Dernière modification par Nathan - 53 ans il y a

Le Graët, Zidane, Deschamps, Mbappé et Macron : bienvenue dans le footoir

Égalité et RéconciliationLe Graët, Zidane, Deschamps, Mbappé et Macron : bienvenue dans le footoir

Égalité et Réconciliation - 10 jan 2023

C’est rien de le dire. La défaite honorable – avec les moyens du bord, un paquet de Bleus touchés par les blessures et d’étranges maladies – en finale de Coupe du monde a durci et précipité les conflits qui agitaient gentiment le football français.

   

Il y a toujours eu des intérêts divergents et des fractures, sauf que là, ça prend des proportions dangereuses et ça déborde de partout. Les clans se rendent coup pour coup. Ils incluent le président de la République, les investisseurs du Qatar, le président de la FFF Noël Le Graët, Didier Deschamps, Zinedine Zidane et les journalistes qui les soutiennent (ou les démolissent), c’est-à-dire ceux de Canal+ ou RMC, sans oublier ceux de BeIn Sports, plus discrets quand même.

On en arrive, alors que le football français exporte ses meilleurs joueurs partout (sauf Mbappé, retenu par le Président en personne), qu’on a joué deux finales de CDM de suite, que Mbappé est le prince du sport-roi, que les millions ruissellent sur nos clubs (l’OL a récemment fait entrer l’investisseur US John Textor et ses 800 millions d’euros – soit 80 % de la maison lyonnaise – dans le capital), à une situation ingérable.

Allons droit au but : Zidane rêve depuis longtemps de remplacer Deschamps, à la tête des Bleus depuis 2012 (une finale d’Euro, 2 finales de CDM), et qui vient de rempiler jusqu’à 2026, mais le palmarès de son ancien coéquipier des Bleus des années 90-2000 joue en sa défaveur. Il ronge son frein dans son coin en attendant la chute de Dédé, mais elle ne vient pas.

Et si Zizou a enquillé les titres avec le Real (3 Ligues des champions), il n’a pas l’oreille de Le Graët, entre autres parce qu’il a soutenu Benzema quand ce dernier était sous les feux de la justice. Benzema, qui a été écarté des Bleus au Qatar par le noyau Griezmann-Mbappé-Giroud, a difficilement caché son ressentiment. Tout est parti de là.

...

accéder à l'article