Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a

Réseau InternationalLa réponse de Scholz au sabotage de son pipeline : se rapprocher des Chinois

Réseau International - 06 nov 2022

La diplomatie allemande a présenté un spectacle fascinant de « contrepoint » avec la ministre des Affaires étrangères Annalena Baerbock accueillant ses partenaires du G7 à Münster les 3 et 4 novembre, alors même que le chancelier Olaf Sholz embarquait de Berlin pour une visite d’une journée à Pékin.

   

La séance photo montrait le secrétaire d’État américain Antony Blinken flanquant Baerbock à la table principale avec la sous-secrétaire d’État Victoria Nuland – mieux connue comme la maîtresse de cérémonie lors du coup d’État « Maïdan » de 2014 à Kiev – regardant par derrière.

L’Allemagne rattrape son retard sur le photojournalisme. Sérieusement, la photo n’aurait pas pu figer de manière plus significative pour le public mondial le double visage de la diplomatie allemande alors que la coalition de l’actuel gouvernement tire dans des directions différentes.

Essentiellement, Baerbock a souligné son mécontentement face à la visite de Scholz en Chine en rassemblant autour d’elle les homologues du G7 partageant les mêmes idées. Même selon les normes de la politique de coalition, c’est un geste excessif. Lorsque le plus haut dirigeant d’un pays est en visite à l’étranger, une démonstration de dissonance sape la diplomatie.

De même, les homologues du G7 de Baerbock ont ​​choisi de ne pas attendre le retour de Scholz. Apparemment, ils ont l’esprit fermé et la nouvelle des discbaerbussions de Scholz à Pékin n’y changera rien.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Le curieux whodunit des Nordstreams 1 et 2

Le Saker FrancophoneLe curieux whodunit des Nordstreams 1 et 2

Le Saker Francophone - 26 oct 2022

Tom Luongo : Le jeu géopolitique est comme une partie à sept joueurs de l’ancien jeu chinois, le Go. Et dans ce jeu, nous avons atteint un point d’inflexion où certaines factions se regroupent et d’autres se divisent. La faction qui ne veut pas faire de compromis sur son avenir est la plus dangereuse à la table.

   

Immédiatement après que la preuve de l’explosion des gazoducs a été apportée, tout le monde (y compris moi-même) a avancé sa théorie sur le coupable.

Nombreux sont ceux qui, par réflexe, pointent du doigt les déclarations de Joe Biden et de Victoria Nuland concernant la suppression du gazoduc Nordstream 2 avant que la guerre en Ukraine n’éclate. Mais, et alors ? Pourquoi avoir attendu sept mois pour mettre cette menace à exécution ? Et pourquoi se débarrasser en même temps de Nordstream 1 ?

L’argument repose sur l’idée que les États-Unis sont désormais un État voyou entièrement contrôlé par des néoconservateurs qui y voient l’occasion de faire d’une pierre deux coups sur le plan géopolitique, en entrant en guerre contre la Russie tout en reprenant la domination sur une Europe vassale.

C’est en effet le sentiment qui prévaut dans l’ensemble des médias alternatifs anti-américains. De Pepe Escobar à Bernard de Moon of Alabama, l’empressement à faire le lien entre le mobile (Escobar) et les moyens (MoA) est assez convaincant.

Cependant, je ne suis pas d’accord...

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Le directeur adjoint du Parquet suédois retrouvé chez lui mort par piqûre d’abeille

Réseau InternationalEnquêteur suédois retrouvé chez lui mort par piqûre d’abeille

Réseau International - 12 oct 2022

Le Directeur adjoint du Parquet Suédois retrouvé chez lui mort par piqûre d’abeille, incinéré quelques heures plus tard. Il était en charge d’enquêter sur le sabotage du Nordstream.

   

Qui peut croire à ça ? Je rappelle que l’avion de l’entrepreneur de la maintenance des NordStream s’est volatilisé en vol. Enquête classée immédiatement.

Seule la CIA a cette puissance de nuisance, et seuls les pays vassaux des US ont cette puissance à se coucher !

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Nord Stream 2 OK

Réseau InternationalNord Stream 2 offre à l’Allemagne un rendez-vous avec le destin

Réseau International - 09 oct 2022

Les rebondissements de la saga du Nord Stream 2 (NS2) ont donné lieu à un nouveau changement de donne étonnant.

   

Tout a commencé lorsque Gazprom a révélé que la ligne B du NS2 était intacte ; non seulement elle a échappé au terrorisme des pipelines, mais elle pourrait « potentiellement » être utilisée pour pomper du gaz vers l’Allemagne.

Cela confirme une fois de plus que NS2 est une merveille d’ingénierie. En fait, tout le système : les tuyaux sont si solides qu’ils n’ont pas été brisés, mais simplement perforés.

Le vice-Premier ministre russe Alexandre Novak a poursuivi, avec une mise en garde : la restauration de l’ensemble du système, y compris NS, est possible, mais « nécessite du temps et des fonds appropriés ». Mais d’abord, dans l’ordre des priorités de la Russie, les auteurs doivent être identifiés de manière concluante.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Stratpol : bulletin 102

StratpolSTRATPOL censuré, nouvelles frontières, offensives otano-kiéviennes

Stratpol - 05 oct 2022

Bulletin N°102

   

00:10 Censure sur YouTube
04:57 Discours de Vladimir Poutine
08:05 Washington vs Nord Stream
10:27 Carte des opérations militaires

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
NS2 sabotage

Réseau InternationalL’Allemagne et l’UE ont reçu une déclaration de guerre

Réseau International - 29 sep 2022

Le sabotage des gazoducs Nord Stream (NS) et Nord Stream 2 (NS2) dans la mer Baltique a propulsé de manière inquiétante le « capitalisme du désastre » à un tout nouveau niveau toxique.

   

Cet épisode de guerre industrielle/commerciale hybride, sous la forme d’une attaque terroriste contre une infrastructure énergétique dans les eaux internationales, signale l’effondrement absolu du droit international, noyé dans un ordre « notre voie ou l’autoroute » « fondé sur des règles ».

L’attaque contre les deux pipelines a consisté à faire exploser de multiples charges explosives dans des branches séparées près de l’île danoise de Bornholm, mais dans les eaux internationales.

Il s’agissait d’une opération sophistiquée, menée de manière furtive dans la faible profondeur des détroits danois. Cela exclut a priori les sous-marins (les navires entrant dans la Baltique sont limités à un tirant d’eau de 15 mètres). Quant aux éventuels navires « invisibles », ils ne pourraient flâner qu’avec l’autorisation de Copenhague – les eaux autour de Borholm étant truffées de capteurs, ce qui traduit la crainte d’une incursion des sous-marins russes.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
La Croix du Sud - capsule 67 sur l'Ukraine

La Croix du SudCapsule #67 - Opération Ukraine

La Croix du Sud - 25 fév 2022

Guerre en Ukraine : point complet sur la situation.

   

Une capsule de 22 minutes pour comprendre pourquoi le conflit a éclaté en Ukraine.