Dernière modification par Kelib - 52 ans il y a
appel 5G

Stop 5GAppel International : Stop à la 5G sur Terre et dans l'espace

Stop 5G - 10 mai 2021

Aux Nations Unies, à l'OMS, à l'UE, au Conseil de l'Europe et aux gouvernements de toutes les nations demande de toute urgence l'arrêt du déploiement du réseau sans fil 5G.

   

En date du 10 mai 2021 l'appel a été entendu par 300 636 signataires de 214 nations et territoires.

Nous soussignés, scientifiques, médecins, organisations environnementales et citoyens de (x) pays, demandons de toute urgence l'arrêt du déploiement du réseau sans fil 5G (cinquième génération), y compris depuis les satellites spatiaux. En effet, la 5G entraînera une augmentation considérable de l'exposition aux rayonnements de radiofréquence (RF) qui s'ajoutera au rayonnement induit par les réseaux de télécommunications 2G, 3G et 4G déjà en place. Il a été prouvé que les rayonnements des radiofréquences sont nocifs pour l'homme et l'environnement. Le déploiement de la 5G revient à mener des expériences sur les êtres humains et l'environnement, ce qui est considéré comme un crime un crime en vertu du droit international.

 

accéder au document

Dernière modification par Nathan - 52 ans il y a
les graves effets de la 5G

5G AppealDes scientifiques et médecins mettent en garde contre les graves effets de la 5G

5G Appeal - 15 sep 2017

L'Appel 5G a été préparé en 2017 par des scientifiques et des médecins qui demandent de toute urgence à l'UE de stopper le déploiement de la 5G en raison des graves effets potentiels de cette nouvelle technologie sur la santé.

   

La 5G augmentera considérablement l'exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquence (RF-EMF) en plus des 2G, 3G, 4G, Wi-Fi, etc. pour les télécommunications déjà en place. Il a été prouvé que les RF-EMF sont nocifs pour les humains et l'environnement.

En date du 5 mai 2021, 417 scientifiques et médecins ont signé l'appel. L'appel 5G est toujours ouvert aux signatures de scientifiques (PhD, professeur) ou de médecins (MD).

Nous, les scientifiques et médecins soussignés, recommandons un moratoire sur le déploiement de la cinquième génération, 5G, pour les télécommunications jusqu'à ce que les dangers potentiels pour la santé humaine et l'environnement aient été pleinement étudiés par des scientifiques indépendants de l'industrie.

 

accéder au document