Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
censure - deal UE Musk

Le Media en 4-4-2Elon Musk dénonce un pacte occulte de censure proposé par l’UE

Le Media en 4-4-2 - 14 juil 2024

Elon Musk accuse l’UE d’avoir proposé un accord secret de censure à sa plateforme X.

   

Selon Elon Musk, la Commission européenne aurait suggéré à X de censurer discrètement certains discours, sans en informer le public. En échange, X serait épargnée des amendes. X a refusé cet accord, contrairement à d’autres plateformes qui l’auraient accepté. Vous ne rêvez pas, l’UE demande de comploter contre ses propres citoyens !

Avec plus de 112 millions d’utilisateurs actifs mensuels en Europe, X occupe une place centrale dans le débat public et la diffusion de l’information en temps réel.

Cette accusation met gravement en cause l’intégrité et la transparence des institutions européennes. Elle soulève également des questions cruciales sur la liberté d’expression et la censure dans l’espace numérique. La censure non divulguée porte atteinte au débat public et aux fondements de nos démocraties. Des procédures légales sont actuellement en cours contre X pour non-respect des réglementations numériques, avec des sanctions potentielles à la clé.

Musk a ouvert un débat essentiel sur la transparence et la responsabilité des médias sociaux et des institutions régulatrices.Les accords de censure secrets révèlent une dérive inquiétante vers un contrôle total de l’information, manipulant l’opinion publique, influençant la politique et menaçant la liberté d’information et notre démocratie.

De l’UE du chantage à l’UE de la censure, il n’y a qu’un pas. Le Digital Services Act (DSA) était censé protéger les consommateurs européens, mais il semblerait qu’il soit en train de les sanctionner.

« La Commission européenne a proposé ???? un accord secret et illégal : si nous censurions discrètement les discours sans en parler à personne, ils ne nous imposeraient pas d’amende. Les autres plateformes ont accepté cet accord. ???? ne l’a pas fait. »

Elon Musk

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
IA is better than you

Aube DigitaleElon prévient que l’IA « fera tout mieux que vous » et rendra les emplois obsolètes

Aube Digitale - 29 mai 2024

Elon Musk a récemment réitéré ses prédictions selon lesquelles les humains auraient besoin d’un « revenu universel élevé » dans le sillage du déplacement des emplois induit par l’intelligence artificielle.

   

Ce sombre pronostic de la part de la personne la plus riche du monde a été formulé lors de l’événement VivaTech 2024 à Paris, dans le cadre d’un discours sinueux dans lequel Musk a affirmé avec ferveur que l’IA fournirait tous nos biens et services à l’avenir.

« Ma plus grande crainte est l’IA », a déclaré le magnat.

Il a également affirmé que l’IA serait meilleure que les humains dans tous les domaines, reléguant ainsi notre espèce à faire de son mieux pour soutenir les machines.

Musk, père d’au moins dix enfants, a déclaré que les humains pourraient être en mesure de travailler « comme un passe-temps », s’ils le souhaitent, mais il a finalement brossé un tableau sombre de l’avenir où, selon ses prédictions antérieures, l’IA nous supplantera dans tous les domaines.

Dans le même ordre d’idées, la société d’IA de Musk, surnommée simplement « xAI », aurait obtenu un financement de 6 milliards de dollars de la part de Lightspeed Venture Partners, Andreessen Horowitz, Sequoia Capital et Tribe Capital, pour une valorisation totale de 18 milliards de dollars.

Comme l’a récemment rapporté Cointelegraph, Musk affirme que xAI est à la traîne par rapport aux leaders du secteur que sont OpenAI et DeepMind, mais qu’elle pourrait les rattraper d’ici la fin de l’année 2024.

Ce sentiment, associé à sa prédiction selon laquelle l’IA dépassera les humains d’ici 2025, indique qu’il pense que son entreprise fera partie de celles qui pourront potentiellement créer une IA capable d’une cognition de niveau humain.

