Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a

Asclépios : Un maire s’engage avec le nouvel Ordre des médecins

Profession GendarmeAsclépios : Un maire s’engage avec le nouvel Ordre des médecins

Profession Gendarme - 30 mai 2024

La mairie de Barberaz en Savoie (73) devient la première mairie en France qui s’engage avec le nouvel Ordre des médecins, dénommé “OUPS” (Ordre Universel des Praticiens de la Santé).

   

Monsieur Arthur BOIX-NEVEU qui a pris ses fonctions à la mairie de Barberaz le 06 juillet 2020 est un maire plein de courage, et a déjà reçu 14 médecins qui ont prêté le “serment d’Asclépios”.

Comment est né le Serment d’Asclépios ? :

Beaucoup trop de médecins et de pharmaciens ont trahit le serment qu’ils avaient pourtant solennellement prêté.
L’honneur et la probité médicale ont été gravement corrompus, par les conflits d’intérêts cachés, les consentements éclairés bafoués, l’autonomie des personnes non respectée.

En prêtant le Serment d’Asclépios, les professionnels de santé s’engagent à respecter des valeurs telles que l’intégrité, la bienveillance, la dignité des personnes, la confidentialité, l’humilité, et à exercer leur métier avec compétence et conscience professionnelle. Il s’agit ainsi de renforcer la confiance entre les professionnels de santé et les patients, et de contribuer à l’amélioration de la qualité des soins.

Le Serment d’Asclépios vise également à sensibiliser le grand public sur l’importance de l’éthique dans le domaine de la santé, et à encourager les patients à être des acteurs pleinement informés et impliqués dans leur prise en charge.
Qui peut prêter le Serment d’Asclépios ?

Le Serment d’Asclépios peut être librement prêté par toutes les personnes exerçant déjà ou désirant exercer une profession de santé quelle qu’elle soit, afin de les aider à se relier entre elles autour de valeurs éthiques communes :

Tout professionnel de santé diplômé (en possession d’un diplôme d’Etat) y compris les professionnels retraités.
Tout étudiant dans l’une des professions de santé (reconnues par un diplôme d’Etat), même s’il n’est pas encore diplômé (Le futur professionnel peut prêter serment une première fois « en tant qu’étudiant en ….. », puis plus tard, une seconde fois, en tant que diplômé « dans la profession de …. ». Rappel : « Au moment d’être admis(e) à exercer mon art dans la profession d’(e)…………..…………………… je promets de rester fidèle aux lois de l’honneur et de la probité »).
Tout professionnel exerçant un métier au contact direct de personnes malades et dont l’activité, ou l’une des activités, relève de soins aux personnes malades.
Toute personne exerçant régulièrement une activité reconnue de secourisme (exemple de prérequis en France : formation intitulée « Premiers Secours en Equipe de niveau 1 et 2 »)auprès de personnes malades.

Pour qu’un professionnel puisse prétendre prêter le Serment d’Asclépios, les actes qu’il réalise auprès de personnes malades doivent être curatifs et/ou préventifs.

Sont donc inclus les praticiens exerçant des soins holistiques énergétiques et/ou traditionnels dont la finalité est de maintenir ou d’améliorer la santé des personnes malades.

Pour toute personne exerçant une profession « non soignante » qui souhaiterait tout de même prêter le Serment d’Asclépios, il suffit :

Que l’une de ses activités fasse partie de la chaine du soin et lui permette d’être au contact direct des personnes malades, comme par exemple : pompier, assistante sociale, secrétaire médicale, diététicienne, etc.
Ou bien, à minima, si ses actes s’avèrent bénéfiques pour les personnes malades, qu’ils soient impérativement réalisés dans un cadre dédié ou adapté à l’accueil de ces personnes, comme par exemple : socio-esthéticienne, coiffeur, clowns (intervenant en établissement de soin et de santé, type hôpitaux, cliniques, Ehpad, Centres Médico-Psychologiques, Foyers d’Accueil Médicalisé, etc.), professeur d’éducation physique (sport sur ordonnance), etc.

[...]

accéder à l'article