Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
insuffisance cardiaque

Aube DigitaleUne étude révèle un pic d’insuffisance cardiaque chez les personnes vaccinées

Aube Digitale - 03 fév 2024

Une importante étude évaluée par des pairs vient de révéler des preuves irréfutables exposant un lien direct entre la flambée mondiale des insuffisances cardiaques et les injections d’ARNm anti covid.

   

L’étude a identifié des données officielles faisant état d’un nombre croissant de cas de myocardite parmi les personnes vaccinées contre le Covid au moyen d’injections expérimentales.

Les chercheurs à l’origine de cette étude novatrice, évaluée par des pairs, ont publié leurs conclusions dans les revues Sage de renommée mondiale.

Selon l’article de l’étude, les chercheurs ont analysé les données du Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) du gouvernement américain.

Le VAERS est une base de données gérée par les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), qui recense les lésions et les effets secondaires liés aux vaccins.

Après analyse des données, l’étude a mis en évidence une augmentation alarmante des cas de myocardite à la suite de la vaccination contre le COVID-19 aux États-Unis.

La myocardite est une inflammation du muscle cardiaque (myocarde), selon la Mayo Clinic.

L’inflammation peut réduire la capacité du cœur à pomper le sang, entraînant la formation de caillots sanguins, des accidents vasculaires cérébraux, des arrêts cardiaques, voire la mort.

La myocardite est un effet secondaire connu des vaccins à ARNm anti covid, mais la plupart des gens ignorent qu’ils en sont atteints, ce qui en fait une bombe à retardement potentielle pour ceux qui en souffrent.

La nouvelle étude qui a mis en évidence le lien entre l’insuffisance cardiaque et les injections s’est concentrée sur les vaccins de Pfizer-BioNTech BNT162b2, Moderna mRNA-1273 et Janssen Ad26.COV2.S.

L’étude a révélé que les cas de myocardite signalés après la vaccination en 2021 étaient 223 fois plus élevés que la moyenne de tous les vaccins combinés au cours des 30 dernières années.

L’analyse a utilisé les données VAERS pour examiner la fréquence des myocardites depuis le début de la campagne de vaccination de masse contre le covid.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
myocardite chez les nouveau-nés

Le Libre PenseurÉpidémie des nouveau-nés britanniques diagnostiqués avec une myocardite !

Le Libre Penseur - 25 mai 2023

C'est d’autant plus grave qu’ils n’ont pas été vaccinés, en d’autres termes leurs mamans les ont contaminés avec l’ARNm vaccinal, ce qui est une preuve supplémentaire des mensonges des morticoles et de Big Pharma.

   

Bien entendu, ils trouveront des dizaines d’excuses bidons comme le réchauffement climatique ou n’importe quel autre virus ou bactérie, ils n’avoueront jamais que c’est l’ARNm de Pfizer et Moderna.

Un bébé est décédé et huit ont été admis en soins intensifs dans le cadre d’un mystérieux groupe d’infections dont on pense qu’elles sont dues à un virus généralement inoffensif.

Au total, 15 nouveau-nés du Pays de Galles et du sud-ouest de l’Angleterre ont été frappés par une grave myocardite – inflammation du cœur – depuis juin 2022.

L’un d’entre eux est toujours hospitalisé, selon une alerte lancée hier soir par l’Organisation mondiale de la santé.

Les responsables de la santé ont été effrayés par l’augmentation « inhabituelle » du nombre de cas en si peu de temps, ce qui a donné lieu à une enquête approfondie.

Neuf des cas ont été testés positifs à un type d’entérovirus, qui ne provoque généralement aucun symptôme ou des signes semblables à ceux de la grippe.

Toutefois, les experts sont perplexes quant à la cause de cette augmentation soudaine. Les responsables de la santé au Pays de Galles étudient les raisons de ces cas et enquêteront sur tous les autres cas signalés dans les semaines à venir.

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
myocardites

France SoirLes cas de myocardites ont augmenté de 800%, selon une étude prospective

France Soir - 10 jan 2023

Covid-19: les cas de myocardites après la troisième dose de vaccin ont augmenté de 800%, selon une étude prospective

   

Depuis le lancement de la vaccination en population générale, de nombreuses études scientifiques confirment un risque de myocardite survenue après la vaccination anti-Covid. L'inflammation du myocarde toucherait majoritairement des hommes jeunes, des adolescents ou des enfants. Cependant, les myocardites étudiées sont généralement les cas les plus graves qui ont nécessité une prise en charge hospitalière. Qu'en est-il des patients qui présentent des lésions myocardites peu symptomatiques ou asymptomatiques, et qui, par conséquent, n'ont fait l'objet d'aucune prise en charge médicale ? Si aucun diagnostic n'est posé sur ces personnes, comment appliquer d'éventuelles mesures de prévention et de protection ? Enfin, comment évaluer l'incidence réelle des cas de myocardites survenues après une injection de vaccin anti-Covid-19 dans la population ?

Pour pallier l'absence de données cliniques chez les sujets qui ne présentent pas de lésions symptomatiques, des chercheurs ont publié une étude prospective dont les résultats ont été présentés le 24 octobre 2022 à la Société européenne de cardiologie. Cette étude avait pour objet d'évaluer l'augmentation de probabilité de myocardite après la troisième dose de vaccin contre le Covid-19. Dans le compte rendu de cette étude publiée sur le site cardio online, il est rapporté qu’en tenant compte de tous les cas de myocardite post vaccinale, l’incidence réelle serait non pas de 0,0035 %, mais de 2,8 %, soit un chiffre 800 fois supérieur à celui de l'incidence habituelle des myocardites. 

accéder à l'article

Dernière modification par Nathan - 55 ans il y a
explosion des décès d'athlètes

Profession GendarmeAthlètes : 1700% de morts en plus avec le Vaxx Covid-19 !

Profession Gendarme - 31 juil 2022

Les décès d’athlètes sont 1700% plus élevés que prévu depuis le déploiement du vaccin Covid-19 !

   

Une enquête sur les statistiques officielles a révélé que le nombre d’athlètes décédés depuis le début de 2021 a augmenté de façon exponentielle par rapport au nombre annuel de décès d’athlètes officiellement enregistrés entre 1966 et 2004.
À tel point que le nombre moyen mensuel de décès entre janvier 2021 et avril 2022 est supérieur de 1.700% à la moyenne mensuelle entre 1966 et 2004, et la tendance actuelle pour 2022 jusqu’à présent montre que cela pourrait passer à 4.120% si l’augmentation du nombre de décès se poursuit, avec un nombre de décès rien qu’en mars 2022 3 fois supérieur à la moyenne annuelle précédente.

accéder à l'article