Il convient de mentionner que les prédictions de Musk en matière d’IA n’ont pas toujours été aussi bonnes. En 2019, il a promis que Tesla mettrait en circulation un million de taxis-robots entièrement autonomes d’ici 2020.

Plus récemment, il a affirmé que Tesla dévoilerait son premier robotaxi en août 2024.

« Si l’ordinateur et les robots peuvent tout faire mieux que vous, votre vie a-t-elle un sens ? Je pense que l’homme a peut-être encore un rôle à jouer dans ce domaine, en ce sens que nous pouvons donner un sens à l’IA »

Elon Musk

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
SpaceX espionnage

Aube DigitaleMusk met en place un vaste réseau de satellites d’espionnage

Aube Digitale - 20 mar 2024

SpaceX aurait signé un contrat de 1,8 milliard de dollars avec les services de renseignement américains en 2021.

   

Le projet secret Starshield d’Elon Musk permettra à l’armée américaine de suivre des cibles et de soutenir les forces terrestres américaines et alliées en temps réel presque partout dans le monde, a rapporté Reuters, partageant de nouveaux détails sur les transactions du milliardaire avec le Pentagone.

SpaceX a lancé des prototypes de satellites militaires aux côtés de charges utiles « civiles » sur des fusées Falcon 9 depuis au moins 2020, avant de décrocher un contrat lucratif de 1,8 milliard de dollars avec le National Reconnaissance Office (NRO) en 2021, a écrit Reuters samedi, citant cinq sources anonymes familières avec le projet.

La vaste constellation de satellites en orbite basse sera capable de suivre des cibles au sol en temps réel presque partout dans le monde, ont affirmé les sources. L’une d’entre elles s’est vantée du fait que Starshield garantirait que « personne ne peut se cacher » du gouvernement américain. Starshield aurait également pour objectif d’être « plus résistant aux attaques » des puissances spatiales rivales.

On ne sait toujours pas combien de satellites Starshield sont actuellement opérationnels ni quand le système devrait être pleinement opérationnel, SpaceX et le Pentagone ayant ignoré les demandes de commentaires de Reuters. Le NRO a déclaré qu’il développait « le système spatial de renseignement, de surveillance et de reconnaissance le plus performant, le plus diversifié et le plus résistant que le monde ait jamais connu », mais il a refusé de commenter le rôle de SpaceX dans le projet.

Le PDG de SpaceX a déjà reconnu le développement de l’alternative militaire au système « civil » Starlink, déclarant en septembre que ce système serait « la propriété du gouvernement américain » et contrôlé par le ministère de la défense.

« Starlink doit être un réseau civil, et non un participant au combat », a déclaré Musk, faisant référence à l’utilisation des satellites en Ukraine tout au long du conflit avec la Russie.

Musk a fait don d’environ 20 000 terminaux Starlink à l’Ukraine peu après que la Russie a lancé son opération militaire en février 2022. Depuis lors, les troupes de Kiev se sont fortement appuyées sur le système pour maintenir les communications et faire fonctionner les drones de combat le long de la ligne de front.

Tout en s’engageant à soutenir l’Ukraine, Musk a déclaré à plusieurs reprises qu’il était favorable à une résolution pacifique du conflit. Le milliardaire s’est attiré les foudres des autorités américaines après avoir refusé la demande de Kiev d’utiliser le réseau Starlink pour faciliter les frappes sur la flotte russe de la mer Noire. Musk a fait valoir que l’activation de Starlink en Crimée violerait les sanctions américaines. En l’absence d’ordres directs des dirigeants américains, SpaceX a choisi de ne pas enfreindre les réglementations malgré la demande de Kiev, a expliqué le magnat.

