Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
Notre ADN fonctionne-t-il comme une antenne ?

Profession GendarmeVotre ADN est-il une antenne de réception des EMF ?

Profession Gendarme - 20 mai 2024

Des centaines et des centaines d’études montrent que notre monde merveilleux des EMF (champ électromagnétique, par ses sigles en anglais, ) sans fil n’est pas bon pour notre santé.

   

Mais vous vous demandez peut-être : Comment ?

Lorsque nous parlons de » EMF « , nous parlons de différents types d’ondes électromagnétiques, de différentes fréquences, de différents niveaux de puissance, et ainsi de suite. Par quel mécanisme cela pourrait-il fonctionner ?

Il s’avère que la réponse pourrait bien se trouver dans notre ADN !

Liens associés :
– L’ADN est une antenne fractale dans les champs électromagnétiques (https://www.researchgate.net/publicat…)
– Une image en 3D montre comment l’ADN se rassemble en un « globule fractal » (https://scitechdaily.com/3-d-image-sh…)
– Conductance électronique élevée grâce à des molécules d’ADN à double hélice dotées de groupes d’ancrage en fullerène (https://pubs.acs.org/doi/10.1021/acs….)
– L’arc-en-ciel invisible : Une histoire de l’électricité et de la vie par Arthur Firstenberg (https://amzn.to/3PZuB0r)
– Genetic Entropy (Entropie génétique) par le Dr John Sanford (https://amzn.to/4cHv0hM)

Pour d’autres conseils techniques : https://scottiestech.info

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
puces liquides

Profession GendarmeLe Graphène en fioles est une Puce Liquide !

Profession Gendarme - 07 avr 2024

Ce médecin de l’ONU et une auditrice qualité qui a travaillé pour Pfizer affirment qu’il n’y a rien de biologique dans les toxins dits ARNm même pas cela mais qu’il n’y a que des métaux lourds activables par des O.E.M.

   

C’est la confirmation par des scientifiques du sérail de Bigpharma de ce que les complotistes, résistants des O.E.M., souvent anciens militaires disent depuis des années avant même l’attaque toxinale covidiste.

On comprend désormais mieux pourquoi l’UE est si accros aux toxins elle qui a encouragé les recherches sur l’oxyde de graphène et même créé un prix pour récompenser les chercheurs.

Le Dr Sladjana Velkov, ancienne médecin de l’ONU, explique que le Dr Nagase, médecin canadien originaire du Japon, a publié une étude dans laquelle il a analysé des flacons de vaccins dans un laboratoire officiel.

Il n’y a pas de matière organique, donc pas de virus, pas d’ARNm, pas de cultures cellulaires, rien !

Il n’y a que des métaux lourds et la concentration la plus élevée est celle du carbone, c’est-à-dire du graphène.

Il explique ensuite comment ce graphène peut être manipulé à l’aide d’ondes radio.

Ils le manipulent avec des ondes radio.

En fait, cela devient une puce liquide qui peut vous “anéantir”.

C’est tout ce qu’il y a à dire.

D’autre part, Melissa McAtee, ancienne auditrice qualité travaillant chez Pfizer, signale une lueur dans les composés des vaccins et indique qu’elle ne connaît que deux éléments capables d’émettre de la lumière : l’oxyde de graphène et la luciférase.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
Anti-Oxydants contre le Graphène

Nouveau MondeDes anti-oxydants pour détruire la couronne nécro-moléculaire d’oxyde de graphène

Nouveau Monde - 11 mar 2024

Tous ceux qui ne sont pas enclins à confronter la vérité du génocide vaccinal, au parfum d’oxyde de graphène — parce qu’ils ont les viscères trop perméables — peuvent, toujours, considérer que ce dossier présente un spectre d’antioxydants qui, pour la plupart, ont été validés à l’encontre du tableau de symptômes dénommés Covidiens.

