Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
plus de liberté à Noël 2022

Profession GendarmeIl nous reste six mois de liberté...

Profession Gendarme - 4 juil 2022

Nous nous dirigeons tous non pas vers une simple récession mais vers une profonde et longue dépression qui rivalisera avec tout ce qui s’est passé dans les années 30.

   

Partout, les gouvernements vont devoir augmenter les taux d’intérêt pour tenter de contenir l’inflation. Et lorsqu’ils le feront, le coût du service de toute cette dette entraînera la faillite de millions de personnes, détruira des milliers d’entreprises et mettra les nations en péril. Aucun pays sur terre n’est à l’abri. Le Royaume-Uni et les États-Unis pourraient se retrouver en défaut de paiement. Les services devront être réduits. Les retraites et autres paiements devront être interrompus.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Le tsunami financier a commencé

Le Libre PenseurLe tsunami financier mondial planifié vient de commencer

Le Libre Penseur - 28 juin 2022

L’effondrement a été délibérément déclenché pour des motifs politiques par la banque centrale.

   

La situation n’est pas différente aujourd’hui, car il est clair que la Fed américaine agit avec l’arme des taux d’intérêt pour faire s’effondrer ce qui est la plus grande bulle financière spéculative de l’histoire humaine, une bulle qu’elle a elle-même créée.

Les krachs mondiaux commencent toujours à la périphérie, comme le Creditanstalt autrichien de 1931 ou la faillite de Lehman Brother, en septembre 2008. La décision du 15 juin de la Fed d’imposer la plus forte hausse de taux en près de 30 ans, alors que les marchés financiers sont déjà en plein effondrement, garantit désormais une dépression mondiale, voire pire.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a
Faillite de l'Espagne ?

Aube DigitaleL’Espagne est-elle au bord de la faillite nationale ?

Aube Digitale - 04 juin 2022

L’Espagne est non seulement l’un des pays européens où l’hystérie du covid a été mise en œuvre avec succès, mais aussi le cinquième pays le plus endetté au monde. La faillite de l’État semble être à portée de main.

   

C’est pourquoi le gouvernement socialiste de gauche est en train de faire passer une loi autorisant les expropriations de la propriété privée et un « corralito ».

Ce dernier point signifie que l’État peut accéder à l’épargne que les gens ont sur leurs comptes bancaires. Dans ces « situations de crise », le citoyen n’aurait le droit de retirer que de petites sommes. Le reste de l’argent pourrait être « temporairement » confisqué. Le montant maximal serait déterminé par l’autorité du pays concerné, expliquait le portail "La Información" en mars 2021.

accéder à l'article