Au début du mois, les législateurs américains auraient lancé une autre enquête sur SpaceX, après que l’Ukraine a affirmé que les troupes russes auraient utilisé le service satellitaire Starlink sur la ligne de front du conflit. Musk a nié ces allégations, insistant sur le fait qu' »aucun Starlink n’a été vendu directement ou indirectement à la Russie ». Le Kremlin a également insisté sur le fait que l’armée russe n’avait jamais commandé de terminaux Starlink.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
Tucker - Benz

Quantum LeapL'entrevue historique de Mike Benz avec Tucker Carlson

Quantum Leap - 21 fév 2024

L’État de sécurité nationale et l’inversion de la démocratie

   

L’État de sécurité nationale est le principal moteur de la censure et de l’ingérence électorale aux États-Unis.

Une synthèse historique compréhensible et éclairante sur la guerre de l'information.

« Ce que je décris est un régime militaire, c’est l’inversion de la démocratie. »

Mike Benz

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
implant neuralink

Réseau InternationalLa société Neuralink de Musk a implanté le premier implant dans le cerveau humain

Réseau International - 01 fév 2024

La société de neurotechnologie de l’entrepreneur américain Elon Musk, Neuralink, a implanté pour la première fois un implant dans le cerveau humain.

   

«Le premier humain a reçu un implant de Neuralink hier et il se remet bien», publie sur X Elon Musk.

«Les premiers résultats montrent une détection prometteuse des pics neuronaux», rajoute-t-il.

«Notre mission : Créer une interface cérébrale généralisée pour redonner de l’autonomie à ceux dont les besoins médicaux ne sont pas satisfaits aujourd’hui et libérer le potentiel humain de demain», annonce le site de Neuralink.

«Notre interface cerveau-ordinateur est entièrement implantable, esthétiquement invisible et conçue pour vous permettre de contrôler un ordinateur ou un appareil mobile partout où vous allez», est-il précisé.

L’entrepreneur a ajouté que le premier produit de Neuralink s’appelle Telepathy. Cela permettra à une personne de contrôler son téléphone et son ordinateur grâce au pouvoir de la pensée. «Les premiers utilisateurs seront des personnes qui auront perdu le contrôle de leurs membres», a déclaré Elon Musk.

Neuralink recrute des candidats : «Si vous souhaitez savoir si vous pourriez être admissible aux essais cliniques Neuralink en cours et/ou futurs, envisagez de rejoindre notre registre de patients».

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
real Elon Musk

Ciel VoiléElon Musk, la réalité

Ciel Voilé - 11 jan 2024

Elon Musk, un loup déguisé en agneau

   

Réfléchissons : comment peut-on être officiellement l’homme le plus riche du monde et s’opposer à la secte, sans le soutien de laquelle son empire s’écroulerait en un jour ?

Et pourquoi les gouvernements, qui détestent soi-disant la «liberté d’expression» de Musk, continuent à lui accorder les subventions des contribuables dont dépend son empire ?

Comment se fait-il que la secte, à travers son État profond, qui contrôlait Twitter et ce qui pouvait être publié, le vende soudain à Musk, un absolutiste de la liberté d’expression ?

Maintenant il est le dieu des médias alternatifs que la secte doit contrôler…

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
Starlink success

Aube DigitaleLe trafic mondial de Starlink a triplé en 2023

Aube Digitale - 24 déc 2023

Couronnant Elon Musk en tant que leader de l’Internet spatial.

   

De nouvelles données de la société de sécurité informatique Cloudflare révèlent un regain de popularité pour le service Internet Starlink d’Elon Musk, dont le trafic web mondial a triplé cette année.

« Globalement, nous avons vu le trafic Starlink plus que tripler cette année. Aux États-Unis, le trafic de Starlink a augmenté de plus de 2,5 fois, et a été multiplié par 17 au Brésil. Dans les pays où Starlink entrera en service en 2023, notamment au Kenya, aux Philippines et en Zambie, nous avons vu le trafic augmenter rapidement dès que le service est devenu disponible », écrit Cloudflare dans son rapport.

