Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
déforestation Amazonie

ReporterreDéforestation : l’Amazonie a atteint son point de bascule

Reporterre - 08 sep 2022

Les scientifiques s’inquiétaient de l’imminence d’un « point de non-retour » en Amazonie, à partir duquel la forêt s’assécherait jusqu’à devenir une savane. Selon un rapport, il est aujourd’hui atteint.

   

L’Amazonie : 390 milliards d’arbres, plusieurs millions d’espèces d’insectes, un nombre incalculable d’oiseaux, de mammifères et de reptiles, pour certains encore inconnus de l’être humain. Un trésor de biodiversité qui, malheureusement, s’effondre. Selon un rapport publié le 6 septembre par un regroupement d’organisations environnementales amazoniennes (RAISG) et la Coordination des organisations indigènes du bassin amazonien (Coica), la forêt pluviale a atteint son « point de bascule ». Certaines zones commencent déjà à se transformer en savane.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Impunity - documentaire

Mr Mondialisation« Impunity » : un docu inédit sur notre écocide collectif

Mr Mondialisation - 23 juil 2022

3 pays, 12000 kilomètres et, surtout, 12 mois de tournage et de montage pour ce documentaire engagé !

   

La jeune réalisatrice Alizée Dubois, accompagnée de quelques ami·e·s, est l’une des premières à essayer de vulgariser le concept juridique pas si simple qu’est l’écocide, dans un voyage studieux et engagé à travers l’Europe. Nous avons vu le documentaire : retour sur un voyage au cœur de l’injustice environnementale.

« Maintenant que le film est terminé, j’ai hâte de le montrer pour connaître les réactions et les réflexions du public. J’espère que les gens vont se saisir de la colère que suscitent ces injustices pour la transformer en action collective ! »

Alizée

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
ecocide en Bretagne

Mr MondialisationUne forêt bretonne détruite au nom de la transition énergétique

Mr Mondialisation - 25 fév 2022

Une forêt est sur le point de disparaître dans le Morbihan. La raison en est ubuesque : il s’agit d’implanter à sa place un parc éolien dans le cadre de la transition énergétique.

   

Une décision pour le moins incompréhensible lorsque l’on sait que les forêts permettent de stocker du CO2 en plus de préserver la biodiversité. Mais à y regarder de plus près, derrière l’hypocrisie de la “croissance verte” se cache l’appât du gain d’une multinationale soutenue par l’État.

« Avant, il y avait de la tourbe[2] ici, maintenant c’est un chemin avec un mètre de pierres […] Des couloirs à batraciens ont été détruits au bulldozer sur des centaines de mètres ».

témoignage d'un habitant

accéder à l'article