Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a

Smartphone… Toc Toc Toc… Ouvrez, c’est le progrès !

L'âge de faireSmartphone… Toc Toc Toc… Ouvrez, c’est le progrès !

L'âge de faire - 07 jan 2023

Sera-t-on bientôt obligés d’avoir un smartphone en fonctionnement pour recevoir des ami·es dans son propre appartement ?

   

2021 : 77 % de la population française de plus de 15 ans possédait déjà un ordiphone (INSEE).

Ce taux d’équipement est en progression constante, et tout est fait pour faire craquer celles et ceux qui résistent encore et toujours à l’envahisseur connecté : acheter un billet de train, accéder à une administration, lire la carte d’un restaurant qui ne propose plus qu’un QR code à ses client·es… Les embûches du quotidien se multiplient pour les non-smartphonisés. Voici un autre exemple de contrainte délirante, découverte en rendant visite à mon vieux pote Béber, installé à Paris. Locataire d’un petit appartement situé dans le 12e arrondissement, il a vu un jour débarquer un technicien chargé de remplacer l’interphone de l’immeuble. « On est tous locataires, c’est la régie (Gecina, bailleur au patrimoine évalué à 20 milliards d’euros, Ndlr) qui s’occupe de ce genre de choses. Ils ne te demandent pas ton avis », m’explique-t-il. Une fois tout le matos bien installé, le type lui en révèle le fonctionnement : lorsque les gens sonneront à l’interphone, la sonnerie ne retentira plus sur son vieux combiné accroché à côté de la porte, mais directement sur son smartphone ! Heureusement, pour le bon fonctionnement du truc, le Béber en question en est équipé.

Cela-dit il a fallu ouvrir la porte parisienne depuis la Roumanie ?!

accéder à l'article