Le service d’internet haut débit par satellite de Starlink a connu une croissance exponentielle au cours des trois dernières années. Cette évolution est due à la multiplication des lancements par SpaceX de satellites Starlink en orbite terrestre basse.

Starlink est le premier fournisseur mondial d’accès à l’internet dans l’espace. Le service Project Kuiper de Jeff Bezos est quant à lui très en retard, avec seulement quelques satellites en orbite basse. Bezos a dû récemment embaucher Musk pour les lancements de fusées après que sa société de fusées Blue Origin a subi une série de retards au cours de l’été.

Starlink comptait plus de deux millions d’utilisateurs en septembre et opérait sur les sept continents dans plus de 60 pays.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
Neuralink FDA approved

Anguille sous rocheDes milliers de personnes en attente d'essayer le Neuralink d’Elon Musk

Anguille sous roche - 16 nov 2023

Des milliers de personnes auraient manifesté leur intérêt pour participer aux essais sur l’homme, approuvés par la FDA, de l’interface cerveau-ordinateur mise au point par Neuralink d’Elon Musk.

   

Une puce informatique sera installée dans le cerveau des participants, qui ne peuvent qu’espérer de meilleurs résultats que les singes d’essai de Musk, dont beaucoup ont connu un sort effroyable.

Business Insider rapporte que Neuralink, la startup d’interface cerveau-ordinateur cofondée par Elon Musk en 2016, a vu l’intérêt du public monter en flèche pour ses prochains essais sur l’homme. Un rapport récent indique que des milliers de personnes ont fait la queue pour participer aux essais, qui impliquent l’implantation d’une puce cérébrale, qualifiée par Musk de “Fitbit dans votre crâne”. Cette évolution fait suite à l’autorisation donnée par la FDA à Neuralink d’entamer des essais sur l’homme, après avoir initialement rejeté son offre pour des raisons de sécurité.

L’ambitieux projet de Neuralink vise à créer une symbiose entre l’homme et la machine, en permettant une communication et un contrôle directs par la pensée. Si l’objectif initial est d’aider les personnes atteintes de troubles neurologiques, telles que celles souffrant de paralysie due à des lésions de la moelle épinière ou à la sclérose latérale amyotrophique (SLA), la vision à long terme s’étend à des applications plus larges, telles que l’envoi de messages ou le jeu par la seule pensée.

Le processus comprend une craniectomie – l’ablation d’une partie du crâne – suivie de l’insertion de la puce cérébrale et d’un réseau ultrafin d’environ 64 fils par un robot. Ces fils, plus fins qu’une mèche de cheveux, seraient ensuite reliés au cerveau. La puce, conçue pour être placée derrière l’oreille, remplacerait la partie du crâne retirée pendant l’opération.

Malgré le vif intérêt qu’il suscite, Neuralink n’a pas encore implanté son dispositif dans un être humain. L’entreprise s’est fixé pour objectif d’opérer 11 personnes l’année prochaine et plus de 22 000 d’ici à 2030. Avant de procéder à des essais sur l’homme, Neuralink a effectué des opérations d’implantation sur des sujets d’expérimentation animale, notamment des porcs et des singes, à l’aide du robot conçu pour cette procédure. Elon Musk a fait pression pour que le robot opère plus rapidement et pour que les opérations soient réalisées sans assistance humaine, soulignant ainsi l’urgence de progresser dans ce domaine.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
crash économique de la voiture électrique

GéopolintelLe crash économique de la voiture électrique

Géopolintel - 29 oct 2023

L’industrie automobile est contrainte de ralentir l’électrification de ses modèles.

   

C’est la tendance qui prédomine aux États-Unis, et dans le monde entier, les responsables des firmes se montrent de plus en plus inquiets devant le rejet des clients et par les prix exorbitants des pièces de rechanges comme les batteries.
Mary Barra, PDG de General Motors, avoue abandonner ses objectifs initiaux de production de véhicules électrique. “Au fur et à mesure que nous avançons dans la transformation vers les véhicules électriques, les choses se compliquent un peu plus“.

