Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
JO 2024 - papir bitte

HashtableJeux Olympiques 2024 : de bien belles perspectives !

Hashtable - 22 avr 2024

À moins de 100 jours des prochains Jeux Olympiques à Paris, on sent nettement l’excitation et la joie s’emparer de tout le pays.

   

La capitale et ses habitants se réjouissent très manifestement des festivités et jamais le mot “épreuves olympiques” n’aura trouvé une aussi belle résonance avec ce que traversent actuellement les Parisiens qui goûtent maintenant chaque minute d’anticipation de ces futurs grands moments.

Futurs grands moments qu’il faut minutieusement préparer et qui ont déjà été l’occasion, notamment pour la maire de Paris, d’aller visiter les lieux des différentes épreuves dans lesquels on trouve – assez commodément – Papeete, cette petite localité qui jouxte Paris et qui accueillera notamment les épreuves de surf.

Moyennant un petit déplacement en avion (cela jouxte à 15.000 kilomètres près) dont la compensation carbone n’a pas été évoquée – mais dont on peut être sûr qu’elle a été réalisée tant Anne Hidalgo est forcément éco-consciente – et une petite facture pour le contribuable parisien de l’ordre de 60.000 euros, les installations ont pu être vérif…ah non, finalement, le voyage déclenchant des démangeaisons pour l’opposition, les contribuables parisiens, une partie de la presse et pas mal de Français en général, la maire n’aura pas poussé jusqu’au site de l’épreuve de surf.

Tout ceci nous amènera quelques mois plus tard à une petite enquête et des perquisitions pour ramasser les éléments de preuve d’une éventuelle prise illégale d’intérêts et détournement de fonds publics (oh, ça alors) dont on ne doute pas qu’elles permettront de totalement laver l’honneur de l’équipe municipale.

La préparation ne s’arrête pas là puisque, rappelons-le, elle comporte aussi le déménagement furtif des encombrants étudiants qui prennent le pain le logement des athlètes : les expulsions ont commencé. Ouf, la place est libérée, les sportifs sont soulagés, l’Olympisme respire.

De même, la déportation le déplacement discret des centaines de migrants et autres vagabonds en dehors de la ville et leur relocalisation, toujours aux frais du contribuable, un peu partout dans le reste du pays, se passe plutôt bien même si certains maires (celui d’Orléans par exemple) s’en offusquent de façon un peu verte. Ouf, la place est nettoyée, les organisateurs se détendent, l’Olympisme retrouve le sourire.

Mais que serait cette belle cérémonie sans une belle organisation et surtout une solide sécurité garantissant à tous de profiter d’un spectacle à nul autre pareil ?

Et justement, en la matière, on sait déjà que tout sera mis en oeuvre pour obtenir un niveau de sécurisation des individus. Comme jamais auparavant… ou presque, puisqu’on va finalement remettre en place ce qui fut une véritable réussite en 2021 et 2022, à savoir affubler les Parisiens et les spectateurs d’un solide petit QR code lors de leurs déplacements (l’auto-attestation ne devrait plus tarder, maintenant).

On se réjouit déjà de savoir qu’une plateforme internet sera bientôt disponible, qui laissera à tous les Parisiens concernés l’opportunité de saisir tout un tas de petites informations pertinentes sur leurs allées et venues, et on souhaite un courage olympique à tous nos seniors dont la maîtrise des outils numériques est largement suffisante pour garantir que ces petits QR codes seront correctement distribués.

Et franchement, qui ne se réjouit pas déjà d’un retour des contrôles et des patrouilles policières dans une partie de la capitale ? Voilà qui permettra d’assurer la légendaire sécurité des rues parisiennes au moins pendant la période des jeux. Les habitants concernés vont a-do-rer !

Enfin, toutes ces considérations ne seraient pas complètes sans mentionner que tout ceci se déroulera avec une maîtrise presque totale des coûts et des dépenses.

