser leur argent, leur pouvoir et leur influence pour exercer un contrôle sur votre vie”.

“Les dix hommes les plus riches de la planète – dont Gates, [Jeff] Bezos, Zuckerberg et [Elon] Musc – ont doublé leur valeur nette personnelle combinée au cours de pandémie Covid-19 “, écrit Seamus Bruner dans “Controligarchs”, “alors que la classe moyenne en déclin a souffert et que plus de 160 millions de personnes à travers le monde [worldwide] ont été poussées dans la pauvreté”.

“Controligarchs” retrace l’histoire de certaines des familles les plus riches de la planète et explique comment elles ont utilisé leur richesse et leur influence pour mettre en place des projets tels que Agenda 2030, l’Open Society, La grande remise à zéro ainsi qu’un mouvement transhumaniste – et des organisations telles que la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies et le Wellcome Trust, – qui se traduisent par une guerre virtuelle contre les agriculteurs et l’alimentation, contre le consentement éclairé et les options de guérison naturelle, contre l’énergie et l’emploi, contre la liberté d’expression et d’autres droits inaliénables.

Les Rockefeller et la prise de contrôle de la santé publique...

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
17 objectifs de destruction durable

Echelle de JacobAGENDA DES NATIONS UNIES 2030 : 17 objectifs de destruction durable !

Echelle de Jacob - 10 nov 2023

L’Agenda 2030 des Nations Unies, annoncé lors du sommet des Nations Unies à New York en 2015, est un « traité mondial pour l’avenir » auquel les gouvernements nationaux devraient se soumettre.

   

Cet agenda comprend 17 « objectifs de durabilité » qui semblent bons à première vue. Si l'on y regarde de plus près, on revient toujours aux mêmes acteurs qui ne veulent en réalité rien de moins qu'un contrôle total sur les ressources de notre planète, un gouvernement central mondial unique et donc l'asservissement de tous les peuples.

Afin d’exercer une influence dans tous les domaines de la vie et des structures, ces objectifs sont promus non seulement par les Nations Unies elles-mêmes, mais aussi par des partenaires influents tels que le Forum économique mondial avec sa « Grande Réinitialisation ». Depuis plus de 50 ans, le WEF met en relation les personnalités les plus influentes de la politique, des affaires, de la science, des médias, des syndicats, des ONG, de la culture et des églises et les rassemble avec les personnes les plus riches du monde.

Il éduque également les élites politiques et économiques du monde entier depuis plus de 30 ans. Que ce soit Bill Gates, Jeff Bezos, Angela Merkel, Emmanuel Macron, Viktor Orban ou Vladimir Poutine, ils sont tous passés par l’école du WEF en tant que « Young Global Leaders ». Il n’est donc pas étonnant que le fondateur du forum, le professeur allemand Klaus Schwab, soit considéré comme l’une des personnalités les plus influentes d’aujourd’hui.

L'Agenda 2030 des Nations Unies - Un programme en 17 points pour la domination mondiale et l'asservissement de tous les peuples !

Toute personne a droit à la liberté d’opinion et d’expression ; Ce droit inclut la liberté d'avoir des opinions sans entrave et de rechercher, recevoir et diffuser des informations et des idées par tous les médias et sans égard aux frontières.


Agenda 2030 des Nations Unies : Découvrez ci-dessous quels sont les effets concrets et négatifs des 17 objectifs...

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
Éducation précoce à la sexualité

Profession GendarmeEnfants : Éducation précoce à la sexualité

Profession Gendarme - 30 sep 2023

Les exemples de la France et de la Suisse choquent !

   

Sous prétexte de santé, les idéologies de la sexualité précoce et de l’identité de genre sont partout.

Éducation précoce à la sexualité, théories des genres, droits sexuels, les programmes sur la sexualité sont à la une de la rentrée et font des mécontents. De nombreux parents expriment leur colère face à des activités qu’ils estiment inadaptées voire choquantes. En Belgique, la question est au centre de l’attention et a donné lieu à des manifestations contre les obligations autour des animations ‘à la Vie Relationnelle Affective et Sexuelle’ votées il y a peu. En toile de fond, une volonté des organisations internationales de faire de la santé sexuelle et de l’identité des genres une priorité de l’agenda 2030.

[...]