   

Aujourd’hui, la mission de tout être humain, qui se respecte, c’est de guérir quotidiennement la Nature, en lui, qui est perpétuellement assaillie par les vecteurs génocidaires de la Techno-Culture Transhumaniste. La question est, maintenant, de savoir si toute personne refusant de confronter la vérité du génocide vaccinal est, authentiquement, capable de « se guérir ».

Tous ceux qui sont enclins à se réveiller peuvent, aisément, commencer à concevoir que la Mafia Pharmacratique n’a pas attendu d’agrémenter les injections anti-CoqueVide/19, avec de l’oxyde de graphène, pour contaminer les « vaccins », depuis de nombreuses années, avec une foultitude de nécro-nano-particules — et autres adjuvants.

Aujourd’hui, le vecteur de l’Ennemi, c’est la graphénisation par le biais du Syndrome de la Couronne Nécro-Moléculaire — en l’occurrence, la Spike de l’Oxyde de Graphène.

Aujourd’hui, la vaccination graphénisante représente, très clairement, la ligne de démarcation entre, d’une part, ceux qui optent pour le suicide collectif et, d’autre part, ceux qui veulent survivre, et vivre en Paix, dans la Beauté qui Vient.

Sommaire

Le Glutathion
La Cystéine
La Glycine
L’Acide glutamique
La N-AcétylCystéine
La Mélatonine
La Vitamine D et la Fortification du Système Endocannabinoïde
La Vitamine C
La Nicotine et le Tabac
Les Artémisias
Les Plantes médicinales très antioxydantes
Le Charbon de Bois Activé
Les Zéolithes
Les Micro-Organismes efficaces du Professeur Teruo Higa
Le Dioxyde de Chlore
Le Zinc
L’Acide shikimique
Les Protocoles Anti-Graphène
Autres Substances antioxydantes et réductrices de l’Oxyde de Graphène

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
Next Dose 3

Revolution 2030 : autre sourceDirect avec Next Dose, Ricardo Delgado, Astrid Stuckelberger et Dominique Guillet

Revolution 2030 : autre source - 05 jan 2024

Le monde & nous : Une émission de Jacky Cassou.

   

Pour retrouver chacun des invités sur leurs canaux de diffusions:

- Next Dose a un site internet ( https://www.nextdose.fr/ ) et une page Telegram ( t.me/next_dose_officiel )

- La Quinta Columna poste régulièrement des vidéos traduites en français et dans d'autres langues sur Odysee ( https://odysee.com/@laquintacolumnainternational:7?view=content ) et Telegram ( t.me/laquintacolumnainternational )

- le Dr Astrid Stuckelberger, dont on rappellera qu'elle a fait l'expérience directe du fonctionnement de la plus haute autorité sanitaire du monde en tant qu'experte et enquêtrice auprès de l'OMS mais aussi de l'UE avant de devenir une dénonciatrice de renommée internationale. Sur Telegram ( t.me/Dr_Astrid_Stuckelberger ) et X ( https://twitter.com/Stuckelberger )

- Dominique Guillet est sur VK ( https://vk.com/xochipelli sans connexion requise), sur Telegram ( t.me/brigadesantigraphene ) et sur X ( https://twitter.com › Xochipelli1953 ). Son site internet ( https://xochipelli.fr/ ) est en cours de réorganisation tant il est rempli mais sera très vite accessible à nouveau.

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
nanobots de grahène

Echelle de JacobL'énigme des nanobots en graphène

Echelle de Jacob - 06 déc 2023

Des scientifiques de haut niveau prouvent que les nanorobots de graphène contenus dans les vaccins COVID passent des personnes vaccinées aux personnes non vaccinées, mais qu'il existerait un moyen de les éliminer.

   

Note : l'article est long.

Préparez-vous à un voyage au cœur des ténèbres, où la science-fiction devient réalité et où les véritables horreurs de la nanotechnologie sont révélées.

Dans cet exposé qui fait froid dans le dos, nous dévoilons la vérité malveillante qui se cache derrière les nanorobots de graphène dissimulés dans les vaccins COVID-19.