En effet, lorsqu’on lit l’article consacré aux coûts de ces Jeux Olympiques, il apparaît que le calcul du total est particulièrement pointu : entre le budget initial, le budget courant, les dépassements, les cautions de l’État, les différents postes de dépenses et de recettes, on est tout à fait rassuré sur ce qui sera inévitablement du ressort final du contribuable.

Mais si.

Il apparaît cependant que le total devrait osciller autour de 11 milliards d’euros selon différentes estimations, dont 3, 4 ou 5 milliards resteraient à la charge des moutontribuables pardon de l’État selon Moscovici, l’actuel président de la Cour des Comptes, le tout pour un budget initial de 3,8 milliards d’euros, déjà supérieur au 3,2 milliards du dossier de candidature. On ne pourra qu’admirer la précision véritablement diabolique de ces chiffres et de l’organe officiel chargé des Comptes : pour un total à 11 milliards, cela nous fait 7 milliards de petits dépassements dodus, et de 3 à 5 milliards d’euros d’argent public, ça nous fait une enveloppe qui varie allègrement de plus de 60% sur des dépassements de plus de 100%. C’est coquet.

Rassurez-vous cependant : les équipes de propag journalistiques sont déjà sur le pont pour bien nous rappeler que même avec une facture de 11 milliards d’euros (que la Nation Française tout entière peut très bien se permettre en ces temps de croissance et d’opulence macronienne), ces jeux seront probablement parmi les moins coûteux de l’histoire récente.

Mais si.

En fait, on se demande même, devant ces chiffres si modestes, pourquoi on mégote tant, à tel point même que la région Île-De-France a par exemple refusé de prendre à sa charge les déplacements de 200.000 accrédités (athlètes, officiels, journalistes…) alors qu’elle avait été courtoisement sollicitée par le comité officiel des Jeux et que ce budget ne représente qu’un peu moins de 10 petits millions d’euros.

Il n’y a pas à dire, cet événement fleure bon la précision millimétrique et la maîtrise des coûts jusqu’au plus petit poste de dépense ! Voilà qui met dans les meilleures dispositions pour imaginer ce que pourrait donner l’organisation des épreuves elles-mêmes, de la cérémonie d’ouverture et celle de clôture, et qui laisse présager d’un niveau de qualité exceptionnel pour la sécurité et l’accompagnement des joueurs, des spectateurs et de l’ensemble des corps de métiers autour de cet événement. Les supporters anglais vont a-do-rer !

Pas de doute, cela va très très bien se passer. Tout va même être olympique, pour sûr.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
affiche JO 2024

Le Media en 4-4-2L’affiche des JO 2024 décryptée : des symboles inquiétants et une France effacée

Le Media en 4-4-2 - 09 mar 2024

L'affiche officielle des Jeux Olympiques de Paris 2024 a récemment été dévoilée et suscite de nombreuses interrogations.

   

En y regardant de plus près, on peut y découvrir des symboles troublants et des références cachées qui en disent long sur la vision du monde que souhaitent promouvoir les organisateurs de l'événement.

Une affiche aux allures de fin du monde

L’affiche représente une ville de Paris méconnaissable, où le peuple est réduit à l’état de pions au milieu d’un monde de consommation. Les couleurs primaires utilisées et les références à l’île au plaisir de Pinocchio donnent à l’ensemble une allure de vieille illustration d’enfance, mais qui annoncerait plutôt la fin d’une époque ou la dernière fête d’un peuple condamné.

L’effacement de la France chrétienne

L’un des éléments les plus frappants de cette affiche est l’absence de références à la religion chrétienne, pourtant profondément ancrée dans l’histoire et la culture française. La cathédrale Notre-Dame, symbole de Paris et de la France, est reléguée en arrière-plan, tandis que la croix des Invalides a été effacée. Cette disparition laisse place à une nouvelle religion païenne, mélange de nihilisme, de satanisme et de superstition persécutrice.

Les symboles de la perversion

Les symboles de cette perversion ne manquent pas sur l’affiche. On peut notamment y voir une référence à l’Atlantide, comme si la capitale française était vouée à disparaître sous les eaux, ainsi qu’un portail étrange derrière l’Arc de Triomphe. Les drapeaux tricolores ont également quasiment disparu de la fresque, remplacés par des symboles progressistes et une propagande mondialiste.

