Dernière modification par Nathan - 54 ans il y a

Dès juillet, toutes les voitures neuves auront une vitesse maximale imposée

Revolution 2030 : autre sourceDès juillet, toutes les voitures neuves auront une vitesse maximale imposée

Revolution 2030 : autre source - 26 mai 2024

C’est tout nouveau, nous aurons bientôt des limiteurs de vitesse intelligents dans nos voitures d’ici à juillet. L’automobile en prend encore un coût. Voici tout ce que vous devez savoir…

   

Chez Auto Plus, il y a peu, nous vous faisions un état des lieux de tous les systèmes d’aides à la conduite qui seront obligatoires dans toutes les voitures neuves vendues dans l’Union européenne d’ici au 1ᵉʳ juillet. Il est temps désormais d’étudier l’Intelligent Speed Assistance (ISA).

L’Intelligent Speed Assistance

Autant vous le dire tout de suite, l’ISA va limiter automatiquement la limite de vitesse de votre voiture. Dans certains cas, il prendra même la main pour vous faire décélérer de force. Le but est simple, vous faire respecter les limites de vitesses en vigueur. Ce dernier va analyser les données que lui envoient le GPS et les caméras d’aide à la conduite pour comparer la vitesse du véhicule avec les limites de vitesse affichées sur les panneaux. Dans le cas où vous ne respectez pas les limitations, attention à la sanction. Le système va alors émettre un premier avertissement sonore ainsi qu’une alerte sur le tableau de bord.
Pour les plus rebelles qui n’écouteront pas les avertissements, le système pourra, dans certains cas, réduire automatiquement la vitesse de votre voiture de deux façons possibles. Soit ce dernier va réduire la puissance du moteur ou renforcer la résistance de la pédale d’accélérateur. Cependant, vous pourrez toujours contrer l’ISA en appuyant encore plus fort sur la pédale de droite. Des informations que nous avons réunies, il semblerait que l’ISA change en fonction du constructeur. Certains, en effet, ne vont pas intégrer le durcissement de la pédale d’accélérateur. De plus, pas de panique, à l’instar du stop and start, vous pourrez le désactiver à chaque démarrage.

Au centre, le plan “Vision zéro”

Ce qui est sûr, c’est que ce système ISA va probablement faire l’objet de critiques de la part des conducteurs. Ce dernier fait partie de ces systèmes qui ont une incidence directe sur la conduite d’un véhicule. Pour l’instant, ce système sera bien désactivable. Peut-être une manière subtile pour faire passer plus facilement la pilule au niveau des automobilistes. Mais nous pouvons très bien imaginer que du jour au lendemain, après seulement une simple mise à jour du système, l’ISA soit intégré à la voiture indéfiniment. Là encore, l’objectif est simple, respecter le plan “vision zéro” de l’Union européenne.
Ce dernier vise à réduire à zéro le nombre de morts sur les routes de l’Europe d’ici à 2050. Et pour l’Union européenne, pour atteindre cet objectif, il faut s’attaquer à la vitesse excessive de certains automobilistes. Selon leur estimation, l’introduction de l’ISA va permettre de réduire de 20 % le nombre de morts sur les routes de l’Union. Si nous prenons un peu de recul, cet objectif de zéro mort sur les routes de l’Union semble être une utopie, car nous aurons beau implanter toutes les aides à la conduite dans nos voitures, le risque zéro n’existe pas.

À voir si ce système se révélera efficace. Mais le plaisir de conduire une voiture ne sera bientôt qu’un lointain souvenir.

EN BREF

- L'Intelligent Speed Assistance (ISA) limitera automatiquement la vitesse des voitures neuves dans l'UE dès le 1er juillet.
- L'ISA ajuste la vitesse en analysant les données GPS et les panneaux de limitation, avec des avertissements sonores et des ajustements de puissance ou de résistance de la pédale.
- Ce système s'inscrit dans le plan "Vision zéro" de l'UE visant à réduire le nombre de mort sur les routes d'ici 2050.

Auto Plus

accéder à l'article