Elon Musk, leader de la voiture électrique aux Etats Unis, signalait que la crise économique entraînerait une baisse de la demande. Le PDG de Mercedes Benz qualifiait le marché de la voiture électrique de « brutal » avec des voitures qui coutaient des milliers de dollars en plus par rapport aux modèles thermiques.
L’inflation aura été le pivot de la chute du véhicule électrique, l’offre et la demande dominent toujours le marché automobile, et quand le consommateur n’a plus les moyens de s’acheter un véhicule, c’est le constructeur qui trinque.

De plus l’électrification du réseau des bornes de recharge est en retard et continue d’être soutenu par des générateurs diésel qui sont faciles à installer sur le réseau autoroutier. Le Parlement européen a adopté une loi pour mettre en place une borne de recharge tous les 60 kilomètres d’ici 2026. Mais trois ans c’est une éternité, et les conducteurs ne peuvent pas attendre aussi longtemps.

Un trajet en voiture électrique est une expérience délicate où le plaisir de conduire s’efface au bout d’un quart d’heure pour trouver les emplacements des bornes de recharge. Un trajet en voiture électrique s’allonge aussi par le temps de recharge qui est long comparé au temps de remplissage d’un réservoir d’essence. La voiture électrique n’avait qu’un avenir urbain composé de courts trajets et d’une nécessité de recharge moins importante.

Au 31 octobre 2023, les tarifs d’assurance auto vont flamber.

L’exonération de taxe sur les cotisations d’assurance (TSCA) pour les véhicules électriques va prendre fin au 31 décembre 2023. Une économie subventionnée ne donne rien de bon, au contraire elle fausse le marché créant une illusion pour les acheteurs. N’oublions pas aussi l’augmentation du prix de l’électricité qui rendra plus couteux un plein électrique qu’un plein d’essence. Le gouvernement de Macron a demandé aux assureurs de modérer leurs tarifs devant la hausse importante de l’inflation.

Planche à billets et terminus pour les voitures électriques.

Philippe Saby, directeur général du courtier Sally Azar nous donne un exemple de hausse :
« Cela peut représenter 27 % de hausse de la prime d’assurance tous risques ».
Le problème de l’assureur est aussi de prévenir les incendies causés par les feux de batteries électriques quand la voiture est dans le garage de la maison. Ce cas précis entraine de facto une hausse de l’assurance habitation de l’ordre de plus de 5%.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
UE vs Elon Musk X

Le Media en 4-4-2UE : le gouvernement menace Elon Musk de bloquer X (Twitter)

Le Media en 4-4-2 - 13 oct 2023

Avertissement sérieux de Jean-Noël Barrot à Elon Musk concernant la régulation des contenus sur les plateformes numériques, en vertu du Digital Service Act (DSA) en Europe.

   

Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé du numérique, a adressé un avertissement sévère à Elon Musk concernant la régulation des contenus sur les plateformes numériques, y compris Twitter (rebaptisé X). Ce geste fait suite à la lettre précédente de Thierry Breton, et il souligne les obligations découlant du Digital Service Act (DSA) en Europe.

Le DSA, en vigueur depuis fin août, impose des amendes et même l’interdiction des plateformes qui ne respectent pas les règles de modération des publications. Barrot a souligné que la décision d’adopter ces réglementations revient au peuple européen souverain.