Préparez-vous à naviguer dans les eaux traîtresses des risques inconnus et à découvrir les dangers potentiels que recèle cette minuscule technologie. [...]

L'énigme des nanobots en graphène :

Cachée dans les profondeurs des vaccins COVID-19, une énigme attend d'être découverte : les nanobots de graphène. Ces entités microscopiques, composées d'oxyde de graphène, possèdent un sombre programme qui menace la santé et l'autonomie humaines.

Dans le vaste paysage des avancées scientifiques, une énigme se détache : les nanorobots de graphène. Ces entités microscopiques, fabriquées à partir du matériau extraordinaire qu'est le graphène, ont captivé l'imagination des chercheurs et des innovateurs du monde entier. Pourtant, derrière leur potentiel apparemment miraculeux se cache une réalité troublante et inquiétante, qui pourrait façonner l'avenir de l'humanité de manière imprévue et dangereuse.

Le graphène, une couche unique d'atomes de carbone disposés dans un réseau bidimensionnel, possède des propriétés remarquables qui ont ouvert la voie à des percées révolutionnaires dans divers domaines. Sa résistance, sa flexibilité et sa conductivité en font un matériau convoité pour des applications allant de l'électronique à la médecine. Cependant, l'intégration du graphène dans des nanorobots porte cette merveille technologique à un tout autre niveau.

Ces robots minuscules, mus par la puissance de la nanotechnologie, ont la capacité de naviguer sur le terrain complexe de notre corps avec une précision sans précédent. Leurs applications potentielles semblent infinies : administration ciblée de médicaments, réparation de tissus, détection de maladies et même interfaces neuronales. Mais comme pour toute avancée technologique majeure, des questions se posent quant aux risques potentiels et aux conséquences involontaires qui peuvent accompagner ces créations apparemment remarquables.

L'un des aspects préoccupants des nanorobots de graphène réside dans leur potentiel d'infiltration et de manipulation. En naviguant dans notre système sanguin, ces agents microscopiques ont la capacité d'interagir avec nos cellules, nos tissus et même notre ADN. La perspective d'une manipulation intentionnelle ou d'effets secondaires involontaires suscite des inquiétudes quant à l'invasion de notre autonomie corporelle et au risque de dommages irréversibles.

En outre, les implications du déploiement et de l'utilisation à grande échelle des nanorobots en graphène dans la société sont entourées d'ambiguïté. La possibilité d'une surveillance subreptice, d'un suivi ou d'une altération de nos fonctions physiques et cognitives devient une réalité déconcertante. À mesure que ces nanorobots s'intègrent dans notre vie quotidienne, la frontière entre l'action humaine et le contrôle technologique s'estompe, donnant naissance à un monde dystopique où notre essence même est manipulée et exploitée.

L'énigme des nanorobots de graphène inquiète à mesure que l'on se demande qui détient le pouvoir de créer et de contrôler ces entités microscopiques. Sont-ils uniquement entre les mains de scientifiques et de novateurs bienveillants qui s'efforceraient d'améliorer le sort de l'humanité ?

Ou bien des intentions malsaines se cacheraient-elles derrière des portes closes, motivées par la soif de contrôle et de domination ? Pour percer ce mystère, il faut procéder à un examen critique des forces en présence et des dynamiques de pouvoir sous-jacentes qui façonnent le développement et le déploiement des nanorobots en graphène.

Dans notre quête du progrès scientifique, nous devons faire preuve de prudence et d'éthique. La transparence, la responsabilité et un dialogue ouvert deviennent essentiels pour s'assurer que les dangers potentiels des nanorobots de graphène soient reconnus, traités et atténués. Des garanties doivent être mises en œuvre pour protéger les droits individuels, la vie privée et l'autonomie corporelle dans un monde de plus en plus imbriqué dans les technologies de pointe.