Une vision inquiétante pour l’avenir

Cette affiche des JO 2024 semble annoncer une vision du monde bien sombre et inquiétante, où la religion chrétienne et les valeurs traditionnelles sont effacées au profit d’un nouvel ordre mondial païen et progressiste. Les symboles troublants et les références cachées qui parsèment l’image laissent présager des bouleversements majeurs à venir, tant sur le plan social que culturel et religieux.

On peut se demander quelle vision du monde les organisateurs de l’événement souhaitent réellement promouvoir, et quelles conséquences cela pourrait avoir sur notre avenir à tous.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
Mike Dickson

Gateway PunditMort subite du journaliste qui avait tenté d'annuler Novak Djokovic

Gateway Pundit - 22 jan 2024

Le journaliste qui avait tenté d'annuler Novak Djokovic parce qu'il n'était pas vacciné s'effondre et meurt subitement à l'Open d'Australie.

   

La communauté du journalisme sportif est en deuil suite au décès soudain de Mike Dickson, un rédacteur respecté du Daily Mail.

M. Dickson, qui se trouvait à Melbourne pour couvrir l'Open d'Australie, s'est tragiquement effondré et est décédé peu avant son 60e anniversaire.

Mike Dickson a eu une carrière riche en histoire qui s'est étendue sur près de quatre décennies, au cours desquelles il est devenu un pilier des tribunes de presse du monde entier. Son parcours au sein du Daily Mail a commencé en 1990, lorsqu'il a assumé pour la première fois le rôle de correspondant pour le cricket, avant de devenir une voix éminente dans le monde du tennis.

La triste nouvelle de son décès a été annoncée par son épouse, Lucy, au nom de leurs enfants, Sam, Ruby et Joe, dans un message très émouvant publié sur les réseaux sociaux. La déclaration de la famille se lit comme suit :

"Nous sommes dévastés d'annoncer que notre merveilleux mari et père, Mike, s'est effondré et est décédé alors qu'il se trouvait à Melbourne pour l'Aus Open. Pendant 38 ans, il a vécu son rêve en couvrant le sport dans le monde entier. C'était un homme vraiment formidable et il nous manquera terriblement. Lucy, Sam, Ruby et Joe".

— Mike Dickson (@Mike_Dickson_DM) 17 janvier 2024


Le Daily Mail l'a rapporté :

Mike Dickson, le légendaire correspondant de tennis du Daily Mail, est décédé tragiquement à l'âge de 59 ans.

Dickson était un journaliste extrêmement respecté et admiré qui a passé 38 ans dans l'industrie - 33 au Mail, où il a commencé en 1990 - et sa perte sera profondément ressentie par ses collègues.

Il a travaillé comme correspondant du Mail pour le cricket avant de passer au tennis. Au cours de sa riche carrière, il a couvert 30 sports différents dans près de 50 pays.

M. Dickson se trouvait à Melbourne pour couvrir l'Open d'Australie lorsqu'il est décédé, à quelques jours de son 60e anniversaire, le 27 janvier.

Il vivait à Wimbledon avec sa famille et aimait suivre Tranmere et Everton, ayant grandi dans le Wirral. Sa femme Lucy a annoncé la nouvelle de son décès sur X dans un message commun avec la famille.


Récemment, M. Dickson a attiré l'attention sur ses critiques concernant la position de Novak Djokovic sur le vaccin COVID-19. Dans divers articles, il a non seulement remis en question les décisions de Djokovic, mais il a également souligné les implications potentielles pour son héritage et son image publique.

Dans l'un de ses articles, Dickson écrit : "MIKE DICKSON : Novak Djokovic pourrait ruiner ses chances de devenir le GOAT en refusant de se faire vacciner... c'est une drôle de colline sur laquelle mourir pour un joueur qui a tellement besoin d'être aimé".