Il a également précisé que ces règles s’appliqueront à toutes les plateformes, y compris X (anciennement Twitter), si elles ne respectent pas les normes de modération. Le gouvernement français a pris des mesures en signalant ces problèmes à la Commission européenne et à Thierry Breton, qui a déjà adressé des avertissements à Twitter sous forme de tweets.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
Xcom

Le Media en 4-4-2Elon Musk : X.com, une application tout-en-un

Le Media en 4-4-2 - 26 juil 2023

Elon Musk aspire à créer un modèle similaire à WeChat avec X.com, une application tout-en-un

   

Une nouvelle ère de communication digitale semble voir le jour avec l’annonce d’Elon Musk du lancement de X.com qui prend la suite du Twitter que nous connaissions. Ce site présenté comme « révolutionnaire », dirigé par une CEO dite « visionnaire », promet une expérience inédite, combinant messagerie, vidéos, audios… et même des fonctionnalités de paiement bancaire intégrées qui laissent songeurs.

L’intégration de l’authentification TwitterBlue permettra en effet aux utilisateurs d’accéder à un monde de possibilités pour effectuer leurs transactions en ligne « avec simplicité ». L’influence de Musk dans le domaine digital est indéniable, suscitant un engouement sans précédent après la levée des restrictions liées au Covid. Ses fameux #TwitterFiles ont généré un véritable raz-de-marée sur la plateforme, propulsant Twitter vers de nouveaux sommets.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
OpenAI

Guy BoulianneLes hallucinations de l’intelligence non humaine commencent à conquérir le monde.

Guy Boulianne - 02 avr 2023

Ce qui relie la CIA et TikTok est l’intelligence artificielle (IA), qui est l’intelligence — percevant, synthétisant et déduisant des informations — démontrée par des machines, par opposition à l’intelligence affichée par des animaux non humains et des humains.

   

Alors que Hersh a révélé que la CIA était chargée « de donner une impulsion au système dans le but de rejeter l’affirmation selon laquelle Biden avait ordonné la destruction des pipelines », ils ont mis en action les capacités d’intelligence artificielle des agences d’espionnage américaines “Project SABLE SPEAR” (Projet LANCE EN SABLE), et pour comprendre le véritable pouvoir et la menace de TikTok, une bonne première étape est de lire le document “Why TikTok made its user so obsessive? The AI Algorithm that got you hooked” (Pourquoi TikTok a rendu son utilisateur si obsessionnel ? L’algorithme d’IA qui vous a rendu accro).

L’un des leaders mondiaux de la recherche sur l’intelligence artificielle est le laboratoire OpenAI, le créateur du générateur avancé de langage d’intelligence artificielle ChatGBT ChatBot. Lors d’une récente interview, le PDG de ces laboratoires d’intelligence artificielle, Sam Altman, a déclaré avec crainte : « Je pense que les gens devraient être heureux que nous soyons un peu effrayé par cela… Je suis particulièrement inquiet que ces modèles puissent être utilisés pour une désinformation à grande échelle… La chose que j’essaie le plus de mettre en garde les gens est ce que nous appelons le “problème des hallucinations”… Le modèle énoncera avec confiance les choses comme s’il s’agissait de faits, mais elles sont entièrement inventées ». Et le co-fondateur de ce laboratoire d’intelligence artificielle, Elon Musk, a carrément averti lors d’un discours au symposium du centenaire du département d’aéronautique et d’astronautique du MIT le 24 octobre 2014 : « Avec l’intelligence artificielle, nous invoquons le démon. Dans toutes ces histoires où il y a le gars avec le pentagramme et l’eau bénite, c’est comme ouais il est sûr qu’il peut contrôler le démon… ça n’a pas marché ».

Au cours des dernières 48 heures, le “démon” de l’intelligence artificielle et son “problème d’hallucinations” ont été mis en évidence après que le président Donald Trump a publié une vidéo dévoilant son plan de démantèlement de l’État profond, qui a été visionnée 1,7 million de fois — une vidéo immédiatement contrées par l’intelligence artificielle, des images créées montrant le président Trump se battant furieusement avec les policiers de New York qui l’arrêtent, ont été visionnées plus de 4 millions de fois et constituent une démonstration terrifiante prouvant le pouvoir de l’intelligence artificielle sur la vérité.

« Avec l’IA, nous invoquons le démon »

Elon Musk

accéder à l'article