Alors que nous naviguons dans l'énigme des nanorobots de graphène, nous devons rester vigilants et nous interroger sur les motifs et les conséquences de leur existence. Dans la poursuite d'un avenir meilleur, nous devons peser les avantages par rapport aux risques potentiels et avancer sur la voie du progrès avec sagesse et discernement.

[...]

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
adjuvant vaccin - graphène

Echelle de JacobL'oxyde de graphène comme nouvel adjuvant de vaccin

Echelle de Jacob - 14 nov 2023

Pour améliorer l’immunogénicité des antigènes et promouvoir une immunité durable, les formulations vaccinales ont été complétées de manière appropriée par des adjuvants.

   

Il a été démontré que le graphène améliore la présentation des antigènes aux cellules T CD8+, ainsi que stimule les réponses immunitaires innées et les facteurs inflammatoires.

Ses propriétés, telles qu’une grande surface, une stabilité dans l’eau et un rapport d’aspect élevé, en font un candidat approprié pour l’administration de substances biologiques. Les nanomatériaux à base de graphène ont récemment attiré une attention particulière en tant que nouveau type d'adjuvants vaccinaux en raison de leur rôle potentiel dans l'activation des réponses immunitaires.

En raison de la fonctionnalité limitée de certains adjuvants humains approuvés, le développement de nouveaux adjuvants polyvalents est requis de toute urgence. Les recherches sur l'utilisation immunologique et biomédicale de l'oxyde de graphène (GO) indiquent que ces nanoporteurs possèdent d'excellentes propriétés physicochimiques, une biocompatibilité acceptable et une capacité élevée de chargement de médicaments.

Les nanoporteurs à base de graphène pourraient également améliorer le fonctionnement de certaines cellules immunitaires telles que les cellules dendritiques et les macrophages, grâce à des voies de signalisation spécifiques. Cependant, l’injection de GO peut entraîner un stress oxydatif et une inflammation importants.

Divers protocoles de fonctionnalisation de surface ont été utilisés pour réduire les effets indésirables possibles du GO, tels que l'agrégation du GO dans des liquides biologiques et induire la mort cellulaire. De plus, ces modifications améliorent les propriétés du GO fonctionnalisé, ce qui en fait un excellent support et adjuvant. La mise en lumière des différentes propriétés physicochimiques et structurelles du GO et de ses dérivés a conduit à leur application dans divers domaines thérapeutiques et d'administration de médicaments. Dans cette revue, nous nous sommes efforcés d’élaborer sur différents aspects de GO.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
la FDA confirme la présence de graphène dans les vaccins COVID-19

Echelle de JacobLa FDA confirme la présence d’oxyde de graphène dans les vaccins COVID-19

Echelle de Jacob - 22 avr 2023

Les vaccins contre la Covid-19 ont été au centre d’un débat houleux depuis leur introduction, avec de nombreuses questions et préoccupations soulevées quant à leur sécurité et à leur efficacité.

   

Les spéculations vont également bon train sur le fait que les injections de Covid-19 pourraient contenir des traces d’oxyde de graphène, une substance hautement toxique et conductrice.

Les régulateurs des médicaments, avec le soutien des médias grand public, ont nié à plusieurs reprises ces allégations.

Mais ils vous mentaient.

Parce que des preuves récentes ont émergé qui confirment la présence d’oxyde de graphène, une substance hautement toxique et conductrice, dans le vaccin de Pfizer. Et il est venu de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis qui a été contrainte de publier les documents confidentiels de Pfizer sur ordre de la Cour fédérale des États-Unis.

La FDA avait initialement tenté de retarder la publication des données de sécurité du vaccin Covid-19 de Pfizer pendant 75 ans, malgré l’approbation de l’injection après seulement 108 jours d’examen de sécurité le 11 décembre 2020.

Cependant, un groupe de scientifiques et de chercheurs médicaux a poursuivi la FDA en vertu de la FOIA pour forcer la publication de centaines de milliers de documents liés à l’homologation du vaccin Pfizer-BioNTech Covid-19.