Dickson a écrit de nombreux articles, insultant Novak, et a même dit ceci. Encore une fois, je suis très reconnaissant à Novak d'être aussi classique et d'avoir retweeté la mort de Dickson en lui disant "Repose en paix". J'aime cet homme. pic.twitter.com/Any2nQwHsP

— Erin Elizabeth Health Nut News (@unhealthytruth) 20 janvier 2024


Il a également rédigé un article de questions-réponses intitulé "NOVAK DJOKOVIC Q&A : Pourquoi le numéro un mondial est-il si catégorique sur le fait de ne pas se faire vacciner ? À quoi renonce-t-il dans ce processus ? Et surtout... que se passe-t-il maintenant ?"

Sa position critique était claire dans un autre article où il déclarait : "MIKE DICKSON : Novak Djokovic restera un héros pour certains, mais pour beaucoup d'autres, il a détruit sa réputation de manière irrémédiable... le numéro un mondial pensait qu'il pouvait travailler avec le système, mais il s'avère qu'un traitement de faveur ne va pas plus loin".

Malgré leurs divergences, Novak Djokovic a fait preuve d'esprit sportif et de respect en reconnaissant la mort de Dickson. La star du tennis a retweeté l'annonce du décès de Dickson avec un message simple mais poignant : Condoléances à la famille de Mike Dickson [emoji de prière] Repose en paix.

Condoléances à la famille de Mike Dickson Repose en paix https://t.co/skSMgwvBcZ

— Novak Djokovic (@DjokerNole) 18 janvier 2024


Pendant ce temps, Novak Djokovic a dû faire face au chahut d'un public qui lui demandait de se faire vacciner. Sans se décourager, Djokovic a répondu sur le court avec ses prouesses habituelles, claquant un ace pour s'assurer une victoire en trois sets contre Tomas Martin Etcheverry.

Regarder Novak Djokovic servir un as après avoir été chahuté par la foule "GET VACCINATED" est incroyablement satisfaisant.

Souvenez-vous qu'ils n'ont pas laissé le champion du monde et l'une des personnes les plus en forme de la planète jouer au tennis parce qu'il a refusé plusieurs doses d'une thérapie génique ARNm expérimentale pour un... pic.twitter.com/2YqMPkTOi5

— Concerned Citizen (@BGatesIsaPyscho)  20 janvier 2024

 

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
confinement olympique 2024

Réseau InternationalConfinement olympique

Réseau International - 19 déc 2023

L’Hexagone cumule les malheurs ! Avant que débutent les fumisteries parisiennes du 26 juillet au 11 août appelées «Jeux olympiques» (JO) et du 28 août au 8 septembre 2024 pour des Jeux dits «paralympiques», les Jeux olympiques d’hiver de 2030 reviendraient encore une fois à la France.

   

Le Comité international olympique a dès à présent écarté les dossiers de candidature de la Suisse, de la Suède et des États-Unis. Il semble privilégier l’option des Alpes françaises portée par le président sarközyste de la région Auvergne – Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, et le président macroniste de la région Provence – Alpes – Côte d’Azur, Renaud Muselier.

La candidature hivernale alpine tablerait sur un budget insignifiant d’un milliard et demi d’euros, car pourraient servir 90% des infrastructures construites pour les JO d’hiver d’Albertville en 1992. Ces jeux de 2030 se dérouleraient sur quatre territoires qui n’auraient plus qu’à bâtir les 10% restants. Gageons que ce montant s’amplifiera au fil des mois.

Il paraît par ailleurs étonnant d’investir dans des endroits déjà nantis (Haute-Savoie, Savoie, Hautes-Alpes avec le Briançonnais et Alpes-Maritimes avec la métropole Nice – Côte d’Azur). Il est vrai que pratiquer le ski de fond sur la Canebière à Marseille ou organiser des descentes de ski à Super-Besse dans la chaîne des Puys en Auvergne relèveraient de situations incongrues.