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
Professeur Contreras

Réseau InternationalProfesseur Contreras : « Le piège de l’Agenda 2030 est dans les petits caractères »

Réseau International - 23 sep 2023

Le podcast espagnol Luz del Mundo – une production de l’Association catholique des propagandistes (ACdP) et de l’Institut des sciences humaines CEU Ángel Ayala – aborde cette semaine un sujet controversé : l’Agenda 2030 et les Objectifs de développement durable (ODD).

   

Il le fait avec l’aide du professeur de philosophie du droit et ancien député de Vox au Congrès Francisco J. Contreras, qui le considère comme le visage le plus visible de l’ONU agissant «en tant que gouvernement proto-mondial». Dans une conversation avec la journaliste Ana Campos, le professeur Contreras affirme que, même si les Objectifs de développement durable semblent à première vue incontestables, «le problème est dans les petits caractères».

Commençons par poser la question : qu’est-ce que l’Agenda 2030 ?

Il s’agit d’un document contenant 17 objectifs de développement durable (ODD) que l’ONU a approuvé en 2015 et dans lequel elle propose aux États membres un horizon d’action, avec une période de 15 ans pour l’atteindre. Il s’agit, disons, de l’ONU agissant comme une sorte de gouvernement mondial, ou de proto-gouvernement mondial. Tous les pays ne l’ont pas signé, mais l’Espagne a bien entendu été l’un des premiers pays à le faire. Le PP et le PSOE – parce qu’en 2015 il y avait un gouvernement du Parti populaire – rivalisent dans la ferveur des «vingt-trentenaires», dans le sens où le PP prétend avoir été le gouvernement qui a signé l’agenda, mais le PSOE affirme que ce sont eux, ceux qui ont fait le plus pour le mettre en pratique.

Éradication de la pauvreté, égalité entre hommes et femmes… N’importe qui avec un demi-cerveau accepterait ces Objectifs de développement durable, non ?

C’est clair. Une vision sinistre de l’Agenda 2030 se répand, notamment dans les secteurs conservateurs, comme s’il s’agissait d’une sorte de conspiration d’élites obscures pour dominer le monde… et quand on l’ouvre et qu’on regarde les objectifs, ce ne semble vraiment pas être ça. C’est le cas, mais c’est d’une manière plus dissimulée. Mais à première vue, les objectifs – presque tous, car il y a quelques exceptions – sont incontestables. Qui serait contre l’éradication de la faim dans le monde ? Qui s’opposerait à la fourniture d’eau potable et d’un système d’assainissement à l’ensemble de la population mondiale ? Qui serait contre la construction de systèmes de santé de qualité partout, ou contre une éducation de qualité ? Je liste les Objectifs de développement durable…

Alors, où est le piège ?

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
ODD-16 de l'Agenda 2030

Réseau InternationalObjectif de développement durable 16 : Partie 1 – Construire l’État policier mondial

Réseau International - 18 juil 2023

Les Nations unies affirment que l’objectif de développement durable n°16 (ODD 16) a pour but de promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives et d’assurer l’accès à la justice pour tous.

   

Derrière la rhétorique se cache le véritable objectif : renforcer et consolider le pouvoir et l’autorité du «régime de gouvernance mondiale» et exploiter les menaces – réelles ou imaginaires – afin de faire progresser l’hégémonie du régime.

Si nous acceptons l’hypothèse selon laquelle le «développement durable» est un développement mondial qui répond aux besoins des pauvres du monde, il est peu probable qu’une personne raisonnable soit en désaccord avec cet objectif déclaré.

Mais aider les pauvres n’est pas le but de l’ODD 16.

Le véritable objectif de l’ODD 16 est triple : (1) renforcer un régime de gouvernance mondiale, (2) exploiter les menaces, réelles et imaginaires, pour faire avancer les objectifs du régime, et (3) imposer à l’humanité un système mondial d’identité numérique (ID numérique) injustifié, indésirable et contrôlé de manière centralisée.

L’objectif de l’ONU en matière d’identité numérique est caché dans l’objectif 16.9 de l’ODD :

«D’ici à 2030, garantir à tous une identité juridique, ainsi que l’enregistrement des naissances».

Bien que l’ODD 16 ne fasse pas spécifiquement allusion à l’identification «numérique», c’est ce qu’il signifie.

Comme nous le verrons, les indicateurs de la cible de l’ODD 16 ne révèlent pas non plus la vérité. Par exemple, le seul «indicateur» permettant de mesurer les progrès de l’ODD 16.9 (16.9.1) est le suivant :

«La proportion d’enfants de moins de 5 ans dont la naissance a été enregistrée auprès d’une autorité civile, par âge».