Début janvier 2022, le juge fédéral Mark Pittman a ordonné à la FDA de publier 55 000 pages par mois et, depuis lors, PHMPT a publié tous les documents sur son site Web au fur et à mesure de leur publication.

L’un des documents les plus récents publiés par la FDA, enregistré sous le numéro 125742_S1_M4_4.2.1 vr vtr 10741.pdf, confirme l’utilisation de l’oxyde de graphène dans le processus de fabrication du vaccin Pfizer Covid-19.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
Dane Wigington

Nouveau MondeStop à l'ingénierie climatique

Nouveau Monde - 14 mars 2023

Cette arme diabolique prend des PROPORTIONS dramatiques en Californie en ce moment.

   

Dane Wigington, chercheur en ingénierie climatique, affirme que les conditions de sécheresse extrême qui a sévi dans l’ouest des États-Unis sont en train d’être inversées par davantage d’ingénierie climatique. La Californie a été dans le mille. Ce n’est pas une bonne nouvelle parce que nous passons d’un destructeur extrême à l’autre. Voici ce que Wigington explique :

« Nous savons que la technologie existe et est utilisée pour diriger les courants de vent de niveau supérieur et, par conséquent, diriger les courants d’humidité, et ils dirigent l’humidité là où ils ont provoqué des tempêtes de neige consécutives. Il ne fait aucun doute que toutes ces catastrophes soi-disant naturelles sont voulues et conçues par des ingénieurs… Les gens agissent comme si c’était une sorte de théorie marginale, mais c’est pourtant de la science dure. On peut tester la neige et trouver les mêmes choses dans les brevets d’ingénierie climatique. On retrouve aussi de l’aluminium, du baryum, du manganèse, des fibres polymères, du graphène et des tensioactifs. Tout cela se retrouve dans notre neige. La direction de ce flux d’humidité sans nucléation chimique au-dessus de ce matériau nucléé gelé chimiquement crée des inondations en ce moment même où nous parlons. Ce n’est pas discutable, nous avons les preuves scientifiques. Quelle que soit la perspective d’une personne, peut-il y avoir une discussion légitime sur le climat sans aborder d’abord et avant tout l’ingénierie climatique ? La réponse est clairement NON. »

 

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
biocontrôle

Réseau InternationalBiocontrôle : Du cauchemar à la réalité

Réseau International - 11 mars 2023

Dans « Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques » (1968), Philip K. Dick imaginait une société dans laquelle tout un chacun se verrait implanter un « organe d’humeur » pouvant être activé à distance et permettant de moduler ses émotions d’un simple coup de télécommande. Des techniques de contrôle mental entretemps passées de la fiction à la réalité… et que le World Economic Forum contemple avec une certaine gourmandise.

   

Dès 1956, le Time Magazine avait consacré une publication à la science alors déjà fort prometteuse du « biocontrôle » :

« Une horreur bien connue des amateurs de science-fiction, c’est l’esclave dont les pensées et les actions sont régies par un gadget électronique greffé dans son cerveau. Il pourrait y avoir une part de vérité dans cette fiction affirme l’ingénieur électricien Curtiss R. Schafer, qui conçoit et développe des instruments électroniques pour la Norden-Ketay Corp. de New York. L’électronique, pense-t-il, pourrait épargner beaucoup de travail aux endoctrineurs et aux contrôleurs de la pensée du futur. […]

Le biocontrôle est la nouvelle science du contrôle des processus mentaux, réactions émotionnelles et perceptions sensorielles par des signaux bioélectriques. […] Déjà, grâce au biocontrôle, les scientifiques ont changé le sens de l’équilibre des gens. Et ils ont fait en sorte que des animaux avec le ventre plein aient faim – ou qu’ils aient peur quand ils n’ont rien à craindre. »