Ce divertissement – détournement sportif mobilisera quand même des sommes gigantesques alors que le pays est surendetté et qu’il manque des moyens financiers tant pour les services publics vitaux (hôpitaux, Poste, armée, police, justice, prison) que pour les infrastructures ferroviaires indispensables rien qu’en Provence – Alpes – Côte d’Azur et en Auvergne – Rhône-Alpes. Outre le dépassement financier prévisible, la tenue des JO de l’été 2024 et de l’hiver 2030 permet au Régime d’améliorer le flicage généralisé de la population. Les réclusions covidiennes de 2020 – 2021 ont déjà montré la très grande passivité d’une population de plus en plus bovine. Les décisions prises pour assurer la sécurité maximale des JO à Paris constituent une nouvelle expérience de gestion des foules dans un cadre de plus en plus cosmopolite.

Le mercredi 29 novembre dernier, à côté de la mairesse socialiste de la capitale, Anne Hidalgo, du maire socialiste de Saint-Denis, Mathieu Hanotin, et de Tony Estanguet, président de Paris 2024, le préfet de police de Paris, Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, au moment des Gilets Jaunes, exposait les premières mesures du plan de sécurité et de circulation pendant la période olympique. En plus du doublement prévu du prix du ticket des transports en commun (train, tram, métro et bus) en Île-de-France et du risque de paralysies fréquentes de certaines lignes saturées, Parisiens et Franciliens subiront une surveillance permanente qui se prolongera jusqu’en 2025 !

La préfecture de police de Paris prévoit en effet la mise en place de quatre périmètres d’accès. Le premier – compréhensible – concernera les sites olympiques proprement dits et le village des sportifs situé en Seine – Saint-Denis, ce nouvel Eldorado départemental fantasmé. Pour y pénétrer, des fouilles individuelles seront réalisées avant de montrer une accréditation officielle. Le deuxième périmètre ne sera accessible qu’aux titulaires de billet (ou aux personnes accréditées) qui assisteront aux compétitions dans les tribunes. Le troisième périmètre s’exercera hors des terrains sportifs.

Les zones rouges interdiront la circulation de tout véhicule motorisé, sauf si l’engin appartient aux riverains détenteurs d’une place permanente de stationnement chez eux, aux aidants de personnes âgées ou dépendantes, aux personnes qui travaillent dans le coin, aux services de livraisons et de dépannage sans oublier les taxis et les VTC. Pour pouvoir circuler en voiture dans ces zones rouges, il faudra au préalable s’enregistrer sur une plate-forme numérique en fournissant une quantité incroyable de justificatifs. En revanche, ces contraintes ne devraient pas toucher les piétons et les cyclistes. Attendons néanmoins le printemps pour leur finalisation. Toutefois, inviter des amis à assister depuis son balcon ou derrière ses fenêtres aux cérémonies d’ouverture et de clôture impliquerait que l’hôte donnât à cette plate-forme d’enregistrement l’identité complète de ses invités, ce qui rabote la liberté de réunion dans un lieu privé. Rappelons que le Conseil constitutionnel avait censuré à l’époque covidienne la limite du nombre d’invités présents à son domicile. Toutes les personnes enregistrées obtiendraient sur leur téléphone intelligent un QR-code, forme sophistiquée de l’attestation de sortie covidienne de sinistre mémoire.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
Sophie Cha - alerte enfants essouflés

Le Media en 4-4-2Les enfants ne parviennent plus à courir, ils sont vite essoufflés

Le Media en 4-4-2 - 17 déc 2023

« Les enfants ne parviennent plus à courir, au bout d’une minute, ils sont essoufflés ! » : Un médecin-conseil démissionne pour lancer l’alerte.

   

Sophie Cha a récemment choisi de rendre sa blouse blanche, démissionnant de son rôle de médecin-conseiller au sein de la DRAJES de Bretagne. Son départ programmé pour le 31 décembre s'avère être un cri d'alerte percutant.

Durant huit ans, elle a occupé cette fonction cruciale au sein de la Délégation Régionale Académique Jeunesse Engagement et Sport de Bretagne, relevant une détérioration constante de la situation. Le constat est grave : la condition physique des jeunes s’est amenuisée de 25% en 40 ans, un déclin inquiétant aux conséquences potentiellement fatales.