On pourrait donc penser que la tâche de «fournir une identité légale» incombe en premier lieu auxdites «autorités civiles». Ce n’est pas le cas.

Au sein du système des Nations unies, tous les gouvernements (qu’ils soient locaux, de comté, provinciaux, d’État ou fédéraux) sont des «partenaires parties prenantes» d’un réseau mondial composé d’un large éventail d’organisations publiques et privées. Nombre d’entre elles sont explicitement soutenues par les Nations unies ou hébergées dans leurs locaux, et toutes prônent l’identification numérique comme mécanisme clé pour atteindre l’ODD 16.

Cet aspect de l’ODD 16 sera examiné plus en détail dans la partie 2.

Cet amalgame mondial d’organisations utilise souvent un terme pour se décrire : il s’agit d’un partenariat mondial public-privé (G3P).

Le G3P travaille sans relâche à créer les conditions nécessaires pour justifier l’imposition d’une gouvernance mondiale «avec des dents» et de son système d’identification numérique indispensable. Ce faisant, le G3P inverse la nature de nos droits. Il fabrique et exploite des crises afin de revendiquer la légitimité des «solutions» qu’il propose.

Le G3P comprend pratiquement toutes les organisations intergouvernementales, les gouvernements, les entreprises mondiales, les grandes fondations philanthropiques, les organisations non gouvernementales (ONG) et les groupes de la société civile. Collectivement, ils forment les «parties prenantes» qui mettent en œuvre le développement durable, et notamment l’ODD 16.

L’identification numérique déterminera notre accès aux services publics, à nos portefeuilles de monnaie numérique de banque centrale (CBDC), à nos certificats de «vaccin» – à tout, même aux aliments et boissons que nous sommes autorisés à acheter et à consommer.

Les citoyens méfiants sont attentifs aux abus potentiels de l’identification numérique par leurs autorités. Dans les pays où une carte d’identité numérique nationale n’est pas la bienvenue, comme au Royaume-Uni, la solution du G3P consiste à construire un système «interopérable» qui relie différents systèmes d’identification numérique entre eux. Cette approche de «plateforme modulaire» est conçue pour éviter les problèmes politiques que la délivrance officielle d’une carte d’identité numérique nationale susciterait autrement.

Établir l’identité numérique mondiale de l’ODD 16.9 est essentiel pour huit des dix-sept ODD de l’ONU. C’est le pivot au centre d’un panopticon numérique mondial qui est en train d’être conçu sous les auspices du «régime» de partenariat public-privé mondial de l’ONU.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
pays test du WEF

France SoirAgenda 2030 : La France et les pays de l’UE sont-ils des pays "test"?

France Soir - 04 juin 2023

L’Agenda 2030 est à la fois celui des Nations Unies et celui du Forum économique mondial (World Economic Forum) à Davos.

   

Dans un article de 2016 (Welcome To 2030 : I Own Nothing, Have No Privacy And Life Has Never Been Better*), le magazine Forbes en proposait une description complète qui ne manquera pas d’attirer l’attention des lecteurs !

*Bienvenue en 2030 : Je ne possède rien, je n'ai aucune vie privée et la vie n'a jamais été meilleure

“Bienvenue en l'an 2030. Bienvenue dans ma ville - ou devrais-je dire, "notre ville". Je ne possède rien. Je ne possède pas de voiture. Je ne possède pas de maison. Je ne possède aucun électroménager ni aucun vêtement.

Cela peut vous sembler étrange, mais c'est parfaitement logique pour nous dans cette ville. Tout ce que vous considériez comme un produit est devenu un service. Nous avons accès au transport, à l'hébergement, à la nourriture et à tout ce dont nous avons besoin dans notre vie quotidienne. Une par une, toutes ces choses sont devenues gratuites, donc cela n'avait plus de sens pour nous de posséder beaucoup.”

 

Cependant la description, au demeurant fort intéressante de cet agenda, avait déjà été proposée voici une trentaine d’années par des Américains dans un document intitulé "Des armes silencieuses pour des guerres tranquilles".

Quelques passages des objectifs et des stratégies sont repris ci-après pour illustrer cet article.

L’analyse proposée dans ce document aurait a priori été établie par des membres du Groupe Bilderberg et par des officiers américains ou des membres de la CIA. Toutes ces informations sont précisées dans l’introduction dont une lecture intégrale est fortement recommandée. Il a été rédigé et signé par Gregory Allan en 1996.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
délires humano-carbophobes

Réseau InternationalVous crèverez de faim et vous serez heureux ?