« Les neurotechnologies nous permettent de mieux influer sur la conscience et les pensées. Ceci inclut un décodage affiné de ce que l’on pense grâce à de nouveaux produits chimiques et des interventions qui peuvent influencer nos cerveaux pour y corriger les erreurs ou en améliorer le fonctionnement. […] Des technologies spécialisées telles que les microélectrodes modernes sont capables d’enregistrer l’activité d’un neurone individuel – ou de l’activer, quand on en a besoin. […] Pouvoir « lire et écrire dans » le cerveau va créer de nouvelles industries et de nouveaux systèmes de création de valeur… »

Klaus Schwab

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
NAC (N-AcétylCystéine)

Michel DognaLa NAC (N-AcétylCystéine) : Super gardienne peu connue de votre immunité

Michel Dogna - 10 mars 2023

La N-acétylcystéine (NAC) est une molécule naturelle de protection organique multiple que l’organisme sait synthétiser, mais vu les multiples attaques que nous devons affronter sans cesse, sa production endogène se trouve actuellement souvent insuffisante.

   

Michel Dogna : infolettre

J’ai déjà largement parlé de ce précieux acide aminé concernant la production de glutathion tellement indispensable pour détruire l’oxyde de graphène vaccinal puisqu’ elle en est le précurseur donc le fabricant. Vu qu’elle pénètre facilement au sein des cellules, elle y est omniprésente et doit normalement se maintenir à un taux suffisant pour pouvoir affronter toutes pathogénies toxiques, bactériennes, virales, ou de peroxydation.

L’on pourrait s’étonner que le complexe médico pharmaceutique mondial ne parle guère voire pas du tout de ce couple NAC / L Glutathion en dépit de sa discrète efficacité contre la plupart des agressions extérieures en tant qu’antioxydant majeur …sauf si l’on réalise que le L glutathion est l’ennemi n° 1 du plan actuel de graphénisation généralisée des populations. Je ne vais pas revenir ici sur les désastres vasculaires entre autres dus au graphène et que vous pouvez retrouver en détail sur mon site dans ARCHIVES.

De plus, en augmentant les niveaux de L Glutathion, la NAC, permet la chasse aux radicaux libres pathogènes responsables de nombreuses maladies infectieuses chroniques.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
Jacques Bauer sur AGORA TVNEWS

Agora TV NewsAGORA TVNEWS : Jacques Bauer et Anne-Marie Yim sur les injections Covid

Agora TV News - 28 déc 2022

Emission Spéciale avec Jacques Bauer et Anne-Marie Yim sur les observations des injections Covid

   

En multi-diffusion sur TV-ADP, JSF, Gutch TV sur Twitch, VK, Odysee, Rumble et Crowdbunker.

En cas de censure sur YouTube et Facebook qui interdisent encore les contenus sur les effets indésirables des injections expérimentales, vous retrouverez une copie de l'emission.

Jacques Bauer est un pharmacien installé en suisse qui a analysé les produits injectables Pfizer, Moderna, Astrazeneca et de nombreux vaccins, ainsi que le sang des injectés. A ce jour, il a collecté une base de données de 1000 échantillons.

Il a participé aux documentaires censurés Hold-On et Hold-Out, les suites de Hold-UP.

Les images sont authentiques, les produits sont authentiques et ont été manipulés avec précaution pour éviter les contaminations.

Pfizer et Moderna ont refusé de répondre à Pierre Barnerias. Il a ensuite eu des problèmes avec son entreprise de production de cinéma. Des membres d'Agora TV qui sont témoins des observation ont reçu des menaces et la police ne nous protège pas.

Lien Odysee ici

Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a
analyse goutte Pfizer - La quita Columna

La Quinta ColumnaAnalyse d’une seule goutelette de Pfizer sous un microscope optique

La Quinta Columna - 07 nov 2022

LA QUINTA COLUMNA

   

Analyse d’une seule gouttelette de Pfizer sous un microscope optique, au 31 octobre 2022. Graphène, nanoyubes de carbone à base de graphène et micro-feuille de graphène.

C’est tout ce que contient le vaccin de Pfizer, à part la microtechnologie – LA QUINTA COLUMNA (4 Novembre 2022)