Sophie Cha met en lumière le constat alarmant des professeurs d’éducation physique : les jeunes ne parviennent plus à des prouesses simples, comme courir plus d’une minute sans être essoufflés, ou réaliser des mouvements de base comme une roulade. Cette tendance, constatée depuis plus de deux décennies, menace sérieusement la santé future de cette génération.

Les recommandations de l’OMS indiquent que les enfants et adolescents devraient pratiquer au moins 60 minutes d’activité physique soutenue par jour, ainsi que des activités musculaires et osseuses trois fois par semaine. Cependant, plus de trois quarts des adolescents ne respectent pas ces recommandations, constate Sophie Cha.

Cette dégradation se manifeste dès le plus jeune âge : les enfants sont de plus en plus sédentaires, préférant être transportés en poussette plutôt que de marcher. Ce manque d’activité impacte la constitution osseuse et la santé globale des enfants, alerte la médecin.

Elle pointe du doigt les dispenses d’éducation physique, pourtant officiellement abolies depuis 1988, mais toujours appliquées en pratique. Pour Sophie Cha, le sport devrait être traité comme toute autre matière obligatoire, sans dispensation systématique. Elle souligne le paradoxe : on n’exempte pas un élève en difficulté en mathématiques, on l’aide à progresser, pourquoi ne serait-ce pas le cas pour le sport ?

Cette régression physique des jeunes a des répercussions non seulement sur leur santé physique, mais aussi sur leur santé mentale. Les enquêtes épidémiologiques révèlent une augmentation alarmante des troubles mentaux chez les jeunes, avec des prescriptions d’antidépresseurs et d’anxiolytiques en hausse exponentielle.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
Covidisme - Tour de France

Le Libre PenseurTour de France : retour d’un protocole anti-Covid durant la course

Le Libre Penseur - 08 juin 2023

Décidément la bêtise humaine n'a absolument aucune limite.

   

Pourtant, le tour d’Italie a démontré à quel point tout ceci ne servait strictement à rien et que la vaccination massive des cyclistes était totalement inutile puisqu’ils étaient tous positifs au Covid-19 ! Malgré cette mascarade italienne, au lieu d’apprendre et de comprendre ce qui se passe, les responsables français du tour ont décidé d’appliquer un protocole tout aussi inutile que les précédents car ils sont terrorisés par une annulation et refusent de prendre le moindre risque de perdre de l’argent sachant que c’est un événement mondialement connu avec des recettes publicitaires conséquentes (29,8 % de part d’audience réalisée par France 2 et France 3, édition 2021. France Télévision signe un chèque de 25 millions d’euros chaque année). Il faut également savoir qu’une ville étape qui accueille le tour de France doit s’acquitter d’une redevance de 120 000 € !

Avec de telles sommes d’argent et des centaines de millions de personnes qui regardent dans le monde entier, voire même des milliards, ils sont prêts tout même à mettre des masques FFP2 aux coureurs en plein cagnard, prenant le risque de mettre leurs vies en danger.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
sportifs vaxxés 40% de perte de puissance

Le Media en 4-4-2Il y a une perte de puissance de 40 % chez les sportifs vaccinés

Le Media en 4-4-2 - 29 mai 2023

Martine Gardénal, ancien médecin de l’équipe olympique : « Il y a une perte de puissance de 40 % chez les sportifs vaccinés »

   

Clémence Houdiakova recevait, sur Ligne Droite, Martine Gardénal, médecin homéopathe, médecin du sport, anciennement médecin de l’équipe olympique. Lors de cet entretien, Martine Gardénal jette un pavé dans la mare : « Il y a des sportifs qui se plaignent d’une grande fatigabilité. Une étude publiée au mois de juin — tout ça reste silencieux pour ne pas ébruiter que ces injections ont des effets secondaires — annonçait une perte de puissance et de fatigabilité qui modifiait les résultats de 40 %. C’est énorme, on perd la moitié de ses résultats. »

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
Novak Djokovic

Le Media en 4-4-2Novak Djokovic refusé d’entrée aux États-Unis car non-vacciné

Le Media en 4-4-2 - 08 mars 2023

Novak Djokovic, le numéro 1 mondial de tennis, est privé de son droit de jouer au tournoi de BNP Paribas Open à Indian Wells, en Californie, car il n’est pas vacciné contre le Covid-19 et n’a pas obtenu d’exemption du gouvernement américain.