Réseau International - 28 mai 2023

Tout se déroule donc comme prévu, c’est-à-dire assez mal et avec une croissance alarmante des idées plus débiles les unes que les autres : puisque la pandémie n’a pas fait assez peur pour permettre un asservissement efficace de toute la population, il était entendu, dès l’année dernière, que les hystéries climatiques prendraient le relais.

   

Grâce aux trépidations écologiques, il devient facile de mettre en place des politiques de plus en plus coercitives et de plus en plus violentes à mesure que les injonctions empiétent de façon croissante sur les libertés fondamentales des individus. Ces derniers ayant le toupet d’exister et de ne pas toujours être d’accord, il conviendra donc de les écraser (inclusivement néanmoins) afin de garantir que les petits projets écologistes soient mis en place sans obstacles.

Ainsi, aux Pays-Bas et malgré une grogne aussi grandissante qu’évoquée de façon biaisée par une presse au niveau consternant de propagande, l’idée d’éliminer une majeure partie des petites et moyennes exploitations agricole continue de faire son chemin. Les protestations n’y changent rien : la démocratie, flutiau qui n’est joué que lorsqu’il s’agit de trouver des prétextes pour augmenter les taxes ou partir en guerre, n’intéresse ici plus personne.

En France, si les paroles sont traduites, la musique reste la même : doucement, et sans grande discrétion, les premières graines d’une décroissance agricole forcée sont plantées par une Cour des Comptes devenue l’étonnante courroie de transmission de l’Extrême-Centre macronien. Pour elle, c’est évident, il faut “définir et rendre publique une stratégie de réduction du cheptel bovin”.

Il n’est pas question de pollution à l’azote (l’excuse débile utilisée par les excités bataves) mais plutôt les émissions de méthane des bovins, autre idiotie fièrement mise en avant par les enragés français pour faire passer leurs âneries. L’argument est désarmant de bêtise mais c’est pourtant celui-ci : le climat se réchauffe, c’est donc la faute des activités humaines, c’est donc à cause de sa consommation de viande, c’est donc parce que le bétail pète du méthane, c’est donc qu’il faut réduire le cheptel (de moitié, mettons, parce que c’est un ratio facile à comprendre).

Ne cherchez dans les “donc” aucune logique, aucun raisonnement. C’est La Science™ écologiste qui parle, donc la Vérité™.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
fin de l'eau gratuite

Le Libre PenseurDes compteurs d’eau sur vos puits privés, c’est fini l’eau gratuite…

Le Libre Penseur - 06 mai 2023

Pendant ce temps Coca-Cola pille les ressources en eau pour fabriquer du poison en bouteille !

   

ul n’a besoin d’être un grand génie des mathématiques ou de la physique et encore moins de l’intelligence artificielle pour comprendre à quel point cette mascarade de la sécheresse et de la gestion de l’eau n’a absolument aucun sens. D’abord parce qu’il a beaucoup plu aux mois de mars et avril et que, malgré des inondations et des crues, la propagande continue de nous expliquer que l’on va manquer d’eau. Mais pire encore, alors que tout le monde doit serrer la ceinture, que l’on va devoir payer plus cher l’eau, l’entreprise Coca-Cola continue de piller les ressources en eau de l’Hexagone pour fabriquer une boisson ultra sucrée très dangereuse pour la santé et responsable d’un nombre incalculable de maladies comme le diabète, l’obésité, les caries dentaires… On vous l’annonce dès maintenant, aucune restriction ne concernera Coca-Cola ou Pepsi-Cola dans un futur proche. Par contre, on vous imposera de mettre un compteur d’eau sur votre puits, on vous interdira d’arroser vos plantes, remplir votre piscine…

Bien sûr, Coca-Cola va expliquer qu’ils vont cesser de pomper l’eau de la nappe phréatique mais ne vous inquiétez pas, les 800 000 m³ annuels utilisés sur le site de Grigny seront pompés ailleurs, car il faut absolument continuer à vendre ce poison dangereux.

Il est toujours pratique d’avoir un puits chez soi. Surtout s’il permet d’alléger la facture d’eau potable. Et la loi l’autorise : l’article 552 du code civil stipule que le propriétaire d’un terrain l’est aussi de son sous-sol, jusqu’à 10 mètres de profondeur.

Mais depuis le 1er janvier dernier, un décret est venu changer la donne. Les propriétaires de puits doivent désormais déclarer leur installation en mairie. Si l’installation est antérieure au 31 décembre 2008, il ne reste plus que quelques jours, jusqu’au 31 décembre, pour la déclarer. Si vous voulez construire, la déclaration est, naturellement, également obligatoire. Mais que dire d’une simple déclaration ? À première vue, rien de bien contraignant. Sauf qu’il faut, également, équiper le puits d’un dispositif de comptage du volume d’eau prélevé. En clair : installer un compteur.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
DPE arnaque

ContrepointsPassoires thermiques : après l’interdiction de louer, celle de vendre

Contrepoints - 26 mars 2023

L’Europe prétend accélérer le mouvement et supprimer les passoires thermiques et pour ce faire, elle n’a rien trouvé de mieux que d’en interdire la vente.

   

Etre propriétaire d’une passoire thermique en France, c’est mal ! C’est si mal que si la note du Diagnostic de Performance Énergétique de votre bien est classée F ou G, vous n’avez plus le droit de le louer sans l’avoir rénové auparavant.

Voilà comment on pourrait résumer très brièvement le dispositif concernant la location de la loi Climat et Résilience du 22 août 2021 qui aura un impact assez conséquent. En effet, selon les résultats d’une étude engagée par la FNAIM fin 2022, il sortira gentiment mais sûrement 500 000 logements du secteur de la location.

Cette étude indiquait également que les propriétaires n’étaient pas réfractaires à cette mise aux normes. S’ils ne le font pas c’est majoritairement parce qu’ils n’ont pas le choix.

Ainsi, 93 % des répondants expliquent leur difficulté à faire les travaux à cause du coût, 60 % évoquent des problèmes techniques et enfin 40 % précisent que pour les lancer ils sont tributaires des décisions de copropriété et des délais que la collectivité leur impose.

Toujours est-il qu’il y aura en gros 500 000 logements de moins disponibles à la location, qui s’ajouteront aux trois millions déjà vacants, accentuant ainsi les difficultés de se loger.

Cette disposition française ne ciblait directement que les propriétaires bailleurs en impactant indirectement les propriétaires occupants puisque le prix de leurs biens s’est mis à dépendre de l’étiquette du DPE et donc à varier en fonction de celle-ci.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
guerre de l'agriculture

Réseau InternationalGuerre contre l’agriculture mondiale : L’Agenda 2030 « durable » non-durable de l'ONU

Réseau International - 04 déc 2022

Au cours des dernières semaines, un assaut coordonné contre notre agriculture – la capacité de produire la nourriture nécessaire à l’existence humaine – a commencé.

   

La récente réunion gouvernementale du G20 à Bali, la réunion de la COP27 de l’Agenda 2030 des Nations unies en Égypte, le Forum économique mondial de Davos et Bill Gates sont tous complices. En général, ils utilisent un cadre linguistique dystopique pour donner l’illusion qu’ils font le bien, alors qu’ils font en réalité avancer un programme qui conduira à la famine et à la mort de centaines de millions, voire de milliards de personnes si on le laisse se poursuivre. Il est dirigé par une coalition d’argent.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
Pays Bas - rachat des exploitations agricoles

Anguille sous rochePays Bas : rachat par l’État d’environ 600 exploitations agricoles

Anguille sous roche - 19 oct 2022

Malgré les protestations de dizaines de milliers d’agriculteurs, le gouvernement néerlandais envisage maintenant le rachat par l’État d’environ 600 exploitations agricoles au cours de l’année prochaine.

   

En d’autres termes, le gouvernement néerlandais oblige des centaines d’agriculteurs à vendre leurs terres à l’État.

Dans un tweet, la commentatrice politique, animatrice et ancienne membre du parti Forum pour la démocratie, Eva Vlaardingerbroek a déclaré : « Notre gouvernement criminel a annoncé (mercredi 5 octobre) qu’il allait accélérer le vol des terres de nos agriculteurs. 500 à 600 agriculteurs seront contraints de vendre leurs terres à l’État au cours de l’année prochaine. Les agriculteurs ont annoncé de nouvelles protestations, alors restez à l’écoute. »

Elle a qualifié le plan néerlandais de « vol ».

« Le gouvernement néerlandais accélère l’expropriation de nos agriculteurs, poussant certains d’entre eux à se suicider. C’est une bande de menteurs et de voleurs inhumains et avides qui ont créé une fausse crise pour voler aux gens leurs droits et leurs biens. »

Eva Vlaardingerbroek

accéder à l'article