   

C’est la deuxième fois que le joueur serbe est victime de cette discrimination arbitraire et injuste ! Le sénateur Rick Scott de Floride et son collègue Marco Rubio ont tenté de sauver la situation en demandant à l’administration Biden de faire preuve de bon sens et d’humanité en accordant une exception à Djokovic. Ils ont rappelé les propos hypocrites de Biden sur la fin de la pandémie et une lettre du Dr Anthony Fauci qui reconnaît l’efficacité limitée des vaccins. Mais leur requête a été ignorée !

Les États-Unis se comportent comme un pays autoritaire en interdisant les voyageurs étrangers non vaccinés jusqu’au 11 mai.

Djokovic a déjà raté six événements majeurs en 2022 à cause de son courageux refus de se faire vacciner. Cette situation révolte les fans de tennis et relance le débat sur la vaccination obligatoire des athlètes pour les événements sportifs internationaux. Est-ce cela le respect du sport et des valeurs olympiques ?

Amol Rajan - journaliste : « Êtes-vous prêt à renoncer à la chance d’être le plus grand joueur […] parce que vous êtes fermement opposé à ce vaccin ? »

Novak Djokovic : « Oui ! »

 

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
L’overdose de compétitions climaticides

ReporterreMondial, JO, Tour de France… L’overdose de compétitions climaticides

Reporterre - 18 nov 2022

Ski dans le désert, stades à usage unique… La Coupe du monde au Qatar n’est pas la seule grande compétition sportive à détruire l’environnement. De nouvelles bombes climatiques se préparent.

   

Stades climatisés et à usage unique, « navettes » en avion pour se rendre aux matchs… La Coupe du monde au Qatar, qui se déroule du 20 novembre au 18 décembre, jette une lumière crue sur les dérives écologiques du sport business et de ses grandes messes : les compétitions continentales et internationales.

Dans leur sillage, les émissions de gaz à effet de serre explosent, notamment en raison des déplacements en transport aérien. La Fédération internationale de football association (Fifa) évalue celles du Mondial au Qatar à 3,6 millions de tonnes équivalent CO2, autant que les émissions de l’Islande et du Monténégro pendant un an. Les précédentes éditions en Russie, au Brésil et en Afrique du Sud étaient déjà désastreuses, avec des émissions supérieures à 2 millions de tonnes équivalent CO2.

Ces chiffres, sous-estimés et difficiles à appréhender, représentent une contribution concrète et palpable aux dérèglements du climat.

« Ces évènements rassemblent des centaines de milliers de personnes venant du monde entier qui, pendant quelques semaines, voyagent et consomment, sur des sites parfois tout juste sortis de terre »

Carole Gomez - géopolitologue

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
Qatar - foot baigné de sang

Mr MondialisationDe l’importance de boycotter la Coupe du Monde au Qatar

Mr Mondialisation - 18 sep 2022

Le mondial 2022 au Qatar : travail forcé, des milliers de morts sur les chantiers, corruption, opacité financière…

   

Si la mort de 6550 ouvriers esclavagisés est traitée comme un fait anodin, si les souffrances des millions de travailleuses et travailleurs au Qatar sont invisibilisées : que reste-t-il de notre dignité ?

Si on autorise, si on participe, si on collabore à une compétition aussi mortifère, aussi corrompue, aussi privatisée : que reste-t-il des valeurs du sport ?

« Le Mondial 2022 au Qatar, c’est un petit peu de sport, énormément d’argent, et des violations massives des droits humains »

Cécile Coudriou - présidente d’Amnesty International France

accéder à l'article